Aller au contenu principal

"Les éleveurs sont les mieux placés pour parler de leur métier"

Elle a ouvert les portes de son exploitation lors des rencontres «Made in Viande». Angélique Delaire, productrice de veaux de boucherie tient à informer les consommateurs.

Angélique Delaire a accueilli les visiteurs sur son exploitation où elle a parlé de son métier avec passion.

Installée depuis 2007 sur l’exploitation de son mari, Angélique Delaire a abandonné sa carrière de secrétaire comptable pour élever des veaux de boucherie. Désormais, sur les 150 ha de SAU, le couple élève une quarantaine de Charolaises, une trentaine d’Aubrac et engraisse près de 500 veaux de boucherie par an. C’est d’ailleurs les portes de cet atelier qu’Angélique Delaire a décidé d’ouvrir au public dans le cadre des premières rencontres Made in Viande. L’occasion de faire connaître la production mais surtout d’en montrer un nouveau visage. «L’engraissement des veaux de boucherie est depuis longtemps décrié. Les gens pensent que les animaux sont fermés dans le noir complet, qu’ils ne peuvent pas bouger, qu’ils ne voient personne… Ouvrir les portes de notre élevage est l’opportunité de tordre le cou à ces idées préconçues. L’engraissement des veaux est une production très technique où le bien être des animaux est essentiel à leur développement. Nous, les éleveurs, avons tout intérêt à soigner convenablement nos veaux si nous voulons vivre de notre métier. »

Ouvrir pour transmettre

Et pour en arriver là, Angélique et Philippe Delaire déploient chaque jour de grands moyens. Dans leur bâtiment, les normes « bien-être » animal (1,8m²/veau, lumière, tétines dans les seaux…) ont été scrupuleusement respectées. Ils ont également installé un système semi-automatique de distribution du lait pour se faciliter la vie.

Des informations techniques qu’ils ont partagées avec le grand public, le 26 octobre dernier. Ces premières rencontres Made in Viande est, selon Angélique, une initiative qu’il était indispensable de prendre. « Je pense que le message est toujours mieux délivré par le principal intéressé que par un intermédiaire. Les producteurs de viandes sont les mieux placés pour parler de leur métier. S’ils ne se mettent pas en avant personne ne le fera à leur place ou alors mal. Il n’y a pas de tabou dans nos productions, sachons simplement en parler.»

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Le Covid aura finalement eu raison du plus grand rassemblement du monde de l'élevage.
Le Sommet de l'élevage reporté en 2021
Le rendez-vous européen des professionnels de l'élevage prévu début octobre à Clermont-Ferrand ne se tiendra pas cette année.
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
Alexandre Maffre est l'un des 20 céréaliers de Limagne a produire de la luzerne pour les producteurs de Saint-nectaire.
De la luzerne de Limagne pour les producteurs AOP de montagne
Les céréaliers de Limagne cultivent de la luzerne pour les éleveurs de montagne : le projet audacieux est porté collectivement…
Philippe Chopin à l’occasion d’une conférence de presse le 24 août.
Philippe Chopin, nouveau Préfet du Puy-de-Dôme
Lundi 24 août, Philippe Chopin a endossé le costume de préfet du Puy-de-Dôme, en remplacement de Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole