Aller au contenu principal

Maires  ruraux
Les maires ruraux ne veulent plus de déserts médicaux

L’Association des maires ruraux de France (AMRF) tenait son 50e congrès dans l'Yonne, en présence du Premier ministre. L’occasion de faire le point sur l’agenda rural, fort de 181 propositions, officiellement lancé le 22 septembre 2019.

L'AMRF tenait son 50e congrès à Villevallier  dans l'Yonne, en présence d’une délégation du Gouvernement emmenée par le Premier ministre.

 L’agenda rural s’appuyait sur quatre grands objectifs : faire des territoires ruraux les fers de lance de la transition écologique, renforcer leur attractivité, améliorer la vie quotidienne des habitants, appuyer les élus locaux dans leur action. Cette feuille de route rurale a été suivie de trois comités interministériels à la ruralité qui ont permis la mise en place de quelques mesures comme la création de 323 France Services supplémentaires labellisées, ce qui porte à 856 le nombre de France services labellisés et le déblocage de 5 milliards d’euros (Md€) au titre du plan de relance. Mais " que ce soit dans le domaine de l’emploi, de l’école, de la santé ou encore de la mobilité (…), le compte n’y est pas ", a lancé le président de l’AMRF, Michel Fournier, au Premier ministre, Jean Castex.

" La prunelle de nos yeux "

Michel Fournier a dénoncé dans son discours plein de " franchise ", la " bombe à retardement que constitue l’accès aux soins " dans les campagnes. " La santé est la véritable oubliée de l'agenda rural ", a affirmé Michel Fournier. Car les écarts en matière d'accès aux médecins (généralistes ou spécialistes) ont tendance à s'aggraver au détriment du monde rural. Selon une étude que l’AMRF avait publiée en septembre 2020, " pas moins de 10 millions d'habitants vivaient dans un territoire où l'accès aux soins est de qualité inférieure à celle de la moyenne des territoires français ". Parmi les régions les plus touchées : Centre, Champagne-Ardenne, Auvergne et Bourgogne. L’étude montrait aussi " une forte polarisation de la médecine générale autour des centres universitaires les plus anciens et une concentration des médecins spécialistes dans les métropoles attractives ". Ce qui " condamne ainsi au déclassement des pans entiers du territoire " ajoutait-elle.
En réponse à l’appel du pied de Michel Fournier, le Premier ministre, Jean Castex qui s’est présenté comme " un élu de la ruralité ", a rappelé la levée du numerus clausus des études médicales. " Nous mettons le paquet sur la santé publique ", a-t-il certifié, ajoutant que " la ruralité est une force pour la France ". Soulignant que 92 % des concitoyens considèrent la France rurale comme la plus agréable à vivre, et que 80 % des communes rurales sont en croissance démographique, " il a appelé les Français et les maires à préserver les agriculteurs comme la prunelle de nos yeux ".

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Les bâtiments agricoles ont été la cible de grêlons de la taille parfois supérieure à une balle de tennis. De nombreux dégâts sont à déplorer également sur les cultures et l'herbe.
Grêle et orages : les épisodes de trop !
Le Puy-de-Dôme a été touché le week-end de la Pentecôte par de violents orages qui ont détruit des cultures et endommagé…
Tournée calamités des Combrailles : un point de départ pour bâtir le dossier « calamités ».
Grêle : et après ?
Alors que les orages de grêle ont dévasté cultures et bâtiments le week-end de la Pentecôte, les agriculteurs éprouvés par ce…
Lors de l’assemblée générale de la section auvergnate d’Unisylva à Brioude, la coopérative forestière est revenue sur le contexte actuel exceptionnel qui marque la première hausse significative des prix depuis plus de 30 ans.
Les marchés forestiers à des niveaux historiques
La coopérative forestière Unisylva clôture l'année 2021 sur un bilan positif grâce à un contexte exceptionnellement favorable au…
En l'espace de 24 heures, deux vaches de Patrick Boyer ont été dépecées par les vautours dont une où la mort de l'animal n'est pas certaine avant l'intervention des charognards.
Les vautours réapparaissent près d’Égliseneuve-d'Entraigues
Les vautours fauves ont refait leur apparition dans le Puy-de-Dôme près d'Égliseneuve d'Entraigues où Patrick Boyer, éleveur de…
Droit à l’essai : un an de dialogue pour s’associer sur de bonnes bases
Très investies dans la structure Gaec et Sociétés, Brigitte Troucellier, agricultrice dans le Cantal et Maryse Font, agricultrice…
La journée Herbe Richesse des Combrailles a réuni une centaine de visiteurs à Villossanges.
L'herbe, une culture à part entière dans les Combrailles
Les Combrailles étaient à l'honneur la semaine dernière lors d'une journée dédiée aux cultures fourragères organisée par la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole