Aller au contenu principal

Crise de l’élevage
L’UDSEA interpelle Xavier Bertrand sur la situation des éleveurs

Malgré les annonces rassurantes du ministre de l’agriculture au Sommet, aucune mesure de soutien aux éleveurs n’est encore effective ! C’est pourquoi l’UDSEA interpelle les membres du gouvernement en déplacement.

Les deux ministres, Xavier Bertrand et Brice Hortefeux interpellés par les représentants de l’UDSEA.

 

«Le compte à rebours de la disparition a commencé pour tout un pan de l'économie agricole de notre département. Il faut prendre la mesure de la situation » expliquait  Patrick Trillon, au Ministre du travail Xavier Bertrand. En effet, avec l'explosion des charges et avec des prix de vente qui ne suivent pas, le revenu des éleveurs auvergnats poursuivra en 2008 la chute commencée en 2007. Avec les niveaux de revenu attendus pour 2008 en élevage bovin et des exploitations ovines au bout du rouleau, la survie d'un grand nombre d'exploitations  est en jeu. « Poser des sparadraps, c'est terminé !» déclarait Annick Geneix au conseiller du ministre. « On ne pourra pas attendre les effets du bilan de santé de la PAC en 2010. Les exploitations ne tiendront pas l'année 2009 dans les conditions actuelles. C'est grave car la dynamique de production est cassée et les effectifs du cheptel reproducteur sont en baisse. Les éleveurs n'y croient plus».

 De la dignité à la colère !

20 000 éleveurs du Massif central manifestaient le 16 septembre dernier, dans la dignité et avec détermination. Ils revendiquaient des mesures d'urgence de soutien à l'élevage mais aussi une révision de la réforme de la PAC, dès 2008, en faveur de l'élevage herbager. A plus long terme, ils demandaient une refondation de la PAC en 2013 pour que tous les agriculteurs, dans toutes les productions, aient les moyens de répondre aux défis de l'alimentation, de l'environnement, de l'énergie et des territoires.

 Des mesures d'urgence s'imposent

Où est la volonté politique ? C'est la question posée par les responsables professionnels au vu du peu de résultats concrets obtenus jusqu'à présent. Et pourtant les mesures d'urgence qui permettraient à l'élevage de passer le cap difficile sont connues. Les moutonniers ont besoin d'une revalorisation immédiate des aides à la production ovine. Et pour tous, des mesures de soutien de trésorerie doivent se mettre en place rapidement : report des annuités de remboursement de prêts, reports et dégrèvements de charges sociales et fiscales ...

Les responsables professionnels ont rappelé au Ministre Xavier Bertrand que la situation nécessitait la plus grande détermination du premier ministre François Fillon et de l'ensemble du gouvernement. Le Ministre, déjà interpellé dans les départements de la Saône et Loire et en Haute-Vienne rappelait que le gouvernement était parfaitement conscient de l'importance stratégique du secteur agricole. Il réaffirmait la volonté politique de réformer la PAC et de trouver des solutions de court terme. «Les agriculteurs attendent des annonces fortes le 12 novembre prochain, à l'occasion de la conférence sur le revenu organisée par le ministère de l'agriculture » concluait Bruno Chaput, secrétaire général de l'UDSEA.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Pour Patrice Gandeboeuf, producteur laitier individuel, le Service de Remplacement est la seule solution pour partir en vacances.
"Sans le Service de remplacement 63 je ne partirais pas en vacances"
Patrice Gandeboeuf est producteur laitier individuel et chaque année il s'offre une semaine de vacances en famille grâce au…
Le changement de calcul de l’aide et la suppression de l’aide à la vache allaitante sur notre bassin naisseur peut avoir des répercussions économiques importantes pour les élevages allaitants.
La PAC changera-t-elle de cap en 2023 ?
Même si certains points méritent des clarifications, les grandes orientations de la future Pac sont désormais définies. Mais les…
Quelques parcelles d'orge et de blé ont été moissonnées dimanche dernier avant d'être stoppées par le retour de la pluie.
Les moissons se font attendre...
Après un mois de pluie l'heure des moissons approche mais l'humidité ambiante fait craindre un déclassement des récoltes. Le…
Avant le démarrage de la castration, Laurent et Pascale Favy donnent conseils et explications aux 46 jeunes présents pour ce premier jour de chantier à Beauregard l'Evêque.
Castration, le casse-tête pour dénicher de la main-d'œuvre saisonnière
Les chantiers d'écimage des maïs semences ont débuté la semaine dernière avec notamment des jeunes des Maisons de Quartier de la…
Andrée Tisserand en entretien PAI avec 2 candidats à l'installation. Céline Baudry, infirmière, et Valentin Port , ingénieur, portent un projet à deux familles de paysan boulanger et une chèvrerie.
PAI, le passage obligé pour s'installer
Andrée Tisserand, conseillère Point Accueil Installation (PAI) à la Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme, informe et oriente les…
Autour de Jean-Michel Cellier-Courtil, les agriculteurs bio membres de quatre GIEE ont été invités à découvrir la diversité culturale de son exploitation.
Avant les moissons, dernier Tour de plaine
Bio 63 a organisé tout au long de la campagne des "tours de plaine" chez différents producteurs bio du Puy-de-Dôme pour amener…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole