Aller au contenu principal

AOP  laitières
Les AOP laitières veulent prouver leur durabilité

Les appellations laitières ont lancé une vaste réflexion afin d’intégrer dans leur cahier des charges des éléments de durabilité. La démarche " AOP laitières durables " doit maintenant être déclinée pour chaque appellation.  

La démarche «AOP laitières durables» sera déclinée pour chaque appellation

" Prendre les devants plutôt que subir des démarches transversales comme la certification Haute valeur environnementale ", résume la Cnaol (fédération des appellations laitières). C’est le sens de la démarche " AOP laitières durables ", présentée lors de l’assemblée générale de l’organisation le 24 septembre. Les producteurs veulent repositionner le logo AOP comme le signe de référence de la qualité des fromages et produits laitiers en France en l’enrichissant d’éléments de durabilité pour rassurer le consommateur.
Autour des trois piliers du développement durable que sont l’économie, le social et l’environnement, cette nouvelle démarche définit six thématiques : création et partage de la valeur ajoutée ; tissu économique local ; modes de production valorisant les ressources naturel-
les ; modes d’élevage et de production traditionnels ; goût et typicité du produit ; acteurs de la vitalité du territoire.
Dix-huit objectifs transversaux y sont ensuite énumérés tels que " favoriser le renouvellement et la transmission des activités ", " limiter les externalités négatives ", ou encore " assurer le bien-être et la santé des animaux ".

Modifier les cahiers des charges

Si cette démarche arrive maintenant, c’est que jusque-là il n’était pas possible pour une AOP d’inscrire noir sur blanc ce type de mesures dans son cahier des charges, même si en pratique celles-ci étaient déjà mises en place. En effet, jusque-là, le droit ne permettait pas d’intégrer dans le cahier des charges des mesures comme le bien-être animal ou l’environnement ; seules les propriétés organoleptiques du produit comptaient. " Avec la révision de la Pac, cela est désormais possible ", décrypte la Cnaol.
L’ensemble des 52 appellations laitières hexagonales s’est engagé dans la démarche considérant que " l’enjeu est également de renforcer la confiance du consommateur, d’être crédible ". Dans le cadre de cette démarche, chaque ODG devra proposer un plan qui comprend a minima une mesure pour chacun des 18 objectifs transversaux. L’objectif est de revoir les décrets d’appellation d’ici 2030 selon la Cnaol.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Pascal Coste l’un des aiguillons agricoles de Valérie Pécresse
Encore peu évoqués jusqu’à présent, les sujets agricoles semblent enfin sortir de l’ombre dans la campagne présidentielle. L’…
Âgé de 16 ans, Sacha Guissez a été élu Mister Agri Junior 2022 et porte fièrement les valeurs transmises par ses parents et les couleurs de sa région.
Mister Agri Junior est puydômois !
Sacha Guissez a été élu, en décembre dernier, Mister Agri Junior et porte fièrement les couleurs de son futur métier et de sa…
Baptiste Arnaud, président de l'association 63 Saveurs.
"Une belle victoire pour la filière légumes"
Baptiste Arnaud, président de l'association 63 Saveurs.
Meilleurs voeux

Toute l'équipe d'Excepto et de l'Auvergne Agricole vous souhaite leurs meilleurs voeux pour 2022 !

Sébastien Vidal, nouveau président de Limagrain
« Sécurisons d’abord la production avant de sécuriser nos outils industriels »
La coopérative Limagrain porte à sa présidence Sébastien Vidal, succédant à Pascal Viguier, en poste depuis 2018.  
Lors de son allocution, Patrick Bénézit a assuré la mise en place prochaine d'un soutien, via les Chambres d'agriculture et les syndicats agricoles, pour aider les éleveurs à remplir leurs contrats.
La FNB rassure les éleveurs et les encourage à reprendre la main
La FNB et les syndicats agricoles puydômois ont donné rendez-vous aux éleveurs allaitants le 20 décembre dernier pour répondre à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole