Aller au contenu principal

SAFER Auvergne>
Les surfaces de marchés fonciers de plus en plus fermées

L’assemblée générale de la Safer Auvergne a été l’occasion de dresser un état des lieux du foncier rural en Auvergne, qui attire, chaque année, davantage les non agriculteurs.

Autour de Christian Liabeuf, président de la Safer Auvergne, le directeur Gilbert Allard ( à droite) et le DRAF Auvergne, Michel Magimel.
En Auvergne, le marché à destination agricole (terres, vignes, près et cultures spéciales) représente, en 2005, 3.473 ventes (-7,5%) pour 16.888 hectares (- 12,7%) et 94,993 millions d’euros (-4,6%). La courbe de l’évolution de ce marché montrait une forte régression depuis 1990. Après une progression de 6% en surface en 2004, 2005 restera l’année de la reprise de la régression. Cette fermeture de marché est d’ailleurs à l’origine de la pression foncière et de la progression des prix. Avec 2.588 transactions, le marché accessible à la Safer connaît une forte baisse en surface venant ainsi réduire fortement le potentiel de maîtrise foncière. Globalement sur les 23.577 hectares que comptent le marché foncier de l’espace rural, 27,5% de ces surfaces sont acquis par des non agriculteurs, 2746 ha sont orientés vers le résidentiel et les loisirs et 2.747 ha constituent le marché forestier. La surface restante représente le marché foncier agricole. Et sur ce marché aussi de plus en plus d’acquéreurs ne sont pas agriculteurs (24,1%). A noter que parmi ces acquéreurs, certains souhaitent jouer le rôle de propriétaires bailleurs au profit des agriculteurs. Cependant, on observe une demande croissante pour la concrétisation de projets individuels de loisirs (équitation, chasse…).
Des prix qui grimpent
La fermeture des marchés en surface, l’intérêt croissant des non agriculteurs et la forte demande des agriculteurs pour l’installation et l’agrandissement sont autant d’éléments propices à l’augmentation des prix. Ainsi au cours des dix dernières années, le prix du foncier agricole en France a progressé de 61%. Cette évolution importante n’est toutefois rien en comparaison de la progression du prix des terrains constructibles (+ 260%) et du prix des maisons à la campagne (+270%). Sur le marché agricole, on observe depuis peu une différenciation des prix en fonction des systèmes de production envisagés. Dans cette dynamique, le prix des terres, orientées vers les productions céréalières, bovines laitières ou ovine, est à la baisse ; alors que le prix des terres, orientées vers l’élevage de bovins allaitant est à la hausse. Ces évolutions sont à corréler à la rentabilité des différents systèmes de production.
Les acquisitions de la Safer par département


Allier
Cantal
Haute-Loire
Puy-de-Dôme
Auvergne
Nombre
Surface
Prix principal/k€

2005
2004
2003
2005
2004
2003
2005
2004
2003
2005
2004
2003
2005
2004
2003
90
105
105
57
73
81
47
50
58
122
194
192
319
419
436
2.123
2.104
1.818
756
1.248
1.444
340
256
292
898
1.290
850
4.033
4.982
4.404
8.501
7.990
6.084
3.820
5.598
6.120
1.426
1.282
1.015
3.881
5.000
2.686
17.484
20.014
15.905

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Bruno Dufayet
Bruno Dufayet : « Les marchés sont porteurs, ne lâchez pas les prix sur vos fermes »
Eleveur à Mauriac dans le Cantal, Bruno Dufayet déploie la feuille de route de la Fédération nationale bovine qu’il préside, avec…
Marché du maigre et du gras, stop à l’enfumage !
 Jeudi 8 octobre, les producteurs de viande ont reçu Bruno Dufayet, président de la Fédération Nationale Bovine (FNB). Remise à l…
Cultiver l'herbe : la solution pour affronter le changement climatique
La 11ème édition de "l'Herbe de nos Montagnes" organisée à Laqueuille la semaine dernière a posé plusieurs…
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont-Auvergne
Les volailles fermières d’Auvergne entrent dans la mêlée
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont…
De gauche à droite : André Bernard, président de la chambre régionale d'agriculture PACA, David Chauve, Sébastien Windsor, président de l'APCA, Vincent Chirent et Christophe Hillairet.
« Les chambres d'agriculture doivent être innovantes »
En visite dans le Puy-de-Dôme, le président et le secrétaire général de l'Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture ont mis…
En Haute-Savoie, des éleveurs connectés et solidaires face au loup
  A partir de cette semaine, vos journaux agricoles d’Auvergne-Rhône-Alpes vous proposeront tous les mois, une rubrique dédiée à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole