Aller au contenu principal

Les zones touchées par les campagnols s’étendent

Les pullulations de campagnols terrestres poursuivent leur progression sur le département : les secteurs du Cézallier, du Sancy et des Dômes sont touchés.

Suite aux dernières récoltes de fourrage, de nombreux foyers de campagnols ont pu être décelés sur plusieurs secteurs du département. Cette recrudescence de dégâts est à surveiller de près. Elle peut constituer les prémices d’une pullulation à venir. Or, il a été démontré qu’un couple de campagnols au printemps va engendrer 100 individus à l’automne. Il est donc primordial d’agir en basse densité avant que les populations n’explosent. L’automne est la saison la plus propice à la lutte.

 

Situation sur le département

Sur les cantons de Tauves et la Tour d’Auvergne, la pullulation est signalée depuis fin 2010. Elle se poursuit encore aujourd’hui sur les communes de Tauves, Avèze, Singles et la Tour d’Auvergne. Les niveaux d’infestation peuvent être très élevés selon les parcelles.

Le Cézallier présente aussi une forte attaque de campagnols. Sur ce secteur, les communes du Valbeleix, La Chapelle Marcousse, Roche-Charles-la-Mayrand, Dauzat-sur-Vodable, Chassagne sont en phase de forte densité.

Dans la région des Dômes, des foyers de plus en plus nombreux sont observés sur le Vernet Sainte Marguerite (Fontmarcel, Ma-reuge) et Aydat.

Par ailleurs, une recrudescence de foyers est observée sur certaines communes du Sud des Combrailles : Tortebesse, Lastic, Briffons, Perpezat. Les communes de Sauvagnat et Prondines présentent aussi des foyers récents.

D’autres communes de ce secteur sont pour le moment épargnées. Ainsi, Laqueuille et Saint-Julien-Puy-Lavèze sont en basse densité de campagnols terrestres.

Le Livradois et le Nord des Combrailles sont toujours en phase de basse densité, tout comme les communes de la chaîne des Puys : Ceyssat, Saint-Genès-Champanelle, Mazayes, Olby.

 

Mettre en place une lutte précoce et préventive

Sur les secteurs où des foyers sont signalés, une lutte précoce doit être mise en place.

Les deux méthodes de lutte directe, le piégeage et la lutte par appâts secs, sont à réserver aux secteurs en basse densité de campagnols. En effet, au-delà de 30 % d’infestation sur la parcelle, la lutte à base d’appâts secs est interdite. Le piégeage, quant à lui, est toujours autorisé mais son efficacité sera amoindrie proportionnellement au taux d’infestation. Il convient donc de mettre en place ces méthodes de lutte le plus tôt possible pour leur garantir une meilleure efficacité.

Des méthodes préventives et complémentaires à la lutte directe doivent aussi être mises en place pour optimiser la lutte: le broyage des refus (pour favoriser le travail des prédateurs), l’alternance fauche-pâture, le maintien de l’habitat des prédateurs, la lutte contre les taupes.

Les conditions climatiques récentes ont été très favorables à la pousse de l’herbe. Or, il est important de limiter l’accumulation d’herbe sur pied avant l’hiver. En effet, un couvert végétal haut sera favorable à la présence des campagnols (ressource alimentaire / abris pour les campagnols vis-à-vis des prédateurs). La fauche, le pâturage ou le broyage doivent donc être envisagés avant l’hiver sur les parcelles à risque pour le campagnol.

Formation au piégeage

 

La FDGDON (Fédération Départementale des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles) organise le mercredi 15 octobre une demi-journée de formation au piégeage des campagnols terrestres et taupes. Cette formation est ouverte à tous (agriculteurs, agents communaux, particuliers).

Rendez-vous à la mairie de La Chapelle Marcousse à 14 h.

Au programme :

• En salle : biologie et mode de vie de ces deux ravageurs, reconnaissance des indices de présence, méthodes de lutte, technique du piégeage

• Sur le terrain : manipulation, pose et relevé de différents pièges (pièges Putange, pièges Cauet, pièges Bavière, Topcat…), conseils et astuces.

Vous êtes attendus nombreux !

Le partenaire financier de la Fdgdon est le Feader.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Bruno Dufayet
Bruno Dufayet : « Les marchés sont porteurs, ne lâchez pas les prix sur vos fermes »
Eleveur à Mauriac dans le Cantal, Bruno Dufayet déploie la feuille de route de la Fédération nationale bovine qu’il préside, avec…
Marché du maigre et du gras, stop à l’enfumage !
 Jeudi 8 octobre, les producteurs de viande ont reçu Bruno Dufayet, président de la Fédération Nationale Bovine (FNB). Remise à l…
Cultiver l'herbe : la solution pour affronter le changement climatique
La 11ème édition de "l'Herbe de nos Montagnes" organisée à Laqueuille la semaine dernière a posé plusieurs…
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont-Auvergne
Les volailles fermières d’Auvergne entrent dans la mêlée
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont…
De gauche à droite : André Bernard, président de la chambre régionale d'agriculture PACA, David Chauve, Sébastien Windsor, président de l'APCA, Vincent Chirent et Christophe Hillairet.
« Les chambres d'agriculture doivent être innovantes »
En visite dans le Puy-de-Dôme, le président et le secrétaire général de l'Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture ont mis…
En Haute-Savoie, des éleveurs connectés et solidaires face au loup
  A partir de cette semaine, vos journaux agricoles d’Auvergne-Rhône-Alpes vous proposeront tous les mois, une rubrique dédiée à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole