Aller au contenu principal

Viande bovine
Les bastions Bigard assiégés par les éleveurs

Depuis dimanche soir, plus aucun camion ne pénètre sur la plupart des sites du groupe Bigard du pays. Les éleveurs du Massif central assurent le blocus à Villefranche d’Allier et Egletons…Jour et nuit.

Les éleveurs avaient prévenu. La stratégie de blocage des prix dans laquelle semble s'être engagé le groupe Bigard en appellerait forcément une autre, celle du blocus des sites du géant de la viande par les éleveurs. Dimanche soir, les éleveurs ont mis leur menace à exécution puisque depuis, plus aucune bête et plus aucun morceau de viande ne sort de la plupart des unités d'abattage du groupe. Sur le Massif central, deux sites sont bloqués, celui de Villefranche-d'Allier dans l'Allier et celui d'Egletons en Corrèze.
A Villefranche-d'Allier, ce sont les Jeunes agriculteurs de l'Allier qui ont démarré le blocus de la Socopa, filiale du groupe Bigard, appuyés par des agriculteurs de la FNSEA 03 et quelques membres de la FDSEA. Lundi, peu avant midi, une centaine de cantaliens sont arrivés pour assurer la permanence jusqu'au lendemain midi. Mardi midi, la relève devait être assurée par les éleveurs du Puy-de-Dôme, « environ 250 personnes seront mobilisées, de manière à avoir en permanence sur le site près de 80 éleveurs du département », explique Jean-Paul Thénot, président de la section bovine de l'UDSEA du Puy-de-Dôme.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Sébastien Ramade, nouveau président de l’interprofession Saint-nectaire
« Notre force : l’union entre les différents acteurs de la filière »
Sébastien Ramade, producteur fermier de Saint-nectaire vient d'être élu président de l'Interprofession du Saint-nectaire (ISN) et…
Betteraves
Quelles cultures après la betterave ?
Les ex-betteraviers de la Limagne étudient avec leurs partenaires techniques les productions alternatives à la betterave ayant à…
Patrick Bénézit : « Une PAC qui maintient des agriculteurs nombreux et qui créé de l’économie »
Patrick Bénézit, agriculteur dans le Cantal et président de la Copamac¹, milite pour une PAC économique garante de la diversité…
Irrigation
Plan de relance et aléas climatiques : comment obtenir une aide ?
Le plan de relance agricole du gouvernement soutient les investissements d’équipements d’irrigation. Mais avant de déposer une…
Maître d'apprentissage et son apprentis
Phytos : ce que la séparation de la vente et du conseil a changé au 1er janvier
Les dispositions de la loi Egalim sur la séparation vente/conseil en phytos sont entrées en vigueur au 1er janvier 2021. Éléments…
Champs de blé face au Puy-de-Dôme
Surfaces et rendements céréaliers en baisse
En moins de cinq ans, le département du Puy-de-Dôme a perdu près de 8 000 ha de cultures, résultat d'une déprise agricole forte,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole