Aller au contenu principal

Les producteurs aveyronnais ont leur marque

Une centaine d’agriculteurs installés sur les contreforts du Massif central ont créé leur propre réseau de distribution alimentaire.

«Les Halles de l’Aveyron» sont nées de la volonté d’une centaine d’agriculteurs de l’Aveyron, du Cantal, de la Haute-Loire, de la Lozère, du Lot et du Tarn-et-Garonne de créer leur propre réseau de distribution alimentaire. La démarche s’appuie sur un dispositif de circuit court collectif additionné à la force de la coopération. Avant de créer la marque, les agriculteurs se sont rassemblés au sein de la coopérative UNICOR. Désormais, leur enseigne «Les Halles de l’Aveyron» comprend un magasin installé à Rodez ainsi qu’à Herblay en Île-de-France.

 

Un concept novateur

«Les Halles de l’Aveyron» constituent une innovation économique. Des agriculteurs sont pour la première fois les acteurs principaux d’une enseigne de distribution leur permettant de s’adresser aux consommateurs à une échelle nationale. Une idée qui a pris naissance dans les années 2000. A l’origine «des Halles de l’Aveyron», les agriculteurs ont trouvé main forte auprès de la coopérative UNICOR. Historiquement implantée sur le département de l’Aveyron et rayonnant sur les territoires limitrophes, la structure désireuse de s’engager dans cette démarche a joué non seulement un rôle fédérateur mais aussi moteur.

Les agriculteurs se sont particulièrement appuyés sur sa maîtrise de toutes les étapes de la chaîne agricole. Ils ont pu ainsi initier un système de circuit court collectif sous une enseigne de distribution permettant de s’adresser aux consommateurs au-delà du territoire régional. Une démarche qu’UNICOR et les agriculteurs ont souhaité pousser jusqu’à associer les salariés de la coopérative au capital «Les Halles de l’Aveyron».

Des produits locaux

Outre une organisation sans intermédiaire, l’enseigne répond également à un certain mouvement de fond qui traverse l’opinion publique. De nombreuses études ont ainsi démontré que les français sont de plus en plus inquiets quant à la qualité des aliments qu’ils consomment. Un sondage Ipsos-Respect’In publié en 2013 affirmait que 80% des consommateurs accordaient leur confian-ce aux agriculteurs pour les informer de la qualité des produits.

«Les Halles de l’Aveyron» proposent à la vente viandes de bœuf, de volailles, de porc et d’agneau, des fromages, des yaourts, des vins et spiritueux ou encore des pains et des gâteaux.

Les viandes commercialisées proviennent d’élevages produisant sous signes officiels de qualité. Dans les étals, les consommateurs retrouvent le Bœuf Fermier Aubrac Label Rouge dont les animaux de race pure Aubrac pâturent en transhumance à plus de 800 mètres d’altitude. L’agneau de l’Aveyron, élevé sous la mère en bergerie, est également mis en valeur. Outre les viandes, «Les Halles de l’Aveyron» proposent de découvrir le foie gras de Canard de l’Aveyron (IGP) et les spécialités locales. Le coin épicerie n’est pas en reste avec des conserves et autres produits d’artisans aveyronnais. Véritable supermarché local, «Les Halles de l’Aveyron» rassemblent en un seul et même lieu tous les produits aveyronnais pour permettre aux consommateurs de manger local sans avoir à parcourir des centaines de kilomètres.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Sébastien Ramade, nouveau président de l’interprofession Saint-nectaire
« Notre force : l’union entre les différents acteurs de la filière »
Sébastien Ramade, producteur fermier de Saint-nectaire vient d'être élu président de l'Interprofession du Saint-nectaire (ISN) et…
Betteraves
Quelles cultures après la betterave ?
Les ex-betteraviers de la Limagne étudient avec leurs partenaires techniques les productions alternatives à la betterave ayant à…
Meilleurs voeux 2021

L'Auvergne Agricole et  Excepto vous présentent ses voeux.

Maître d'apprentissage et son apprentis
Phytos : ce que la séparation de la vente et du conseil a changé au 1er janvier
Les dispositions de la loi Egalim sur la séparation vente/conseil en phytos sont entrées en vigueur au 1er janvier 2021. Éléments…
Le grand Massif central défend des fermes pas des firmes
Réunis le 8 janvier à Clermont-Ferrand, les membres de la Copamac-Sidam ont réitéré leurs propositions dans le cadre des derniers…
Personnes se promenant le long de l'Allier
Voie verte, les agriculteurs seront concertés
Le future voie verte reliant Saint-Yorre à Pont-du-Château et Authezat à Brassac-les-Mines inquiètent bon nombre d'agriculteurs.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole