Aller au contenu principal

« Ne faisons qu’un pour défendre notre territoire »

La crise sanitaire actuelle rapproche encore davantage la Chambre d’agriculture et la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) du Puy-de-Dôme. Elles communiquent ensemble sur l’importance de consommer des produits locaux et retrouver le chemin des commerces de proximité. Plus qu’un acte citoyen ou écologique, il devient solidaire. Interview de Claude Barbin, président de la CCI du Puy-de-Dôme

Claude Barbin, président de la CCI du Puy-de-Dôme

Pourquoi l’acte de consommer local devient-il un acte solidaire ?

La crise sanitaire aura eu le bénéfice de mettre en valeur les circuits courts. Ils ne supplanteront jamais les autres circuits de commercialisation mais ils ont le mérite d’apporter aujourd’hui une réponse. Plus que tout, ils permettent un retour de la valeur dans les territoires. Par circuits courts j’entends à la fois la vente directe de produits agricoles mais aussi les commerces de proximité. En raison du confinement, les consommateurs ont été obligés de privilégier les petits commerces des villages. Demain, je souhaite que cela devienne un réflexe solidaire puis une habitude.

Croyez-vous sincèrement que ces comportements dureront ? Chassez le naturel, il revient au galop…

Les contraintes de déplacements que nous avons vécues auront un écho tant sur l’organisation du travail que sur la consommation. J’en suis persuadé. De plus, nous ne sommes pas sortis de la crise. Au contraire, nous allons entrer dans une crise économique sans précédent. Jusqu’à maintenant les aides de l’Etat offraient un soutien mais elles vont finir par s’arrêter. Au-delà de ce rôle fondamental de proximité que nous avons chacun, la CCI a la volonté de préparer l’avenir. Notre mobilisation est totale pour accompagner les entreprises, les industries et les exploitations agricoles. Nous pouvons aussi compter sur le soutien de la grande Région qui a débloqué un budget de 600 millions d’euros pour soutenir les entreprises en difficulté.

Dans quelles mesures souffrent les commerces de proximité de cette crise ?

Ils sont affaiblis. Je ne me risquerais pas, pour l’heure, à donner des chiffres. Les bars, hôtels et restaurants sont les plus touchés parce qu’ils ont été fermés en premier et rouvriront sans doute en dernier. Les Points multi-service, derniers commerces dans certaines communes rurales, souffrent également puisqu’ils ont été contraints de fermer certaines de leurs activités.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Sébastien Ramade, nouveau président de l’interprofession Saint-nectaire
« Notre force : l’union entre les différents acteurs de la filière »
Sébastien Ramade, producteur fermier de Saint-nectaire vient d'être élu président de l'Interprofession du Saint-nectaire (ISN) et…
Betteraves
Quelles cultures après la betterave ?
Les ex-betteraviers de la Limagne étudient avec leurs partenaires techniques les productions alternatives à la betterave ayant à…
Meilleurs voeux 2021

L'Auvergne Agricole et  Excepto vous présentent ses voeux.

Maître d'apprentissage et son apprentis
Phytos : ce que la séparation de la vente et du conseil a changé au 1er janvier
Les dispositions de la loi Egalim sur la séparation vente/conseil en phytos sont entrées en vigueur au 1er janvier 2021. Éléments…
Le grand Massif central défend des fermes pas des firmes
Réunis le 8 janvier à Clermont-Ferrand, les membres de la Copamac-Sidam ont réitéré leurs propositions dans le cadre des derniers…
Personnes se promenant le long de l'Allier
Voie verte, les agriculteurs seront concertés
Le future voie verte reliant Saint-Yorre à Pont-du-Château et Authezat à Brassac-les-Mines inquiètent bon nombre d'agriculteurs.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole