Aller au contenu principal

Scrutin 2007 élections à la chambre d'agriculture
Liste UDSEA/JA : confiance renouvelée et confortée

La liste Udsea/JA conduite par Gérard Renard fait une nouvelle fois la différence. Elle maintient ses 16 sièges dans le collège des exploitants.

Le verdict est tombé le 5 février dans la soirée : la liste Udsea/JA reste majoritaire dans le département du Puy de Dôme. Une victoire pour ses représentants qui confirment ainsi l’ancrage local de l’Udsea et des JA malgré la présence historique de la Fdsea-Confédération paysanne. A l’image de son score national, cette dernière perd près de 6 points par rapport au scrutin de 2001 passant de 41,7 % à 35,8 % des suffrages. De son côté, la Coordination rurale forte de 9,7 % des suffrages en 2001 bondit cette année à 16,5 %. Un taux inattendu mais qui reste toutefois en retrait par rapport à la moyenne nationale (soit 19 %).

Les élus de la liste Udsea/JA conservent ainsi 16 sièges sur 21 au sein de la Chambre d’agriculture du Puy-de-Dôme, la Fdsea-Confédération Paysanne 4 sièges et la Coordination rurale 1 siège.
Le bon taux de participation dans le collège des exploitants (73,2 % contre 72,4 % en 2001) marque l’intérêt que portent les agriculteurs à leur Chambre d’agriculture. Il traduit aussi leur volonté de prendre en main leur avenir en étant présents dans les organisations professionnelles agricoles départementales.
La nouveauté du vote par correspondance n’a pas impacté la participation puisque tous les collèges à l’exception de celui des “propriétaires et usufruitiers” ont bénéficié d’une participation plus forte qu’en 2001. La plus spectaculaire est celle attribuée au collège des anciens exploitants dont le taux de participation s’est élevé à près de 55 % contre 47,3 % il y a six ans.
Ce test de représentativité syndical est pour l’Udsea et les Jeunes Agriculteurs un «très bon résultat» affirme Patrick Trillon, président de l’Udsea. «Il est une reconnaissance professionnelle des valeurs que nous défendons. Il est aussi une chance pour l’agriculture du département et de la région en général ».
Au plan régional en effet, la victoire des listes Fnsea-JA est aussi confirmée par une hausse ou un maintien des suffrages en leur faveur. La Confédération paysanne marque une nette régression partout alors que la Coordination rurale affiche un score en augmentation.


Questions à Patrick Trillon, président de l’Udsea, élu chambre d’agriculture

“Notre combat est juste”

Que vous inspirent les résultats du collège des exploitants ?
Une grande satisfaction puisque les agriculteurs du Puy-de-Dôme, par leur vote en faveur de la liste Udsea/JA, reconnaissent une nouvelle fois les valeurs défendues par le syndicalisme majoritaire. C’est une victoire que nous devons mettre à profit pour relever les défis lancés à la profession. A nous aujourd’hui de transformer ce scrutin en une véritable chance pour l’ensemble du territoire. Il doit nous aider à appréhender 2013 et même 2009 dans les meilleures conditions, pour chacun des agriculteurs. L’union sera notre force, la division notre principal danger. C’est avec l’ensemble des organisations professionnelles agricoles que nous affronterons l’avenir et que nous tracerons des perspectives pour tous les agriculteurs du département.

Comment analysez-vous les scores des deux listes concurrentes à l’Udsea/JA ?
En perdant près de 6 points par rapport à l’élection de 2001, la Confédération paysanne marque ici son éloignement des valeurs agricoles . Elle n’a pas su entendre les préoccupations de tous les agriculteurs y compris de ceux dont les productions sont en lien avec les filières pour être en phase avec les marchés. On ne peut pas réduire l’agriculture à un seul modèle.
La Coordination rurale a profité, quant à elle, du contexte difficile et morose dans lequel se trouve aujourd’hui l’agriculture. Absente du terrain, elle a bénéficié des voix de celles et ceux qui se sentent oubliés. Nous devons prendre en compte ce vote de réaction et veiller à resserrer la proximité car tous les agriculteurs ont vocation à s’exprimer pour mieux définir l’action collective.
Porteur du projet départemental, l’équipe Udsea/JA a la volonté de redonner des perspectives fortes aux agriculteurs du Puy-de-Dôme. Cela passe par la défense de notre revenu et par notre positionnement comme acteur majeur d’un monde économique qui évolue en permanence.
“Paysans, notre combat est juste ! Faîtes confiance aux bâtisseurs”.

 


Point de vue de Bruno Chaput, secrétaire général Udsea, élu chambre d’agriculture

“Une reconnaissance des valeurs qui ont construit notre métier”

«73, 2 % est un taux record de participation sur le collège des exploitants agricoles, un taux même historique ! Il est le reflet de l’intérêt que portent les agriculteurs à leur métier. Il est la traduction d’un engagement dans un syndicat, dans son action. Il confirme notre volonté de prendre en charge notre avenir à travers la chambre d’agriculture. Dans un contexte marqué par l’individualisme, cet engagement électoral montre l’attachement de notre profession aux valeurs qui ont construit notre métier. C’est une façon de dire que l’on croit fort en l’avenir de notre agriculture.
Contrairement aux craintes que nous pouvions avoir, le vote par correspondance n’a pas suscité le désintérêt des exploitants. Pas de lassitude mais une forte détermination à conforter un modèle agricole professionnel et combatif dans lequel chacun trouve sa place.»



 


Elus de la liste UDSEA/JA
Collège des exploitants
- Gérard RENARD                                        
- Bruno CHAPUT
- Jacques CHAZALET
- Sébastien VIDAL
- Annie MARRET
- Yves BARRET
- Claude RAYNAUD
- Denis CHAUVET
- Michèle DELESVAUX
- Denis GUERIN
- Olivier BAYLE
- Dominique BAFOIL
- Jean-Jacques MORDIER
- David COHADE
- Laurent HUGUET
- Michelle DELSUC
Cuma
- Georges VALLEIX

Coopérative
- Bernard MIOCHE
- Didier BONHOMME
- Gilles BRUGERE
- Pierre PAGESSE

Crédit Agricole
- Michel TOURNADRE
- Jean-Louis GOIGOUX

MSA
- Viviane CHOMETTE
- Jean-Pierre ASTRE

Syndicalisme
- Patrick TRILLON
- Cyril BOREL

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Alexandre Maffre est l'un des 20 céréaliers de Limagne a produire de la luzerne pour les producteurs de Saint-nectaire.
De la luzerne de Limagne pour les producteurs AOP de montagne
Les céréaliers de Limagne cultivent de la luzerne pour les éleveurs de montagne : le projet audacieux est porté collectivement…
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Jérôme Aubert, président de Sodiaal  section Nord  Massif central, sur son exploitation.
Sodiaal multiplie les investissements en 2019
L'assemblée générale de la section Nord Massif central de Sodiaal, statuant sur l'activité 2019, s'est tenue mercredi 9 septembre…
Thomas Pannetier et Stéphanie Seguin devant une rangée de tabac Brun. Variété rustique, le Brun demande peu d’eau. Il possède une haute teneur en nicotine. Son stockage et séchage sont simplifiés.
Le tabac aussi mise sur le haut de gamme
Malgré les bouleversements qui ont impacté la filière tabacole ces dernières années, les planteurs du Puy-de-Dôme et de l’Allier…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole