Aller au contenu principal

Egalim
Litiges Egalim : osez faire appel au médiateur

Pour résoudre les litiges après la loi Egalim, le médiateur des relations commerciales agricoles intervient au service des exploitants et de leurs organisations de producteurs.

Le service proposé par le Médiateur est gratuit, rapide et efficace. Il accorde les parties dans plus de 3 cas sur 4.

La loi « Egalim » de 2019 consolide la place de la médiation dans la résolution des litiges. A ce titre, elle renforce le rôle du médiateur des relations commerciales agricoles et institue de nouveaux leviers d’actions (obligation de médiation avant toute saisine d’un juge sur un litige entre professionnels, encadrement de la durée de médiation…).
Tout exploitant agricole peut directement ou via son organisation saisir le médiateur pour tout litige relatif à la conclusion ou à l'exécution d'un contrat de vente d’un produit agricole ou alimentaire.

Le rôle du médiateur

Le médiateur des relations commerciales agricoles a pour principale mission de maintenir les relations économiques entre partenaires commerciaux de la chaîne alimentaire, de l’amont à l’aval. Il cherche à rétablir le dialogue entre des parties en litige sur un contrat de vente agricole ou alimentaire et les amener à co-construire un accord amiable. Le médiateur peut notamment accompagner les parties pour rendre les clauses de leur contrat conformes aux nouvelles dispositions issue de la loi « Egalim» (formule de prix intégrant des indicateurs par exemple). Il peut aussi intervenir en cas de modification unilatérale des conditions de vente ou d’achat ou de désaccord sur l’interprétation des clauses du contrat. Il instruit en toute indépendance et dans la plus stricte confidentialité les différends qui lui sont confiés.
Le médiateur peut également rendre des avis et recommandations sur des questions transversales relatives aux relations contractuelles. A la demande d'une organisation membre d'une interprofession, il peut aussi rendre tout avis ou recommandation sur des questions transversales telles que les indicateurs pouvant être utilisés dans les contrats (indicateurs de coût de production par exemple). Enfin, il peut travailler en tant que tiers de confiance à la mise en place d’outils collectifs, comme récemment sur la mise en place de l’observatoire des négociations commerciales annuelles entre industriels et distribution.

Pour plus de renseignements, consultez le site internet du Médiateur : https://agriculture.gouv.fr/le-mediateur-des-relations-commerciales-agricoles.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

De gauche à droite : Laurine Rousset, présidente JA43, Eric Richard, président de la section laitière FDSEA43, Stéphane Joandel, président de la section laitière régionale, Vincent  Chirent, producteur de lait 63 et Sabine Tholoniat, présidente de la FNSEA63 ont procédé à une  vérification des prix du lait au supermarché E.Leclerc à Clermont-Ferrand
Les producteurs revendiquent 500 €/1000 litres de lait
Dans un contexte de flambée des prix et de sécheresse sans précédent, les responsables professionnels de la région demandent à la…
Les agriculteurs investissent dans le matériel économe en eau.
Comité départemental de l’eau : un renforcement des mesures de restriction

Le secrétaire général de la préfecture a réuni le Comité départemental de l’eau le 19 juillet afin d’échanger sur la situation…

L’Axe Allier passe en alerte renforcée
A l’issue du Comité départemental de l’eau (CDE) du 9 août, le Préfet a pris le 5ème arrêté de restriction des usages…
Jérôme Aubert, président de Sodiaal Massif central est venu à la rencontre des producteurs de lait.
Les producteurs de lait toujours dans l’incertitude
Le jeudi 4 août, les producteurs de lait puydômois ont mené une action devant les bureaux de Sodiaal à Clermont- Ferrand avant d'…
Durant les fortes chaleurs, les équipes de castration sont intervenues dans les champs le matin.
Les castrations sur la fin
La castration des maïs semence arrive bientôt à son terme après près d'un mois de travaux mais les fortes chaleurs laissent…
En marron, les communes classées en zone de montagne et qui bénéficient d'une majoration supplémentaire de 15%.
La récupération des eaux pluviales financée
L'Agence de l'Eau Loire-Bretagne double l'enveloppe financière de son appel à projets "économies d'eau dans les élevages" pour…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole