Aller au contenu principal

Recherche
Les propriétés du gluten étudiées à la loupe

160 spécialistes de la protéine du blé, originaires de 30 pays, étaient réunis à Clermont-Ferrand pour une conférence internationale sur le gluten.

Gérard Branlard directeur de recherche à l’Inra de Clermont-Fd et organisateur du 10ème congrès international sur le gluten.

Technologues, agronomes, ph-ysiochimistes, généticiens, mé-decins... c'est une communauté de recherche étoffée qui était rassemblée du 7 au 9 septembre au Centre Diocésain, pour faire le point des connaissances acquises sur la protéine du blé.
Ces trois journées de travail ont été l'occasion de mettre en lumière les progrès accomplis dans ce domaine et auxquels contribuent les chercheurs auvergnats de l'Inra sous la direction de Gérard Branlard, directeur de recherche et organisateur du congrès.
Près de 250 personnes dans le monde travaillent spécifiquement sur le gluten. Et l'intérêt est grandissant sur cette question. « Sans les propriétés uniques du gluten l'Homme n'aurait jamais pu faire du pain » explique Gérard Branlard. Les premières recherches sur l'amélioration de la qualité technologique du blé tendre datent des années 1980, « avant, ce n'était que pur hasard d'obtenir un blé dit panifiable, indique le directeur de recherche de l'Inra de Clermont-Ferrand. Aujour-d'hui, on sait comment faire un bon blé, on connaît les protéines et les gènes à mettre en présence pour obtenir un blé panifiable ». Désormais, 85 % des blés cultivés en France sont dits panifiables supérieurs. En Limagne ce sont des blés de force et améliorants utilisés en mélanges pour améliorer d'autres variétés.
Les scientifiques n'ont pas fini d'explorer la diversité génétique des blés.
Les recherches se concentrent actuellement sur l'optimisation des valeurs nutritionnelles du blé: « avoir un blé plus nourrissant, plus riche en vitamines et certains minéraux » ; sur l'obtention d'un blé mois allergisant ; sur la régularité des propriétés du gluten et sur la fabrication de produits dérivés, « de nombreux produits biodégradables, notamment des plastiques, peuvent être obtenus à partir du gluten » précise G. Branlard.
La France est particulièrement engagée dans ces différents programmes de recherche à travers les travaux développés par les Inra de Montpellier, Nantes et Clermont-Ferrand. Les conférences internationales organisées tous les trois ans permettent d'exposer les progrès réalisés aux quatre coins du monde.

 

 

Le 10ème congrès international sur le Gluten était organisé par l'unité « Génétique, diversité et écophysiologie des céréales » (GDEC) avec le concours notamment de Céréales Vallée, Volvic, Dell SA, le GNIS et le Conseil général du Puy-de-Dôme.
Il réunissait 30 pays, parmi lesquels de nouveaux participants tels que l'Afrique du sud, le Pakistan, l'Inde et la Chine dont la délégation était une des plus importantes.
La prochaine conférence sur le gluten se déroulera dans trois ans à Pékin.

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Pour Patrice Gandeboeuf, producteur laitier individuel, le Service de Remplacement est la seule solution pour partir en vacances.
"Sans le Service de remplacement 63 je ne partirais pas en vacances"
Patrice Gandeboeuf est producteur laitier individuel et chaque année il s'offre une semaine de vacances en famille grâce au…
Le changement de calcul de l’aide et la suppression de l’aide à la vache allaitante sur notre bassin naisseur peut avoir des répercussions économiques importantes pour les élevages allaitants.
La PAC changera-t-elle de cap en 2023 ?
Même si certains points méritent des clarifications, les grandes orientations de la future Pac sont désormais définies. Mais les…
Quelques parcelles d'orge et de blé ont été moissonnées dimanche dernier avant d'être stoppées par le retour de la pluie.
Les moissons se font attendre...
Après un mois de pluie l'heure des moissons approche mais l'humidité ambiante fait craindre un déclassement des récoltes. Le…
Avant le démarrage de la castration, Laurent et Pascale Favy donnent conseils et explications aux 46 jeunes présents pour ce premier jour de chantier à Beauregard l'Evêque.
Castration, le casse-tête pour dénicher de la main-d'œuvre saisonnière
Les chantiers d'écimage des maïs semences ont débuté la semaine dernière avec notamment des jeunes des Maisons de Quartier de la…
Andrée Tisserand en entretien PAI avec 2 candidats à l'installation. Céline Baudry, infirmière, et Valentin Port , ingénieur, portent un projet à deux familles de paysan boulanger et une chèvrerie.
PAI, le passage obligé pour s'installer
Andrée Tisserand, conseillère Point Accueil Installation (PAI) à la Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme, informe et oriente les…
Autour de Jean-Michel Cellier-Courtil, les agriculteurs bio membres de quatre GIEE ont été invités à découvrir la diversité culturale de son exploitation.
Avant les moissons, dernier Tour de plaine
Bio 63 a organisé tout au long de la campagne des "tours de plaine" chez différents producteurs bio du Puy-de-Dôme pour amener…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole