Aller au contenu principal

Les surfaces en diminution en Auvergne

En Auvergne, pour faire face à la baisse des prix, les semis de betteraves sont en retrait de 7,2% par rapport à la campagne 2014.

Le stade de développement des betteraves s’étend actuellement de 6 à 16 feuilles selon les parcelles.

Les 420 planteurs ont mis en place 4 827 ha, ce qui représente un report de 12.000 tonnes de sucre. Dans l’Allier et le Puy-de-Dôme, les travaux de semis ont démarré le 9 mars. Ils ont été régulièrement interrompus par des épisodes pluvieux. Au 25 mars, ils étaient réalisés à 50%, à 90% au 2 avril et à 95% au 8 avril. Les travaux dans les dernières parcelles ont été laborieux en raison de l’humidité des sols et des difficultés de préparation. Les pluies de fin avril ont été bénéfiques pour favoriser le développement et renforcer l’efficacité des désherbages.

La remontée du thermomètre constatée du 12 au 26 avril a elle aussi favorisé la levée des graines. Les betteraves les plus en avance couvrent, aujourd’hui, 80% du sol. Le développement s’échelonne de 6 à 16 feuilles. Pour autant, les températures plutôt fraîches de ces derniers jours ne favorisent pas une croissance importante. A noter qu’en tout début de campagne, certains planteurs ont dû faire face à des attaques de campagnols, friands de l’amande des graines. « Le phénomène n’est pas nouveau, mais il a tendance à s’amplifier », constate Dominique Chatard référent agronomique pour la Limagne pour Cristal Union. Pour lui, l’extension des bandes enherbées et les moyens limités de lutte sont les deux principales raisons de la recrudescence des rongeurs.

Sur les semis les plus tardifs, quelques parcelles ont été touchées par des champignons du sol (pied noir). Les premiers charançons ont également fait leur apparition. Par endroit, certaines plantes parasites telles que le liseron, la bardane, l’ambroisie ou encore le datura sont en expansion. La semaine dernière certains agriculteurs ont commencé le binage.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Alexandre Maffre est l'un des 20 céréaliers de Limagne a produire de la luzerne pour les producteurs de Saint-nectaire.
De la luzerne de Limagne pour les producteurs AOP de montagne
Les céréaliers de Limagne cultivent de la luzerne pour les éleveurs de montagne : le projet audacieux est porté collectivement…
Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Jérôme Aubert, président de Sodiaal  section Nord  Massif central, sur son exploitation.
Sodiaal multiplie les investissements en 2019
L'assemblée générale de la section Nord Massif central de Sodiaal, statuant sur l'activité 2019, s'est tenue mercredi 9 septembre…
Thomas Pannetier et Stéphanie Seguin devant une rangée de tabac Brun. Variété rustique, le Brun demande peu d’eau. Il possède une haute teneur en nicotine. Son stockage et séchage sont simplifiés.
Le tabac aussi mise sur le haut de gamme
Malgré les bouleversements qui ont impacté la filière tabacole ces dernières années, les planteurs du Puy-de-Dôme et de l’Allier…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole