Aller au contenu principal

Certiphyto
Les renouvellements se poursuivent

Le Certificat Individuel Phytosanitaire (Certiphyto) est obligatoire pour tous les utilisateurs de produits phytopharmaceutiques, ainsi que pour les distributeurs et les conseillers.

Certiphyto

Le Certiphyto est obtenu à l’issue d’une formation spécifique de 14 heures portant sur la réduction et la sécurisation de l’utilisation des produits de traitements.
La durée de validité du certificat est de 10 ans pour les agriculteurs, si le certificat a été obtenu avant octobre 2016, et de 5 ans si le primo-certificat a été obtenu depuis le 1er octobre 2016.
Tous les agriculteurs titulaires d’un Certiphyto qui arrive à échéance, et qui poursuivent leur activité professionnelle, doivent procéder au renouvellement de leur certificat dans un délai de 3 à 6 mois avant la date d’expiration du certificat en cours. Si le Certiphyto n’est pas renouvelé à la bonne échéance, le titulaire devra repas­ser un Certiphyto complet " primo-certificat " (formation de 2 jours avec évaluation).


S’inscrire à une formation de renouvellement


La Chambre d'Agriculture du Puy-de-Dôme propose deux options pour renouveler le Certiphyto :
Suivre une formation " renouvellement " d’un jour en présentiel : cette formation doit alors être réalisée entre 3 et 6 mois avant la fin de validité de votre certificat en cours.
Ou suivre au moins 14 heures de formations labellisées Ecophyto, au moins 6 mois avant l’échéance de la carte, complétée par un module de formation en ligne proposé par VIVEA.
Les formations " renouvellement " sont prises en charge en totalité par VIVEA pour les contributeurs à jour de leurs cotisations : chefs d’exploitation, conjoints collaborateurs, aides familiaux et cotisants solidaires. Pour les demandeurs non éligibles aux financements VIVEA, la formation sera facturée 145 euros nets de taxes.
Vous pouvez vous préinscrire en ligne à une formation renouvellement Certiphyto sur le site de la Chambre d’Agriculture : https://extranet-puy-de-dome.chambres-agriculture.fr/cultures/renouvellement-certiphyto/ou auprès de l’assistante " Renouvellement Certiphyto " : Isabelle Violleau 04 73 44 45 46 -  i.violleau@puy-de-dome.chambagri.fr

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le premier projet individuel de réserve d'eau dans le Puy-de-Dôme est sorti de terre en Limagne, mis en place par Mathieu Daim.
Une retenue d'eau qui fait désormais référence
Le premier projet individuel de réserve d'eau dans le Puy-de-Dôme est sorti de terre en Limagne. Il s'agit d'un ouvrage d'une…
A Sugères (63), Eugénie Schaff a construit une chèvrerie.
Une chèvrerie au service de son éleveuse
A Sugères (63), Eugénie Schaff a construit une chèvrerie et un local de transformation pour augmenter sa production de fromages…
Tableau de fermage du 1er octobre 2020 au 30 septembre 2021
Indice des fermages du 1er octobre 2020 au 30 septembre 2021

L’indice des fermages pour le département du Puy-de-Dôme est constaté pour 2020 à la valeur de 105,33. Cet indice est…

Bâtiment d'élevage
Le projet bâtiment étape par étape
 Un projet bâtiment demande deux ans de reflexion, démarches administratives et construction avant que les premiers animaux n'en…
Forêt qui dépérit de Celle-sur-Durolle, au cœur des Bois Noirs
Les forêts de nos contrées se meurent
Les arbres dépérissent partout en France sous les effets du changement climatique et certaines essences historiques des massifs…
Troupeau de moutons
La filière ovine recrute
Faire naître de nouvelles vocations d’éleveurs ovins est la colonne vertébrale du programme Inn’ovin initié par l’interprofession…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole