Aller au contenu principal

Tribunaux paritaires
« Ne loupez pas l’inscription sur les listes ! »

Pour participer aux élections aux Tribunaux paritaires des baux ruraux en janvier 2010, les bailleurs et preneurs doivent s’inscrire sur les listes électorales avant fin août 2009.

Dans le courant de la deuxième quinzaine de janvier 2010 se dérouleront les élections des juges non professionnels- dits assesseurs- des Tribunaux paritaires des baux ruraux. Pour la première fois, et dans un souci de simplification et d'allègement des charges pour les collectivités territoriales, ces élections auront lieu par correspondance. Seuls les électeurs inscrits sur les listes électorales avant le 31 août 2009 seront habilités à voter. L'inscription se fait auprès de la mairie. Pour être électeur, il faut être bailleur ou preneur de bail rural et avoir 18 ans.
Cette élection est importante car le tribunal paritaire des baux ruraux est l'instance qui juge les litiges entre un propriétaire et l'exploitant de terres ou de bâtiments agricoles (ex, litige concernant un bail rural, litige sur le montant du loyer du fermage, sur la durée du louage d'une terre d'exploitation ...) Il est composé d'un juge d'instance et de quatre juges non professionnels élus : deux représentants des propriétaires (bailleurs) et deux représentants des exploitants (preneurs). René Bionnier, président de la section des anciens exploitants de l'Udsea du Puy de Dôme, souligne l'importance du vote aux Tribunaux paritaires des baux ruraux (TPBR) et à la Commission consultative des baux ruraux (CCBR). Explication

René Bionnier, président de la section des Anciens exploitants de l'UDSEA

Les anciens exploitants sont-ils concernés par les élections aux TPBR et à la CCBR ?
R. Bionnier : « Plus que jamais ! Nous, anciens exploitants, sommes des propriétaires mais souvent aussi des bailleurs. Nous louons à des exploitants, qui peuvent être de notre famille des terres, que ce soit par un bail écrit ou verbal ».

Quel est le rôle de ces deux structures ?
R. B. : « Les tribunaux paritaires défendent les deux parties en cas de litige. Ces structures évitent de porter les affaires au tribunal d'instance, où les procédures sont plus lourdes et plus coûteuses. La commission consultative des baux ruraux est l'instance départementale qui fixe la déclinaison du statut du fermage, celle qui a permis l'installation de nos exploitations. C'est le même statut qui préserve l'intégrité des exploitations de nos enfants ».

Quelle est la première étape de ces élections ?
R. B : « La période d'inscription sur les listes électorales ne doit pas être loupée et c'est maintenant. Sinon, la majorité des bailleurs ou des fermiers ne pourra pas voter. Les listes électorales sont si peu actualisées que beaucoup de bailleurs anciennement inscrits sont aujourd'hui décédés. J'invite tout le monde à s'inscrire auprès de sa mairie dès ce mois de juillet, et ce, avant le 31 août 2009. C'est une période qui ne convient pas bien mais il faut faire cet effort, qu'on soit fermier ou bailleur. Contactez vos voisins, vos collègues et vos proches qui sont issus du monde agricole. Ces élections sont essentielles et doivent être défendues par tous !»

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Bruno Dufayet
Bruno Dufayet : « Les marchés sont porteurs, ne lâchez pas les prix sur vos fermes »
Eleveur à Mauriac dans le Cantal, Bruno Dufayet déploie la feuille de route de la Fédération nationale bovine qu’il préside, avec…
Marché du maigre et du gras, stop à l’enfumage !
 Jeudi 8 octobre, les producteurs de viande ont reçu Bruno Dufayet, président de la Fédération Nationale Bovine (FNB). Remise à l…
Cultiver l'herbe : la solution pour affronter le changement climatique
La 11ème édition de "l'Herbe de nos Montagnes" organisée à Laqueuille la semaine dernière a posé plusieurs…
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont-Auvergne
Les volailles fermières d’Auvergne entrent dans la mêlée
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont…
De gauche à droite : André Bernard, président de la chambre régionale d'agriculture PACA, David Chauve, Sébastien Windsor, président de l'APCA, Vincent Chirent et Christophe Hillairet.
« Les chambres d'agriculture doivent être innovantes »
En visite dans le Puy-de-Dôme, le président et le secrétaire général de l'Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture ont mis…
En Haute-Savoie, des éleveurs connectés et solidaires face au loup
  A partir de cette semaine, vos journaux agricoles d’Auvergne-Rhône-Alpes vous proposeront tous les mois, une rubrique dédiée à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole