Aller au contenu principal

Les Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme organisaient un marché de producteurs : un échange 100% gagnant

Chargé de promouvoir cet événement, Arthur Ozwald, passionné de drones et étudiant à Marmilhat a pris de nombreuses photos lors de cette journée.

Consommer sain et local est devenu en quelques années un choix de vie pour de nombreux ménages. Effet de mode ou véritable phénomène sociétal ? Si les habitants de la communauté d’agglomération de Riom sont représentatifs de la majorité des ménages français alors il semblerait que la dynamique ne s’essouffle pas de sitôt. Il aura fallu un collectif de jeunes agriculteurs motivés, quelques heu- res d’organisation, une dizaine de producteurs locaux et une communication à l’échelle locale pour faire déplacer près de 500 personnes. Toute la matinée, les visiteurs se sont succédés et sont repartis les paniers chargés de produits. En achetant local, les consommateurs s’assurent de manger des produits de qualité et garantissent aux agriculteurs non seulement un revenu dé-cent, mais aussi beaucoup de fierté. Un échange donc 100% gagnant !

 

Le monde change et avec lui les attentes des consommateurs

En multipliant les initiatives comme celle-ci, les JA espèrent aussi réduire les préjugés qui pèsent sur eux : si je vous demande ce que vous évoque le mot pompier, vous me répondrez probablement le dévoue- ment pour les autres. Le mot agriculteur, lui, n’évoque que rarement une cause noble et pourtant son rôle premier est de nourrir le monde, bien que ce travail ne lui permette malheureusement pas toujours de se nourrir lui-même. Mais le monde change et avec lui les attentes des consommateurs. L’État dit vouloir accompagner ces changements et œuvrer pour le développement d’une agriculture de qualité et rémunératrice ; de leur côté, les consommateurs développent une culture du consommer sain, local et responsable ; les agriculteurs du Puy-de-Dôme, quant à eux, continuent à faire primer la qualité de leurs productions sur la quantité, et ne cessent d’innover pour renforcer l’autosuffi- sance alimentaire du territoire. Dans ces conditions nous ne pouvons être qu’optimistes quant au devenir de l’agriculture française. Optimiste, les JA le sont, et les personnes qui se sont déplacées dimanche à Ménétrol leur ont donné envie de le rester. Après avoir servi près de 250 repas, c’est par un tonnerre d’applaudissement que le public a tenu à remercier les JA, pour l’organisation de cette journée mais aussi, et surtout, pour le travail qu’ils fournissent au quotidien. Un dimanche donc réussi, un dimanche de partage, un di-manche qui réchauffe les âmes, et surtout un dimanche qui nous ramène à nos bases : l’alimentation.

Il a dit...

Baptiste Arnaud

Le président des JA du Puy-de-Dôme affirme :

« Bien que nous soyons nombreux aujourd’hui à utiliser la vente directe sur nos exploitations, restons vigilants quant à la pérennité de nos filières en place qui sont organisées, performantes et rémunératrices. Pour beaucoup d’entre nous, la vente directe est une diversification. Ces projets sont souvent issus de passion mais attention à l’aspect chronophage de ces ateliers sur nos fermes ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le premier projet individuel de réserve d'eau dans le Puy-de-Dôme est sorti de terre en Limagne, mis en place par Mathieu Daim.
Une retenue d'eau qui fait désormais référence
Le premier projet individuel de réserve d'eau dans le Puy-de-Dôme est sorti de terre en Limagne. Il s'agit d'un ouvrage d'une…
Tableau de fermage du 1er octobre 2020 au 30 septembre 2021
Indice des fermages du 1er octobre 2020 au 30 septembre 2021

L’indice des fermages pour le département du Puy-de-Dôme est constaté pour 2020 à la valeur de 105,33. Cet indice est…

Bâtiment d'élevage
Le projet bâtiment étape par étape
 Un projet bâtiment demande deux ans de reflexion, démarches administratives et construction avant que les premiers animaux n'en…
Visite d’exploitation l’après-midi du 6 mars à l'occasion de l'assemblée générale.
2020 : Carton plein pour le Syndicat Aubrac
Si 2020 fut pour les syndicats de races allaitantes une année blanche en termes d’actions promotionnelles, techniques ou festives…
Forêt qui dépérit de Celle-sur-Durolle, au cœur des Bois Noirs
Les forêts de nos contrées se meurent
Les arbres dépérissent partout en France sous les effets du changement climatique et certaines essences historiques des massifs…
Ravage de campagnols terrestres dans les prairies
La bromadiolone bannie dès le 20 décembre 2020
Par voie de communiqué, la Draaf Auvergne Rhône-Alpes confirme deux évolutions réglementaires majeures dans la lutte contre le…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole