Aller au contenu principal

UDSEA/JA
Les fermiers et bailleurs représentés au tribunal

Les bailleurs et preneurs du département ont élu leur représentant pour les tribunaux paritaires et les commissions consultatives des baux ruraux.

La section des fermiers et la section des bailleurs de l’UDSEA ont beaucoup travaillé pour préparer les élections de leurs représentants aux tribunaux et commission des baux ruraux.

Environ 1 700 propriétaires bailleurs et plus de 2 000 fermiers ont voté par correspondance à ces élections dans le Puy-de-Dôme. La réforme de la carte judiciaire s'est traduite par le regroupement de plusieurs tribunaux. Le tribunal de Thiers récupère le ressort d'Ambert et Clermont-Ferrand fusionne avec Issoire. Seul le tribunal de Riom est inchangé.
C'est dans une ambiance détendue, mais appliquée, que s'est effectué le dépouillement du vote dans les locaux de la préfecture du Puy-de-Dôme, le 4 février dernier.

Des candidats présentés sur des listes syndicales

Ces sont les syndicats agricoles qui présentaient des listes de candidats. On remarque une participation très différente d'un syndicat à l'autre. Comme pour les élections à la MSA, la Coordination Rurale n'a pas participé à ces élections. La Confédération Paysanne a présenté des candidats mais pas pour la totalité des postes à pourvoir et l'UDSEA a présenté des candidats pour l'ensemble des postes de titulaires à pourvoir. Elle présentait des candidats expérimentés et d'autres plus jeunes, intéressés par la mission qui leur est confiée.
Comme en 2002, l'UDSEA s'impose pour représenter les fermiers dans tous les tribunaux et à la commission. « Une source de satisfaction et une reconnaissance du travail accompli » commente Jacques Delsuc, président de la section des fermiers du syndicat. La toute jeune section des bailleurs de l'UDSEA participait pour la première fois à une élection. Elle ne parvient pas à remporter les places déjà perdues par l'UDSEA en 2002 mais réduit considérablement l'écart avec la concurrence. « Un signe d'encouragement » admet Pierre Aymard, responsable de la section.

 

 

Un faible taux de participation malgré une réelle motivation des électeurs

Evidemment, la conjoncture et les difficultés du monde agricole ont pu éloigner les électeurs de l'élection. Toutefois, plusieurs autres raisons expliquent un taux de participation un peu décevant.
«J'estime qu'il y a au moins 10% d'erreur de vote !» témoigne un participant au dépouillement du scrutin. Deux enveloppes différentes, plusieurs bulletins de candidats ...les sources de confusion sont nombreuses. De nombreux votes sont invalidés en raison d'erreur dans le choix de l'enveloppe ou du bulletin de vote.
Autre difficulté, la mauvaise qualité des listes électorales, souvent insuffisamment corrigées en mairie, se traduit par un taux d'abstention qui peut être artificiellement élevé.
De même, le mode de scrutin uninominal complètement inadapté à l'élection simultanée de titulaires et de suppléants a conduit les organisations syndicales à ne pas présenter de candidats suppléants. Avec deux fois plus de candidats, les électeurs auraient eu le sentiment d'être mieux représentés sur le plan local, ce qui favorise toujours la participation au vote. Cet automne, l'UDSEA avait écrit au Préfet du Puy-de-Dôme pour l'alerter du problème.
Malgré les taux de participation en demi-teinte, nombreux sont les représentants qui témoignent de l'attachement des bailleurs et des preneurs au fonctionnement des tribunaux pour régler les litiges. Souhaitons bon travail aux élus de ces instances, qu'ils y cultivent une justice équilibrée entre fermiers et propriétaires.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Alexandre Maffre est l'un des 20 céréaliers de Limagne a produire de la luzerne pour les producteurs de Saint-nectaire.
De la luzerne de Limagne pour les producteurs AOP de montagne
Les céréaliers de Limagne cultivent de la luzerne pour les éleveurs de montagne : le projet audacieux est porté collectivement…
Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Jérôme Aubert, président de Sodiaal  section Nord  Massif central, sur son exploitation.
Sodiaal multiplie les investissements en 2019
L'assemblée générale de la section Nord Massif central de Sodiaal, statuant sur l'activité 2019, s'est tenue mercredi 9 septembre…
Thomas Pannetier et Stéphanie Seguin devant une rangée de tabac Brun. Variété rustique, le Brun demande peu d’eau. Il possède une haute teneur en nicotine. Son stockage et séchage sont simplifiés.
Le tabac aussi mise sur le haut de gamme
Malgré les bouleversements qui ont impacté la filière tabacole ces dernières années, les planteurs du Puy-de-Dôme et de l’Allier…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole