Aller au contenu principal

Céréales de montagne
Les systèmes de cultures de montagne toujours plus performants

Le 15 juin prochain aura lieu, à Celles-sur-Durolle, une journée technique dédiée à la plateforme de l'Association des Céréales de Montagne où plusieurs itinéraires techniques et variétés ont été testés.

À plusieurs reprises dans l'année, l'ACM a réuni les agriculteurs des alentours de Celles-sur-Durolle pour de petits rallyes culturaux.

Bien qu'en zone de montagne l'herbe reste la première culture, les céréales jouent également un rôle primordial dans l'autonomie alimentaire. Blé, orge, triticale ou encore seigle, chacune a son lot d'intérêt tant pour l'alimentation des animaux que la paille, sans oublier leur importance dans les rotations avec le maïs ou encore les prairies. Dans ces territoires d'altitude où le changement climatique, renforcé par des conditions pédologiques particulières, la culture n'est pas aisée et les besoins techniques importants.

ACM, une réponse aux besoins des agriculteurs de montagne

C'est de ce constat qu'est née, il y a plusieurs années maintenant, l'Association des Céréales de Montagne (ACM). Les Chambres d'agriculture du Cantal, de la Haute-Loire, de la Lozère, du Puy-de-Dôme et depuis peu du Rhône travaillent conjointement à répondre aux besoins de connaissances agronomiques des agriculteurs de montagne. Cette année, la plateforme d'essais et de démonstrations a été installée à Celles-sur-Durolle (plus de 850 mètres d'altitude) dans le Puy-de-Dôme. Yoann Ginestière, conseiller agronomie à la Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme, explique les objectifs de ce dispositif. " Les agriculteurs du secteur ont besoin de références sur de nouveaux itinéraires techniques et de nouvelles variétés. Comme partout, le changement climatique a des impacts (chaleur, gelées tardives...) et les charges de production augmentent."

Essais variétaux, agriculture biologique et ACS

La plateforme est orientée suivant trois thématiques.
La première est bien sûr le choix variétal pour plusieurs espèces phare : l'orge, le blé, le triticale et le seigle.
Plus de 35 variétés ont été implantées pour leur productivité et leur résistance aux maladies. "L'essai a pour but de voir comment elles se comportent localement sur ces sols acides (entre 5 et 6 de ph) et peu profonds."
La seconde thématique entoure l'agriculture biologique pour, là encore, trouver des réponses aux agriculteurs.
Des essais de herse étrille ont été réalisés notamment en association avec un semoir. "Une démonstration est prévue le 15 juin prochain avec un semoir Gutler."
Enfin, la troisième thématique testée sur la plateforme concerne l'Agriculture de Conservation des Sols (ACS).
"Elle n'est pas réservée seulement aux agriculteurs de plaine" insiste Yoann Ginestière. Sur la plateforme, cet ensemble de technique en faveur du sol se traduit par l'implantation d'un maïs ensilage suivant trois itinéraires techniques différents : labour, non labour et semis direct.
Les trois implantations ont été réalisées après un méteil ou une prairie temporaire.
Les premiers résultats de ces essais seront présentés le 15 juin prochain sur la plateforme.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Les éleveurs du syndicat Aubrac des Volcans sur le ring confectionné en partenariat avec les élèves du lycée du Breuil-sur-Couze.
L'Aubrac a fait le show au château du Breuil !
La 20ème édition de la compétition départementale Aubrac a rassemblé une centaine d'animaux et attiré plus de 600…
Une équipe de professionnels et de techniciens au complet pour organiser le concours départemental Salers du Puy-de-Dôme version 2022
#salers2022, une belle réussite !
Samedi 27 août, c’était au tour de la commune d’Ardes-sur-Couze d’accueillir le concours départemental Salers et de mettre en…
Le 8 septembre, la coopérative a inauguré son nouveau moulin dans la plaine de Saint-Ignat, en présence de nombreuses personnalités politiques locales.
Limagrain inaugure son nouveau moulin
Limagrain a inauguré son nouveau moulin à blé à Saint-Ignat, après plus de deux ans de travaux et 24 millions d'euros d'…
L’Aubrac présente son fleuron dans le Puy-de-Dôme
Le 10 septembre prochain, le syndicat Aubrac des volcans vous donne rendez-vous au lycée agricole du Breuil-sur-Couze pour le…
De gauche à droite : Gilles Flandin et Damien Bonaimé, respectivement président et directeur de la Safer Auvergne-Rhône-Alpes.
La Safer Auvergne-Rhône-Alpes présente sa feuille de route 2022-2028
À l’occasion de la rentrée 2022, la Safer Auvergne-Rhône-Alpes a présenté sa feuille de route pour les années à venir. Gilles…
Bouteille de lait
Prix du lait : à la recherche de plus de visibilité
La juste rémunération des producteurs de lait est toujours au cœur des combats de la Fédération des producteurs de lait du Puy-de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole