Aller au contenu principal

Céréales de montagne
Les systèmes de cultures de montagne toujours plus performants

Le 15 juin prochain aura lieu, à Celles-sur-Durolle, une journée technique dédiée à la plateforme de l'Association des Céréales de Montagne où plusieurs itinéraires techniques et variétés ont été testés.

À plusieurs reprises dans l'année, l'ACM a réuni les agriculteurs des alentours de Celles-sur-Durolle pour de petits rallyes culturaux.

Bien qu'en zone de montagne l'herbe reste la première culture, les céréales jouent également un rôle primordial dans l'autonomie alimentaire. Blé, orge, triticale ou encore seigle, chacune a son lot d'intérêt tant pour l'alimentation des animaux que la paille, sans oublier leur importance dans les rotations avec le maïs ou encore les prairies. Dans ces territoires d'altitude où le changement climatique, renforcé par des conditions pédologiques particulières, la culture n'est pas aisée et les besoins techniques importants.

ACM, une réponse aux besoins des agriculteurs de montagne

C'est de ce constat qu'est née, il y a plusieurs années maintenant, l'Association des Céréales de Montagne (ACM). Les Chambres d'agriculture du Cantal, de la Haute-Loire, de la Lozère, du Puy-de-Dôme et depuis peu du Rhône travaillent conjointement à répondre aux besoins de connaissances agronomiques des agriculteurs de montagne. Cette année, la plateforme d'essais et de démonstrations a été installée à Celles-sur-Durolle (plus de 850 mètres d'altitude) dans le Puy-de-Dôme. Yoann Ginestière, conseiller agronomie à la Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme, explique les objectifs de ce dispositif. " Les agriculteurs du secteur ont besoin de références sur de nouveaux itinéraires techniques et de nouvelles variétés. Comme partout, le changement climatique a des impacts (chaleur, gelées tardives...) et les charges de production augmentent."

Essais variétaux, agriculture biologique et ACS

La plateforme est orientée suivant trois thématiques.
La première est bien sûr le choix variétal pour plusieurs espèces phare : l'orge, le blé, le triticale et le seigle.
Plus de 35 variétés ont été implantées pour leur productivité et leur résistance aux maladies. "L'essai a pour but de voir comment elles se comportent localement sur ces sols acides (entre 5 et 6 de ph) et peu profonds."
La seconde thématique entoure l'agriculture biologique pour, là encore, trouver des réponses aux agriculteurs.
Des essais de herse étrille ont été réalisés notamment en association avec un semoir. "Une démonstration est prévue le 15 juin prochain avec un semoir Gutler."
Enfin, la troisième thématique testée sur la plateforme concerne l'Agriculture de Conservation des Sols (ACS).
"Elle n'est pas réservée seulement aux agriculteurs de plaine" insiste Yoann Ginestière. Sur la plateforme, cet ensemble de technique en faveur du sol se traduit par l'implantation d'un maïs ensilage suivant trois itinéraires techniques différents : labour, non labour et semis direct.
Les trois implantations ont été réalisées après un méteil ou une prairie temporaire.
Les premiers résultats de ces essais seront présentés le 15 juin prochain sur la plateforme.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Les bâtiments agricoles ont été la cible de grêlons de la taille parfois supérieure à une balle de tennis. De nombreux dégâts sont à déplorer également sur les cultures et l'herbe.
Grêle et orages : les épisodes de trop !
Le Puy-de-Dôme a été touché le week-end de la Pentecôte par de violents orages qui ont détruit des cultures et endommagé…
Tournée calamités des Combrailles : un point de départ pour bâtir le dossier « calamités ».
Grêle : et après ?
Alors que les orages de grêle ont dévasté cultures et bâtiments le week-end de la Pentecôte, les agriculteurs éprouvés par ce…
Lors de l’assemblée générale de la section auvergnate d’Unisylva à Brioude, la coopérative forestière est revenue sur le contexte actuel exceptionnel qui marque la première hausse significative des prix depuis plus de 30 ans.
Les marchés forestiers à des niveaux historiques
La coopérative forestière Unisylva clôture l'année 2021 sur un bilan positif grâce à un contexte exceptionnellement favorable au…
En l'espace de 24 heures, deux vaches de Patrick Boyer ont été dépecées par les vautours dont une où la mort de l'animal n'est pas certaine avant l'intervention des charognards.
Les vautours réapparaissent près d’Égliseneuve-d'Entraigues
Les vautours fauves ont refait leur apparition dans le Puy-de-Dôme près d'Égliseneuve d'Entraigues où Patrick Boyer, éleveur de…
Droit à l’essai : un an de dialogue pour s’associer sur de bonnes bases
Très investies dans la structure Gaec et Sociétés, Brigitte Troucellier, agricultrice dans le Cantal et Maryse Font, agricultrice…
La journée Herbe Richesse des Combrailles a réuni une centaine de visiteurs à Villossanges.
L'herbe, une culture à part entière dans les Combrailles
Les Combrailles étaient à l'honneur la semaine dernière lors d'une journée dédiée aux cultures fourragères organisée par la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole