Aller au contenu principal

Ovins
Les Ovinpiades, le concours du monde ovin

Les élèves des lycées agricoles puydômois se sont affrontés lors de la finale départementale des Ovinpiades. L’occasion pour ces jeunes de découvrir le mouton sous tous ses angles.

Ils étaient 24 élèves des lycées de Rochefort-Montagne, de Marmilhat et du Breuil-sur-Couze à participer à la finale départementale des Ovinpiades le mardi 17 janvier à Nébouzat. Ce concours, pratique et théorique, a pour but de promouvoir la production ovine. Ce jour là, pour certains élèves c’est le baptême du feu.

 

Cinq épreuves

Au Gaec de la Rodde, chez Benoit et Olivier Lassalas, les brebis ont droit à plusieurs tours de quad, à une manucure et à de nom-breux passages dans la cage de tri. Bref, une journée qui n’est pas sous le signe du repos. Les concourants ne sont pas non plus à la fête. Pour atteindre le haut du podium, il leur faut réussir cinq épreuves. Quatre relèvent de la pratique. Le tri des brebis, le pilotage du quad, le parage des onglons, la manipulation et l’estimation de l’état corporel et l’uti-lisation de produits vétérinaires demandent réflexion, concentration et habitude. La dernière épreuve, celle pour laquelle les élèves sont moins enthousiastes, n’est autre que théorique. Les Ovinpiades ne sont pas un simple concours. Elles sont l’occasion pour les organisateurs de faire parler d’eux et pour les élèves d’apprendre.

 

Ecole ovine

Durant cette journée, les élèves découvrent d’une façon ludique, le monde de l’élevage ovin. Pour Fanny Parisse, élève en 1ère Bac Pro à Marmilhat, et l’une des trois filles participantes, c’est une première. «Mes parents ont un élevage laitier en Prim’Holstein dans l’Allier. Jusqu’ici, je n’avais jamais manipulé de moutons. J’ai voulu participer pour découvrir. Après cette première impression, je préfère toujours les vaches ! Le comportement des moutons n’a vraiment rien à voir. Ils sont plus brusques. Quand on n’a pas l’habitude c’est délicat. Je me suis rendue compte que les méthodes sont très différentes. Je suis contente parce que j’ai découvert beaucoup de choses.»

Au terme de cette journée, un palmarès est établi. Chaque élève repart avec un lot offert par les partenaires du concours. Les organisateurs repartent également satisfaits du succès de

l’opération. «Ce concours a un côté très ludique. Nous sommes en contact direct avec les jeunes pour leur parler de notre métier. D’habitude, le concours se déroule dans les lycées. Cette année, pour la première fois, nous l’avons fait dans une exploitation. Je trouve que c’est mieux parce que les élèves voient de leurs propres yeux l’environnement dans lequel nous travaillons. Nous avons également rajouté une épreuve sanitaire parce que c’est primordiale dans les élevages» explique Paul Bony, président de la Fédération départementale ovine. Les huit premiers finalistes (voir ci-dessous) participeront à la finale régionale, le 2 février à Volzac.

Quant aux brebis de Benoît et Olivier Lassalas, cette journée ne semble pas les avoir perturbées.

 

Palmarès 2012 des ovinpiades

 

1. Anthony Vigignol, 1ère Bac Pro CGEA, Lycée de Rochefort

2. Geoffroy Védrine, Terminale Bac Pro CGEA, Lycée de Rochefort

3. Nicolas Couderc, Terminale STAV, Lycée de Marmilhat

4. Nicolas Roy, Terminale Bac Pro CGEA, Lycée de Rochefort

5. Nicolas Mazeyrat, Terminale Bac Pro CGEA, Lycée de Rochefort

6. Pierre Chirent, Terminale Bac Pro CGEA, Lycée de Rochefort

7. Pierre-Morvan Mouchard, Terminale STAV, Lycée de Marmilhat

8. Florent Tissot, Terminale Bac Pro CGEA, Lycée de Marmilhat

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Bruno Dufayet
Bruno Dufayet : « Les marchés sont porteurs, ne lâchez pas les prix sur vos fermes »
Eleveur à Mauriac dans le Cantal, Bruno Dufayet déploie la feuille de route de la Fédération nationale bovine qu’il préside, avec…
Marché du maigre et du gras, stop à l’enfumage !
 Jeudi 8 octobre, les producteurs de viande ont reçu Bruno Dufayet, président de la Fédération Nationale Bovine (FNB). Remise à l…
Cultiver l'herbe : la solution pour affronter le changement climatique
La 11ème édition de "l'Herbe de nos Montagnes" organisée à Laqueuille la semaine dernière a posé plusieurs…
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont-Auvergne
Les volailles fermières d’Auvergne entrent dans la mêlée
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont…
De gauche à droite : André Bernard, président de la chambre régionale d'agriculture PACA, David Chauve, Sébastien Windsor, président de l'APCA, Vincent Chirent et Christophe Hillairet.
« Les chambres d'agriculture doivent être innovantes »
En visite dans le Puy-de-Dôme, le président et le secrétaire général de l'Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture ont mis…
En Haute-Savoie, des éleveurs connectés et solidaires face au loup
  A partir de cette semaine, vos journaux agricoles d’Auvergne-Rhône-Alpes vous proposeront tous les mois, une rubrique dédiée à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole