Aller au contenu principal
Font Size

L’innovation, fil rouge du Crédit Agricole Centre France

La Caisse régionale du Crédit Agricole ne connaît pas la crise. Elle affiche une santé de fer, une solidité sans faille et une priorité : l’innovation au service du territoire.

André Janot et Marc Deschamps sont revenus sur l’activité et les résultats de 2014 de la Caisse régionale

A la veille de l’assemblée générale annuelle du Crédit Agricole Centre France, André Janot, président, et Marc Deschamps, directeur général, sont revenus sur l’activité et les résultats 2014 de la banque régionale, à l’occasion d’une conférence de presse. « Des résultats plutôt satisfaisants à la fois sur le plan commercial et financier» selon les propres termes de Marc Deschamps. Et les signes sont tangibles : en 2014, 32 000 nouveaux clients ont rejoint les cinq caisses locales(1) du Crédit Agricole régional ; près de 23 milliards d’euros de dépôts et placements ont été réalisés (soit +1,9% par rapport à 2013) ; 2,5 milliards d’euros de crédits octroyés à 64 000 clients et, année record pour le financement de l’habitat qui s’élève à 1,2 milliard. Le tout couronné par un résultat net de 130 millions d’euros, soit + 10%.

 

Des produits innovants

L’innovation a été le marqueur de cette année 2014 plutôt faste. La banque a ainsi initié le dispositif «lanceur pro», un prêt dédié aux créateurs d’entreprise, permettant à 250 porteurs de projets d’obtenir un autofinancement sans frais de dossier et dans des conditions proches du taux zéro. «Fumisterie que de dire que les banques ne prêtent pas !» s’emporte le directeur général. Et d’ajouter «nous sommes très fiers de cette initiative désormais reprise par d’autres caisses régionales. »

Au registre des innovations toujours, les TPE (Très petites entreprises) bénéficient aussi d’un fonds d’aide à leur croissance, les entreprises du territoire sont accompagnées dans leur développement à l’international et les collectivités publiques ont été financées à hauteur de 158 millions d’euros. Dans le secteur de l’agriculture, « les prêts agricoles ont atteint un très fort niveau en 2014 avec 38 millions d’euros et nous avons accompagné 359 jeunes agriculteurs» explique le président André Janot. «La Caisse régionale atteint ainsi une part de marché de plus de 90% des installations ». La CACF a également mis en marché une nouvelle offre  : «l’assurance fourrage». «Cette offre extrêmement innovante a pour objectif d’assurer les éleveurs contre les aléas climatiques qui impactent la qualité des pâturages. Personnes ne savaient assurer l’herbe, nous allons le faire via l’établissement d’une surveillance satellitaire ». 200 éleveurs servent aujourd’hui de test pour mettre en place le produit dont le lancement est prévu pour le 1er avril 2016.

 

Un maillage de proximité

Pour plus de proximité, le Crédit Agricole Centre France a poursuivi en 2014 son plan de rénovation de ses agences avec près de 200 agences rénovées. A cette occasion, l’automatisation de la gestion des espèces a été renforcée avec l’équipement en distributeurs « dernier cri » et l’installation d’automates de dépôts valorisés. Des tablettes électroniques ont fait leur apparition dans les agences « pour faciliter la souscription de contrats ». En parallèle, 6 nouvelles agences ont été ouvertes et 112 salariés recrutés. Et pour les zones les plus éloignées, 5 agences mobiles desservent aujourd’hui 40 communes rurales. «Notre réseau couvre 96% des cantons (ndlr : sur la base de l’ancien découpage administratif). Nous sommes présents partout, mieux que La Poste !» conclut André Janot.

 

(1) Allier, Cantal, Corrèze, Creuse, Puy de Dôme.

Solidarité

Afin d’aider les personnes en difficulté financière à la suite d’un accident de la vie, le Crédit Agricole Centre France a amplifié son dispositif « Point Passerelle » en ouvrant trois nouveaux points d’accueil dans l’Allier, la Creuse et la Corrèze permettant ainsi au cinq départements d’être dotés de ce dispositif conduit par un réseau de 80 bénévoles. La Caisse régionale poursuit par ailleurs son mécénat auprès de porteurs de projets et des associations du territoire. Sport, culture, aide à la personne, humanitaire, art, valorisation du patrimoine… en 2014 plus de 2000 initiatives et évènements ont bénéficié du mécénat du crédit agricole pour un montant de 3,5 millions d’euros.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
Apprentissage, alternance, aide à l’embauche : le gouvernement incite les entreprises à employer des jeunes.
Apprentissage et emploi : des aides à l’embauche
Présenté en juin par le gouvernement, le plan « 1 jeune 1 solution » entend favoriser l’emploi des jeunes par l’intermédiaire de…
De gauche à droite : Bertrand Bissuel, directeur du lycée, Alain Mercier, président de la Communauté de communes Dômes Sancy Artense , Brice Hortefeux et le sénateur Jean-Marc Boyer.
Des travaux au lycée de Rochefort-Montagne
Le lycée agricole de Rochefort-Montagne est engagé dans un plan de rénovation de ses bâtiments pour lequel la Région contribue à…
Thomas Pannetier et Stéphanie Seguin devant une rangée de tabac Brun. Variété rustique, le Brun demande peu d’eau. Il possède une haute teneur en nicotine. Son stockage et séchage sont simplifiés.
Le tabac aussi mise sur le haut de gamme
Malgré les bouleversements qui ont impacté la filière tabacole ces dernières années, les planteurs du Puy-de-Dôme et de l’Allier…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole