Aller au contenu principal

Economie
Limagrain, 15 ans d'implantation en Afrique

Limagrain est présent depuis plus de 15 ans en Afrique où la coopérative travaille à la sélection variétale pour répondre aux enjeux agricoles des paysans africains mais également enrichir ses recherches.  

Limagrain conduit des recherches en Afrique depuis plus de 15 ans pour produire des semences adaptées aux contraintes du continent.

Le continent africain connaît depuis deux décennies une forte croissance et représentera en 2050, plus de 25% de la population mondiale soit 2,5 milliards de personnes. Malgré ses progrès en terme de stabilité politique, la sécurité alimentaire du continent demeure un enjeu de taille d'autant plus délicat à atteindre que le réchauffement climatique accentue la fréquence et l'intensité des aléas naturels. Ces aléas ont des répercussions directes sur le coût des denrées alimentaires.
"La semence, premier maillon de la chaîne alimentaire, a un rôle clé à jouer dans le développement d'une agriculture performante et durable"  indique la Coop dans son communiqué. C'est pourquoi, depuis 2006, la coopérative Limagrain par son activité de semences potagères s'est installée en Afrique.

Atteindre l'autonomie par la semence

Aujourd'hui, ses trois «Busi- ness Units» en semences potagères y sont présentes : Hazera, HM.CLAUSE, Vilmorin-Mikado. C'est à partir de 2013 que le Groupe développe son activité en semences de grandes cultures.
La première pierre de cette stratégie a été posée avec l'acquisition de Link Seed en Afrique du Sud, puis par une prise de participation au capital de Seed Co (Zimbabwe), 1er semencier africain. Forte de ces implantations, la stratégie Grandes Cultures du Groupe s'accélère avec le renforçement de sa collaboration avec Seed Co qui apporte sa connaissance des territoires et des agriculteurs africains ainsi que sa génétique maïs. Limagrain fournit quant à elle ses ressources génétiques (maïs jaune tropical, riz, millet, blé).
Sur les territoires d'Afrique de l'Ouest, les agriculteurs cherchent à passer d'une agriculture de subsistance à une petite production commerciale afin de vivre du travail de leur terre. Limagrain développe des semences performantes, adaptées à leurs besoins très spécifiques. L'agriculture doit permettre de nourrir une population croissante et de plus en plus citadine.

Afrique du Sud : un marché consolidé

En Afrique du Sud,  Limagrain Zaad South Africa regroupe l'ensemble des activités Grandes Cultures des trois actionnaires (Limagrain via sa holding Vilmorin & Cie, le Groupe Seed Co et le Groupe Zaad). La société veut s'affirmer comme une alternative fiable et performante face à ses concurrents, en proposant  l'offre d'espèces la plus large du marché: maïs blanc et jaune, soja, tournesol, blé, sorgho, orge de brasserie, canola et fourragères. Les agriculteurs d'Afrique du Sud doivent s'adapter aux variations climatiques annuelles (saison des pluies) en choisissant de planter l'espèce la mieux adaptée. Limagrain-Zaad South Africa bénéficie d'une taille critique sur un marché en Afrique du sud des semences de grandes cultures déjà très consolidé et ambitionne d'atteindre d'ici trois ans 10% de parts de marché (6 à 7% aujourd'hui) en maïs pour conforter une position de 3ème semencier sud-africain.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Les JA63 réunis le 2 avril autour de Quentin Baumont et de Jérémy Jallat, vice-président de JA AuRA, venu assister à une partie des travaux de l'assemblée générale.
« Nous devons ramener de la valeur sur nos exploitations »
Encourager la valorisation sur les exploitations était au cœur des échanges de l’assemblée générale des Jeunes Agriculteurs du…
Carte départementale des zones hydrographiques issue du nouvel arrêté cadre sécheresse qui prévoit 11 zones au lieu de 7.
Le nouvel arrêté cadre sécheresse en détails
Le nouvel arrêté cadre sécheresse pris dans le Puy-de-Dôme redécoupe les zones hydrographiques du territoire et revoit à la…
En déplacement en Haute-Loire, le président de Région a pris toute la dimension de la problématique campagnols.
Aide de la Région à la lutte collective
Le Président de Région en déplacement sur une exploitation à St Front (43) est venu constater la situation sanitaire…
Sébastien Laubanie, président du syndicat Aubrac des Volcans
L'Aubrac progresse encore dans le département
Le 19 mars, le syndicat Aubrac des Volcans tenait son assemblée générale à Sallèdes. L’occasion de faire le point sur l’actualité…
Rat taupier dans un champ
Utilisation de la charrue possible pour le Ratron GW sous conditions !
La DGAL a décidé d’autoriser de façon dérogatoire et sous conditions l’utilisation du Ratron GW sur appât blé, par traitement à…
Quentin Baumont, David Chauve et Sabine Tholoniat chefs d’orchestre de cette mobilisation à Clermont-Ferrand
25 mars : mobilisation massive pour obtenir des prix rémunérateurs et une PAC équilibrée

Quentin Baumont, David Chauve et Sabine Tholoniat chefs d’orchestre de cette mobilisation à Clermont-Ferrand qui restera dans…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole