Aller au contenu principal

Interview
Les JA dévoilent leur projet de formation de jeunes responsables

Sébastien Vidal, président des Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme

Sébastien Vidal, président des Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme

Quel thème avez-vous choisi d’aborder au congrès JA du 5 avril prochain ?
Cette année, nous mettons l’accent sur la dynamique cantonale. Nous allons tout mettre en oeuvre pour inciter les jeunes agriculteurs à se mobiliser, à s’engager dans les différentes structures, tant dans le syndicalisme qu’au sein des conseils d’administration des organisations professionnelles agricoles et des coopératives.


Parce que vous sentez une certaine désaffection de la part des jeunes ?
Nous évoluons dans un monde de plus en plus individualiste dans lequel chacun d’entre nous a tendance à se replier sur soi même . Il y a aussi le fait que les jeunes ne connaissent pas forcément les organisations agricoles qui les entourent. Bien souvent accaparés par leur projet d’installation et la conduite de leur exploitation, ils ne prennent pas le temps de découvrir ces outils et de comprendre leur fonctionnement. Et il est alors difficile pour eux de s’impliquer. Ce que nous proposons, c’est de les accompagner à mieux appréhender ces organisations en leur donnant les moyens de s’investir .

Quelles actions comptez vous mettre en place pour cela ?
Nous misons sur deux types d’actions :
La formation tout d’abord. Le 5 avril, jour de notre congrès, nous dévoilerons le projet JA d’une formation de jeunes responsables. Un cycle de deux jours organisé à l’extérieur du puy-de-Dôme et basé sur le volontariat. Son contenu n’est pas encore définitif mais ses objectifs sont clairs : rappeler les fondements et les valeurs du syndicalisme qui ont construit le mutualisme et la coopération; échanger sur l’engagement syndical ; apprendre à mieux communiquer et à s’ouvrir au monde qui nous entoure. Car c’est de cette façon que nous serons acteurs de notre avenir, en étant actifs et impliqués dans tous les maillons de nos filières et au coeur de nos outils.
Notre deuxième action vise à décentraliser sur les cantons un certain nombre de conseils d’administration JA afin d’être au plus près du terrain. Nous envisageons également de développer des réunions techniques locales sur des thèmes définis par les jeunes agriculteurs et avec la participation des représentants ou techniciens des organismes agricoles professionnels. Ce serait là aussi l’occasion de mettre en relation les OPA avec les JA et permettre ainsi à ces derniers de mieux les connaître.

 

Congrès départemental JA 63

Jeudi 5 avril à 14 h 30

Chambre départementale d’agriculture - La Pardieu à Aubière (salle Michel Debatisse)
avec la participation de William Villeneuve, secrétaire général de JA

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Pour Patrice Gandeboeuf, producteur laitier individuel, le Service de Remplacement est la seule solution pour partir en vacances.
"Sans le Service de remplacement 63 je ne partirais pas en vacances"
Patrice Gandeboeuf est producteur laitier individuel et chaque année il s'offre une semaine de vacances en famille grâce au…
Cédric Mandin est éleveur en Vendée. Il est secrétaire général de la  Fédération nationale bovine.
« Eleveurs, retenez vos animaux pour peser sur les prix »
Malgré un bon niveau de consommation et d’export, les prix payés aux producteurs de viande bovine n’augmentent pas. Pour faire…
Le changement de calcul de l’aide et la suppression de l’aide à la vache allaitante sur notre bassin naisseur peut avoir des répercussions économiques importantes pour les élevages allaitants.
La PAC changera-t-elle de cap en 2023 ?
Même si certains points méritent des clarifications, les grandes orientations de la future Pac sont désormais définies. Mais les…
Denis Aubert, président de la société laitière de Laqueuille, entouré par le sénateur Laurent Duplomb et le président de Sodiaal, Damien Lacombe.
« Le consommateur doit payer la valeur du produit qu'il achète »
La crise sanitaire n’a pas épargné la société laitière de Laqueuille dont le chiffre d’affaires a chuté de deux millions d’euros…
Quelques parcelles d'orge et de blé ont été moissonnées dimanche dernier avant d'être stoppées par le retour de la pluie.
Les moissons se font attendre...
Après un mois de pluie l'heure des moissons approche mais l'humidité ambiante fait craindre un déclassement des récoltes. Le…
Andrée Tisserand en entretien PAI avec 2 candidats à l'installation. Céline Baudry, infirmière, et Valentin Port , ingénieur, portent un projet à deux familles de paysan boulanger et une chèvrerie.
PAI, le passage obligé pour s'installer
Andrée Tisserand, conseillère Point Accueil Installation (PAI) à la Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme, informe et oriente les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole