Aller au contenu principal

Stockage
L’irrigation au cœur des expertises techniques

La ressource en eau et particulièrement son utilisation ont fait débat lors de l’assemblée générale du Centre d’Expertise Technique Agricole (CETA) du Val de Morge.

Marc Rouganne a accueilli Jean-Yves Foucault à l’assemblée générale.

Le stockage de l’eau, la question fait débat depuis longtemps, et a été encore une fois au centre des discussions. Le 29 janvier dernier, les membres du CETA Val de Morge ont tenu leur assemblée générale au lycée agroenvironnemental Saint-Joseph du Breuil-sur-Couze. A cette occasion, le président Marc Rouganne a rappelé l’organisation et les objectifs de la structure. « Notre CETA a 43 ans d’existence et rassemble aujourd’hui 46 exploitations agricoles qui œuvrent pour le développement de leurs méthodes de travail. Nous sommes entièrement autonome financièrement et surtout indépendant de toute orientation politique. » A travers diverses expérimentations de terrains, les agriculteurs remettent en cause leurs pratiques sans toutefois, tiennent-ils à préciser, tout révolutionner.

Avec l’aide de Philippe Goutin, leur technicien, différents sujets sont traités avec chaque année un fil conducteur. Pour 2013, le CETA Val de Morge a choisi l’eau et plus particulièrement l’irrigation. La maîtrise du matériel ainsi que les nouvelles techniques sont au cœur des questionnements. Pour débattre du sujet, les organisateurs de l’assemblée générale ont invité Jean-Yves Foucault, président de l’ADIRA (Association pour le Développement de l’Irrigation Agricole) et de la coopérative Limagrain.

L’eau sans stock

Les enjeux économiques de l’irrigation ne sont plus à prouver. Assurance de récolte et de revenu pour les agriculteurs, la méthode a pourtant de nombreux détracteurs. Ils sont d’autant plus nombreux lorsque les questions de stockage sont abordées. « Aujourd’hui, il est impossible de réaliser des réserves collinaires afin de récupérer l’eau de pluie en France. Pourtant, constituer des réserves d’eau n’est plus une question dans certains pays qui souffrent de sécheresses » explique Jean-Yves Foucault. La législation qui entoure l’utilisation et la préservation de l’eau est telle, qu’elle empêche effectivement son stockage. Seulement, comme l’a rappelé le président de l’ADIRA, les changements climatiques n’iront pas dans le sens de pluies abondantes pour nos régions. Au contraire, les sécheresses s’intensifieront et deviendront plus régulières. Bien que les besoins en eau s’intensifient, la raison n’est pas suffisante pour « faire n’importe quoi ! » Au contraire, l’heure est à la préparation des agriculteurs. « Nous devons nous familiariser avec les nouvelles technologies qui permettent d’économiser l’eau d’irrigation. Nous devons également préparer nos parcellaires à accueillir ces pratiques modernes. »

Il y a encore de nombreuses étapes à franchir avant de voir un jour des réserves collinaires dans nos campagnes. La première d’entre elles est de réussir à convaincre le grand public, et particulièrement les élus, des biens fondés de la technique. «Nous devons leur expliquer ce que nous faisons. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Alexandre Maffre est l'un des 20 céréaliers de Limagne a produire de la luzerne pour les producteurs de Saint-nectaire.
De la luzerne de Limagne pour les producteurs AOP de montagne
Les céréaliers de Limagne cultivent de la luzerne pour les éleveurs de montagne : le projet audacieux est porté collectivement…
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Jérôme Aubert, président de Sodiaal  section Nord  Massif central, sur son exploitation.
Sodiaal multiplie les investissements en 2019
L'assemblée générale de la section Nord Massif central de Sodiaal, statuant sur l'activité 2019, s'est tenue mercredi 9 septembre…
Une ration facile et rapide.
Comment choisir sa mélangeuse ?
L'outil entre de plus en plus dans les fermes mais attention à bien réfléchir car l'investissement reste important.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole