Aller au contenu principal

Living Lab : Inventer ensemble le modèle agricole de demain

L'Université d'Automne des Living Labs agricoles et agroalimentaires s'est tenue à Clermont-Ferrand. Au programme : enjeux agricoles et innovation.

L'Université d'automne des Living Labs agricoles et agroalimentaires s'est tenue dernièrement à Clermont-Ferrand

Pour la 2ème année consécutive, à l'initiative du Laboratoire d'Innovation Territorial (LIT) grandes cultures en Auvergne, porteurs de projets, chercheurs et scientifiques se sont réunis les 14 et 15 novembre derniers sur le site du Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes à Clermont-Fd. Ce séminaire s'inscrit dans une série de rencontres dont l'ambition est de favoriser les échanges entre agriculteurs, porteurs de projets et citoyens engagés dans une démarche de Living Lab (Laboratoire vivant) pour inventer ensemble l'agriculture de demain. « L'objectif est de redonner sa place à l'agriculteur, le mettre au coeur des démarches d'innovation afin qu'il soit le co-créateur des innovations agricoles » explique Bernard Bejar, Directeur Général de Céréales Vallée et animateur du LIT grandes cultures en Auvergne.

Trouver des solutions à la mutation agricole


Depuis toujours l'agriculteur transforme son métier pour s'adapter aux conditions climatiques, répondre aux nouvelles demandes des consommateurs ou encore se mettre en conformité avec des nouvelles normes. Aujourd'hui encore, il s'implique pour faire face aux nouveaux défis environnementaux, économiques et sociétaux qui s'imposent à lui. Il doit innover sur de nombreux fronts et dans des délais de plus en plus courts. Il s'agit donc de trouver des solutions plus rapidement, qui soient acceptées par tous. C'est une des ambitions des Living Labs agricoles qui se développent actuellement sur l'ensemble du territoire national et plus particulièrement du LIT grandes cultures Auvergne, premier Living Lab agricole en France.

L'agriculteur au coeur d'un modèle agricole en transition


La méthode « Living Lab » (Laboratoire vivant) est une démarche développée dans de nombreux secteurs comme la santé ou le numérique. Elle est encore très récente dans le monde agricole. Elle s'appuie sur une idée simple : créer des produits et des services innovants qui soient en phase avec les attentes et les besoins des utilisateurs en les intégrant dès la phase de réflexion. « En s'appuyant sur cette méthode, le secteur agricole replace ainsi l'agriculteur au coeur du processus d'innovation et en fait le co-créateur des innovations qu'il sera amené à utiliser » précise le Directeur de Céréales Vallée. Elle associe également une très large communauté d'acteurs. Croiser les regards des agriculteurs avec celui des chercheurs, des entreprises, des collectivités territoriales ou encore des associations de citoyens favorise l'acceptation de l'innovation par tous. Enfin, l'expérimentation en conditions réelles est une étape cruciale car elle permet d'ajuster le produit ou le service développé et d'accélérer sa mise en marché. « En matière d'innovation agricole, il reste beaucoup à faire pour croiser les connaissances entre les agriculteurs, le monde de la recherche et la société civile » explique Bernard Bejar. Les acteurs du territoire, et notamment les agriculteurs, veulent échanger et travailler ensemble pour inventer l'agriculture de demain. Cette démarche Living Lab, demande toutefois de la méthode et un accompagnement.


C.Rolle

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Alexandre Maffre est l'un des 20 céréaliers de Limagne a produire de la luzerne pour les producteurs de Saint-nectaire.
De la luzerne de Limagne pour les producteurs AOP de montagne
Les céréaliers de Limagne cultivent de la luzerne pour les éleveurs de montagne : le projet audacieux est porté collectivement…
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Jérôme Aubert, président de Sodiaal  section Nord  Massif central, sur son exploitation.
Sodiaal multiplie les investissements en 2019
L'assemblée générale de la section Nord Massif central de Sodiaal, statuant sur l'activité 2019, s'est tenue mercredi 9 septembre…
De gauche à droite : Bertrand Bissuel, directeur du lycée, Alain Mercier, président de la Communauté de communes Dômes Sancy Artense , Brice Hortefeux et le sénateur Jean-Marc Boyer.
Des travaux au lycée de Rochefort-Montagne
Le lycée agricole de Rochefort-Montagne est engagé dans un plan de rénovation de ses bâtiments pour lequel la Région contribue à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole