Aller au contenu principal

Lutte
Les mesures de biosécurité

Le plan de lutte contre l'influenza aviaire prévoit des mesures de biosécurité à respecter par les professionnels et les propriétaires de basses-cours. Ce dispositif est valable pour toute la France.  

Elevage de volailles

Vous êtes éleveur professionnel :

En raison du caractère hautement contagieux et diffusable du virus H5N8 pour les volailles, il est rappelé que les mouvements de personne et de matériel sont des risques majeurs de propagation du virus et de contamination.
Il est ainsi rappelé aux éleveurs de volailles et à tous les intervenants dans les élevages :
- d'utiliser des tenues propres et des bottes désinfectées ou à usage unique avant d'entrer dans leurs bâtiments d'élevage ;
- d'interdire l'accès à toute personne extérieure à l'exploitation. En cas d'absolue nécessité, exiger le respect des mêmes règles de biosécurité ;
- d'interdire la circulation de tout véhicule extérieur ou l'introduction de matériel non préalablement nettoyé et désinfecté.
- Toute suspicion de maladie est à déclarer immédiatement à son vétérinaire.
Des fiches de biosécurité sont à votre disposition auprès de l'ITAVI (http://influenza.itavi.asso.fr/)

Vous êtes détenteurs de volailles ou autres oiseaux captifs destinés uniquement à une utilisation personnelle, non commerciale :

- Exercer une surveillance quotidienne des oiseaux.
- Aucune volaille (palmipèdes et gallinacés) de la basse-cour ne doit entrer en contact direct  ou avoir accès à des volailles d'un élevage professionnel.
- Limiter l’accès de la basse-cour aux personnes indispensables à son entretien.
- Protéger votre stock d'aliments des oiseaux sauvages ainsi que l'accès à l'approvisionnement en aliments et en eau de boisson de vos volailles.
- Protéger et entreposer la litière neuve à l’abri de l’humidité et de toute contamination, sans contact possible avec des cadavres.
 - Ne jamais utiliser d’eaux de surface : eaux de mare, de ruisseau, de pluie collectée... pour le nettoyage de votre élevage.
- Si les fientes et fumiers sont compostés à proximité de la basse-cour, ils ne doivent pas être transportés en dehors de l’exploitation avant une période de stockage de 2 mois. Au-delà de cette période, l’épandage est possible.
- Réaliser un nettoyage régulier des bâtiments et du matériel utilisé pour la basse-cour.
En cas de mortalité anormale constatée : conserver les cadavres en les isolant et en les protégeant, et contactez le vétérinaire ou la Direction départementale en charge de la protection des populations.

Vous êtes transporteurs d'oiseaux vivants, à l’exception des particuliers transportant 30 oiseaux vivants ou moins :

L'arrêté du 14 mars 2018 relatif aux mesures de prévention de la propagation des maladies animales via le transport par véhicules routiers d'oiseaux vivants a pour objectif de réduire les risques d'introduction et de propagation des agents pathogènes via le transport d'oiseaux vivants par véhicules routiers. Cet arrêté porte plus précisément sur l'application de mesures de biosécurité, qui concernent : la conception des véhicules et des contenants, le bâchage des véhicules destinés au transport de palmipèdes de plus de trois jours, la séparation des oiseaux par catégorie lors du transport , les opérations de nettoyage et de désinfection des véhicules et contenant, les tenues spécifiques des transporteurs, la formation du personnel à la biosécurité , l'enregistrement et la traçabilité des opérations relatives au transport.
Des fiches de biosécurité vous concernant sont en ligne sur le site de l'ITAVI : http://influenza.itavi.asso.fr/

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le jeu "La Grange" est une représentation simplifiée d'un territoire d'élevage. Son objectif est la co-construction par les joueurs d'une grange qu'ils devront faire évoluer au fil du temps, des contraintes et des souhaits partagés.
GAMAE : des jeux sérieux pour répondre à de sérieux enjeux
L’INRAE présente GAMAE, la première plateforme française de ressources scientifiques et techniques dédiée aux « jeux sérieux »…
Co-président du concours, Jean-Claude Faure est éleveur de charolaises au sein du GAEC des Deux villages et conseiller municipal de la commune.
Ce week-end a lieu le 35ème concours charolais de St-Gervais
La 35ème édition du concours interdépartemental charolais de Saint-Gervais d’Auvergne aura lieu les 5 et 6 novembre…
Sécheresse plans de maïs
Le département du Puy-de-Dôme reconnu pour les calamités agricoles
Une partie du Puy-de-Dôme reconnue au titre des calamités agricoles avec 158 communes concernées. Les demandes d'indemnisation…
Bâtiment d'élevage
Visites de bâtiments : une étape cruciale
Les portes ouvertes bâtiments, organisées par l’EDE et la Chambre d’agriculture du Puy-de-Dôme, auront lieu les 8, 9 et 18…
Durant la période qui précède la reprise de l’exploitation, Sylvain investit l’argent qu’il gagne dans son futur cheptel de vaches Aubrac.
Une transmission hors-cadre familial réussie !
Jean-Louis Lescure, exploitant retraité depuis octobre 2021, a eu la chance de trouver un jeune repreneur pour son exploitation.…
Méthaniseur
Méthanisation : solution d’avenir en milieu agricole
Bertrand Duprat, agriculteur méthaniseur et vice-président de l’association des agriculteurs méthaniseurs de France (AAMF),…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole