Aller au contenu principal

Herbe
L’herbe de nos montagnes, une ressource à valoriser encore et encore

La 7e édition de «L’herbe de nos montagnes» a, une nouvelle fois, su satisfaire les nombreux participants. Ils ont écouté des exposés, assisté à des ateliers, avec en toile de fond la valorisation de la ressource en herbe.

Agriculteurs, prescripteurs, chercheurs, étudiants, techniciens, ont répondu en nombre à la 7ème édition de «L’herbe de nos montagnes», organisée par la Chambre d'Agriculture/Pra Dômes-Hautes Combrailles, et l’Unité expérimentale de l’Inra des Monts d’Auvergne, en partenariat et avec le soutien de plusieurs organismes.

Colloque et ateliers en accès libre, ont rythmé cette manifestation, qui depuis sa première en 1999, sait intéresser son public. Et ce grâce à la volonté des organisateurs, de coller à l’actualité en matière d’élevage bovin et ovin. Après avoir assisté aux exposés sur «La prairie dans les système d’élevage», les participants ont visité les ateliers, pris une navette (c’était la nouveauté de cette 7ème édition), pour une visite de 4 prairies différentes, toute cette manifestation se déroulant sur l’exploitation de la ferme expérimentale de l’Inra à Laqueuille.

Ils ont dit...

 

Michel Tournadre, responsable de la Pra Dômes-Hautes Combrailles, s’est félicité du partenariat avec l’Inra depuis la première édition. «Une collaboration grâce à laquelle depuis, nous avons pu remettre à sa juste place, l’importance de la ressource en herbe, la bonne gestion de la prairie. Un de nos buts ? Valoriser nos produits. Sans herbe nous n’aurions pas de fromages dans nos montagnes !»

 

«Pour les chercheurs, une telle manifestation permet d’entrer en contact direct avec les éleveurs, les élèves des établissements agricoles, et ainsi davantage comprendre les demandes du terrain» a souligné Michel Beckert, président de l’Inra de Clermont-Theix. «Un de nos objectifs : montrer la qualité nutritionnelle de l’herbe, tout en mettant à disposition des éleveurs des outils intéressants, pour optimiser cette ressource, au travers par exemple de sa biodiversité, sujet sur lequel nous travaillons, entre autres, aujourd'hui».

 

Michèle Boudouin, Secrétaire générale de la Fno, Présidente de l’Aroa, a relevé : «la matière première pour les éleveurs ovins, c’est l’herbe. Sa bonne gestion va nous permettre d’atteindre l’autonomie. Cette rencontre autour de la ressource en herbe, des outils mis en place par la Recherche, sur un site emblématique comme celui de cette ferme de l’Inra, va parfaitement dans ce sens.»

«Venir à une telle journée, c’est s’ouvrir à de nouvelles techniques et de nouveaux outils, en matière de gestion de l’herbe.» Pascal Servier, Secrétaire général de l’Udsea, Président de la Fdpl, l’affirme : «nous devons croire au potentiel de la ressource en herbe, malgré une conjoncture pas vraiment facile aujourd'hui. L’agriculture a évolué grâce aux résultats de la Recherche. Dans notre région les travaux menés par l’Inra correspondent tout à fait à notre demande. » Et de citer pour exemple le pâturage tournant, la somme des températures : «des outils performants mis au point par les chercheurs, à présent utilisés par les éleveurs, et qui se révèlent particulièrement adaptés pour bien gérer la ressource en herbe.»

 

Gérard Renard, Président de la Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme, en conclusion au colloque sur «La prairie dans les système d’élevage», a salué les différentes interventions des chercheurs et des techniciens, «qui nous permettent d’avoir des pistes de réflexion, pour nous aider à passer des caps difficiles. Nous devons faire face à des aléas climatiques, à des problèmes comme celui posé par les ravageurs des prairies. Grâce à des journées comme celle-ci, nous pourrons apporter des solutions aux éleveurs, pour une meilleure maîtrise de leurs exploitations, assortie d’une qualité de leur production.»

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le premier projet individuel de réserve d'eau dans le Puy-de-Dôme est sorti de terre en Limagne, mis en place par Mathieu Daim.
Une retenue d'eau qui fait désormais référence
Le premier projet individuel de réserve d'eau dans le Puy-de-Dôme est sorti de terre en Limagne. Il s'agit d'un ouvrage d'une…
A Sugères (63), Eugénie Schaff a construit une chèvrerie.
Une chèvrerie au service de son éleveuse
A Sugères (63), Eugénie Schaff a construit une chèvrerie et un local de transformation pour augmenter sa production de fromages…
Tableau de fermage du 1er octobre 2020 au 30 septembre 2021
Indice des fermages du 1er octobre 2020 au 30 septembre 2021

L’indice des fermages pour le département du Puy-de-Dôme est constaté pour 2020 à la valeur de 105,33. Cet indice est…

Bâtiment d'élevage
Le projet bâtiment étape par étape
 Un projet bâtiment demande deux ans de reflexion, démarches administratives et construction avant que les premiers animaux n'en…
Forêt qui dépérit de Celle-sur-Durolle, au cœur des Bois Noirs
Les forêts de nos contrées se meurent
Les arbres dépérissent partout en France sous les effets du changement climatique et certaines essences historiques des massifs…
Troupeau de moutons
La filière ovine recrute
Faire naître de nouvelles vocations d’éleveurs ovins est la colonne vertébrale du programme Inn’ovin initié par l’interprofession…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole