Aller au contenu principal

Les startups investissent l’hôtel de Région à Clermont-Ferrand

Le 23 octobre dernier, le Bivouac - camp de base des startups du numérique en Auvergne- inaugurait ses somptueux locaux au sein de l’hôtel de Région à Clermont-Ferrand.

Installée depuis août 2017, la vingtaine de startups réunie au sein du Bivouac a désormais pris ses aises dans les locaux de la Région à Clermont, sur une surface de 1500 m2, avec des postes de travail pour 150 personnes, des espaces privatifs, des zones de coworking et des soutiens administratifs de proximité.

 

La Silicon Vallée européenne

Une opération dont se félicitent conjointement Olivier Bianchi, président de Clermont Auvergne Métrople et président du Bivouac ; et Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne- Rhône- Alpes. Au-delà de leurs clivages politiques, chacun y trouve en effet son compte.

Si Laurent Wauquiez rêve de faire de la Région la « Silicon Vallée européenne », Olivier Bianchi entend, par cette opération, renforcer le quartier République de Clermont dédié au numérique, à l’innovation « et plus généralement aux fonctions tertiaires à haute valeur ajoutée ».

De quoi satisfaire alors les jeunes créateurs de startups dont l’installation dans l’hôtel de Région est « un véritable booster ». C’est du moins l’avis d’Aurore Thibaud, co-fondatrice de la startup LAOU, dont l’objectif est de créer du lien entre ceux qui veulent déménager, et les territoires qui veulent les accueillir. « Nous accompagnons les demandes de franciliens en mal de qualité de vie et qui n’osent pas franchir le pas de la mobilité » explique simplement la jeune femme. L’aventure, d’abord démarrée à Paris, se poursuit depuis plus d’un an à Clermont-Ferrand au sein du Bivouac avec pour objectif « de lier avant tout des contacts avec des partenaires et développer des réseaux à la fois privés et publics ; ce que facilite d’ailleurs l’installation dans l’hôtel de Région ». Même ambition pour Franck Raynaud, cofondateur de MyBus pour qui l’intérêt « d’être logé » dans les locaux de la région aux côtés d’autres startups encourage les échanges avec les partenaires, « c’est un accélérateur de développement » précise-t-il.

« Installer un hôtel de startups dans un site administratif est une démarche innovante » poursuit Laurent Wauquiez qui assume par ailleurs l’idée qu’il fallait aussi « faire vivre le siège de Clermont» dont de nombreux bureaux vides ne demandaient qu’à être occupés…

Des partenaires engagés

Né il y a deux ans d’un partenariat public et privé au bénéfice de l’innovation, le Bivouac compte désormais plus de 20 startups et s’est enrichi récemment de l’arrivée de huit nouveaux partenaires venus rejoindre les onze membres fondateurs du Bivouac. Parmi ces derniers, Limagrain qui dès l’origine s’est engagé dans l’aventure du Bivouac.

Acteur de l’économie auvergnate, « Limagrain a décidé d’être un partenaire du développement territorial. Son engagement au sein du Bivouac fait partie de cette politique aux côtés du territoire (…) Le Bivouac est un point d’appui précieux à la stratégie numérique développée depuis quelques années par la coopérative » explique Valérie Mazza, directrice scientifique chez Limagain. Même discours du côté de directeur Michelin France, Rémi de Verdilhac, qui se félicite de l’évolution rapide du Bivouac et salue « la passion, l’engagement, la persévérance et la créativité renouvelée des startups (…) Bivouac est un bel exemple de coopération et de maturité (…) Il participe à faire de Clermont- Ferrand une terre de réussite économique en y associant le génie humain ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Sébastien Ramade, nouveau président de l’interprofession Saint-nectaire
« Notre force : l’union entre les différents acteurs de la filière »
Sébastien Ramade, producteur fermier de Saint-nectaire vient d'être élu président de l'Interprofession du Saint-nectaire (ISN) et…
Betteraves
Quelles cultures après la betterave ?
Les ex-betteraviers de la Limagne étudient avec leurs partenaires techniques les productions alternatives à la betterave ayant à…
Patrick Bénézit : « Une PAC qui maintient des agriculteurs nombreux et qui créé de l’économie »
Patrick Bénézit, agriculteur dans le Cantal et président de la Copamac¹, milite pour une PAC économique garante de la diversité…
Irrigation
Plan de relance et aléas climatiques : comment obtenir une aide ?
Le plan de relance agricole du gouvernement soutient les investissements d’équipements d’irrigation. Mais avant de déposer une…
Maître d'apprentissage et son apprentis
Phytos : ce que la séparation de la vente et du conseil a changé au 1er janvier
Les dispositions de la loi Egalim sur la séparation vente/conseil en phytos sont entrées en vigueur au 1er janvier 2021. Éléments…
Champs de blé face au Puy-de-Dôme
Surfaces et rendements céréaliers en baisse
En moins de cinq ans, le département du Puy-de-Dôme a perdu près de 8 000 ha de cultures, résultat d'une déprise agricole forte,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole