Aller au contenu principal
Font Size

Infos FCO
Les éleveurs autorisés

Lors du Comité National de Suivi de la Fco qui s'est tenu le 20 octobre, il a été décidé d'autoriser les éleveurs à vacciner eux-mêmes leurs animaux pour la campagne de prophylaxie 2010-2011. Quelques précisions :
-Pour les échanges d'animaux intra-européens : pas de remise en cause du principe d'accords bilatéraux entre les Etats membres aménageant la réglementation en vigueur
- Pour les échanges d'animaux vivants avec l'Espagne : aucune condition de vaccination n'est retenue pour les bovins et ovins. Cette décision s'appuie sur la similitude de la situation sanitaire des deux pays au regard de la Fco.
- Pour les échanges avec l'Italie : la vaccination de l'ensemble du cheptel de souche ne sera plus obligatoire. En revanche, la vaccination par un vétérinaire sera exigée pour les animaux de plus de 90 jours. Et pour les animaux de moins de 90 jours, une attestation de vaccination de la mère par un vétérinaire sera rendue obligatoire.
- Quant à la commercialisation des animaux en France, la vaccination comme la délivrance d'un certificat ne sera pas obligatoire.
Quoi qu'il en soit, la Fédération nationale bovine appelle les éleveurs à vacciner « massivement » leur cheptel. Au delà de la réglementation, « les fondamentaux de la protection contre la Fco demeurent inchangés : il faut vacciner pour protéger son troupeau, pour protéger le cheptel français, pour protéger notre capacité d'exportation », insiste-t-elle.
La prophylaxie n'étant pas obligatoire, elle ne sera pas pilotée par l'Etat qui n'imposera pas de tarif pour le vaccin. Son prix devra être déterminé en concertation entre les laboratoires, les vétérinaires et les éleveurs.
Les éleveurs sont invités à se rapprocher de leurs opérateurs commerciaux pour connaître exactement leur circuit de commercialisation.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
Thomas Pannetier et Stéphanie Seguin devant une rangée de tabac Brun. Variété rustique, le Brun demande peu d’eau. Il possède une haute teneur en nicotine. Son stockage et séchage sont simplifiés.
Le tabac aussi mise sur le haut de gamme
Malgré les bouleversements qui ont impacté la filière tabacole ces dernières années, les planteurs du Puy-de-Dôme et de l’Allier…
Apprentissage, alternance, aide à l’embauche : le gouvernement incite les entreprises à employer des jeunes.
Apprentissage et emploi : des aides à l’embauche
Présenté en juin par le gouvernement, le plan « 1 jeune 1 solution » entend favoriser l’emploi des jeunes par l’intermédiaire de…
De gauche à droite : Bertrand Bissuel, directeur du lycée, Alain Mercier, président de la Communauté de communes Dômes Sancy Artense , Brice Hortefeux et le sénateur Jean-Marc Boyer.
Des travaux au lycée de Rochefort-Montagne
Le lycée agricole de Rochefort-Montagne est engagé dans un plan de rénovation de ses bâtiments pour lequel la Région contribue à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole