Aller au contenu principal

Volaille
L’union pour le développement du foie gras Périgord

Sarlat Périgord foie gras, Sanders Périgord et la maison Valette s’unissent pour créer un pôle de production et de commercialisation de canards gras.

En France, la production, ainsi que la consommation de foie gras de canards, ne cessent d’augmenter. La filière de palmipèdes gras en Périgord jouit d’une situation économique plus que favorable. L’obtention de plusieurs signes de reconnaissance tels que l’Indication Géographique Protégée (IGP) ont permis aux producteurs de bénéficier d’une forte notoriété. Dans la volonté d’aller encore plus loin dans la production de qualité, trois acteurs économiques de la filière ont décidé de travailler ensemble. Sanders Périgord, la SAS Sarlat Périgord foie gras et Valette foie gras s’unissent pour créer une filière 100% locale.

Nouvelle société

La rencontre de ces trois sociétés a donné naissance à la SAS Sarlat Foie Gras Abattage. A l’horizon 2015, la société construira un centre d’abattage et de découpe à Sarlat. Pour mener à bien ce projet, Sanders Périgord recrute 30 producteurs de canards et 30 gaveurs. Le développement de la production d’oies sera mené par la Coopérative Sarlat Périgord Foie Gras. Quant à la transformation et à la commercialisation, elles seront assurées par les sociétés Sarlat Périgord Foie Gras et Valette Foie Gras. « Au total, ce sont plus de 40 installations agricoles et une vingtaine d’emplois qui vont déboucher de cette union. Ce projet garantira la mise sur le marché de canards et d’oies bénéficiant de l’IGP et permettra aux éleveurs de pérenniser leur travail» explique un communiqué conjoint aux trois partenaires. Un fonds d’investissement est également créé pour faciliter l’accès à l’installation des jeunes agriculteurs et aider à la mise en place de la norme bien-être. Cette dernière prévoit un passage obligatoire en cages collectives au 1er janvier 2016.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Bruno Dufayet
Bruno Dufayet : « Les marchés sont porteurs, ne lâchez pas les prix sur vos fermes »
Eleveur à Mauriac dans le Cantal, Bruno Dufayet déploie la feuille de route de la Fédération nationale bovine qu’il préside, avec…
Marché du maigre et du gras, stop à l’enfumage !
 Jeudi 8 octobre, les producteurs de viande ont reçu Bruno Dufayet, président de la Fédération Nationale Bovine (FNB). Remise à l…
Cultiver l'herbe : la solution pour affronter le changement climatique
La 11ème édition de "l'Herbe de nos Montagnes" organisée à Laqueuille la semaine dernière a posé plusieurs…
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont-Auvergne
Les volailles fermières d’Auvergne entrent dans la mêlée
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont…
De gauche à droite : André Bernard, président de la chambre régionale d'agriculture PACA, David Chauve, Sébastien Windsor, président de l'APCA, Vincent Chirent et Christophe Hillairet.
« Les chambres d'agriculture doivent être innovantes »
En visite dans le Puy-de-Dôme, le président et le secrétaire général de l'Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture ont mis…
En Haute-Savoie, des éleveurs connectés et solidaires face au loup
  A partir de cette semaine, vos journaux agricoles d’Auvergne-Rhône-Alpes vous proposeront tous les mois, une rubrique dédiée à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole