Aller au contenu principal

Charolais
Les élevages Charolais ont ouvert leurs portes

Plusieurs élevages du GIE Charolais Leader ouvraient leurs portes la semaine dernière pour vendre leurs reproducteurs à l'image du Gaec de Vorton à Escoutoux.

Romain Chauffour a renouvelé l'expérience des portes ouvertes du GIE Charolais Leader pour vendre plusieurs de ses animaux racés.

Le week-end dernier, plusieurs élevages du GIE Charolais Leader ont ouvert leurs portes pour vendre leurs reproducteurs. Cette manifestation annuelle permet aux éventuels acheteurs, et aux curieux, de visiter les fermes où naissent les porteurs d'une génétique désormais renommée. Exemple au Gaec de Vorton à Escoutoux où les deux frères Romain et Damien Chauffour apprécient ces journées où la race et leurs animaux sont mis à l'honneur.

"On échange plus avec l'acheteur"

Dans cette exploitation de 176 hectares et 120 vaches allaitantes Charolaises, il y a du beau monde à rencontrer. Inscrit depuis 2016 au Herd Book, les deux jeunes éleveurs ne sont pas peu fiers du chemin parcouru. En effet, Romain et Damien Chauffour ont repris hors cadre cet élevage il y a quelques années maintenant.
C'est la deuxième année consécutive qu'ils ouvrent ainsi les portes de leur élevage. En 2021, ils ont réalisé plusieurs ventes grâce à cet évènement. " Les acheteurs sont plus à l'aise dans les fermes. On prend le temps de discuter, de visiter... Ils voient les animaux dans leur environnement. C'est différent qu'en concours" explique Romain Chauffour.  Cette vente de génétique "ne remplit pas le porte-monnaie" mais assure "une petite plus-value" selon l'éleveur.
Ce format de vente est également avantageux pour "organiser son temps de travail (...) on se cale sur deux jours".

Le GIE Charolais Leader reste au top

Les qualités maternelles, la facilité de vêlage et les qualité de race bouchère sont les choix privilégiés de Romain et Damien Chauffour lors de la sélection de leurs animaux. "On sélectionne vraiment le type Charolais c'est-à-dire des animaux avec du gabarit, peu de corne et un bon arrondi de culotte."  Les deux frères obtiennent de bons résultats rapidement grâce notamment à leur inscription au GIE Charolais Leader. Ce groupement d'éleveurs Charolais permet à chacun des membres depuis plusieurs décennies de bénéficier d'une génétique de haut-vol à prix avantageux. "Les souches GIE sont reconnues en Europe. Les présentations et les prix remportés en concours permettent cette reconnaissance."
En tout, 21 élevages ont participé à ces journées portes ouvertes et chacun a proposé un ou plusieurs animaux à la vente. Ils ont ainsi illustré le travail de longue haleine mené par l'ensemble des 40 adhérents du GIE Charolais Leader. Le groupement compte à ce jour plus de 3 000 vaches contrôlées. Nombre des produits nés dans ces élevages atteignent régulièrement les podiums des concours les plus prestigieux.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Une aide à l'alimentation animale est allouée aux éleveurs pour couvrir une partie de la hausse des charges à laquelle ils sont confrontés depuis l'explosion de la guerre en Ukraine.
Plan de résilience : l'aide à l'alimentation animale
Dans le cadre du plan de résilience et pour faire face à la hausse de charges d’exploitation, le gouvernement octroie aux…
Nicolas Chatard, nouveau président JA63.
Le nouveau président de JA 63 entre innovation et persévérance
Nicolas Chatard a été élu président du syndicat Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme avec une nouvelle équipe et succède ainsi à…
Le COTI du 5 mai dernier a rassemblé, à la Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme, la profession agricole et para-agricole, des élus locaux et l'enseignement agricole.
Installation/transmission et DJA, évolutions plus ou moins favorables
Une nouvelle DJA financée, non plus par le Feader mais par les Régions, devrait voir le jour le 1er janvier 2023 avec un montant…
Après plusieurs années d'augmentation, les effectifs de la Limousine se stabilisent en 2022.
L’Aubrac et la Limousine augmentent, la Salers se stabilise et la Charolaise décroche
Les effectifs bovins allaitants dans le Puy-de-Dôme sont en baisse chaque année mais certaines races résistent mieux que d'autres…
« Le contrat : une arme de proposition massive que doivent utiliser les éleveurs »
Alors que la décapitalisation s’accélère dans un contexte de hausse de charges sans précédent, la vente des animaux aux coûts de…
La journée de démonstration de matériel à Moureuille, le 20 avril, a attiré une trentaine de visiteurs.
La Cuma des Prés se tourne vers l’avenir
La Cuma des Prés à Moureuille compte une vingtaine d'adhérents qui ont accès à du matériel performant grâce à la collectivité.  
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole