Aller au contenu principal

Enjeux agricoles
Les agriculteurs ont répondu présents

Lundi 5 octobre, en vue des prochaines élections à la Chambre d’agriculture, les agriculteurs du Puy-de-Dôme avaient rendez-vous à Combronde pour débattre des grands enjeux agricoles.

Autour des responsables syndicaux, les agriculteurs se sont rassemblés en nombre.

Ils étaient une bonne quarantaine sur l’exploitation de Robert et Michèle Espagnol : 170 ha dont 70 ha en céréales et 50 vaches allaitantes, pour accueillir Christiane Lambert, vice-présidente de la Fnsea qui a malheureusement été excusée pour raisons personnelles.

En son absence, Claude Raynaud, président de l’Udsea, a transformé la rencontre en un temps d’échanges avec l’équipe Udsea en campagne, donnant ainsi suite à la tournée départementale d’octobre. Il convient, selon lui, d’assumer le « bilan largement positif » de la mandature précédente à la Chambre d’agriculture et de se tourner vers l’avenir pour porter le projet d’une agriculture dynamique, nourricière et rémunératrice.

Parmi les problématiques mises en avant, les contraintes environnementales et la disparition des terres agricoles au profit de l’urbanisation sans réelle mesure d’accompagnement pour les exploitants. Des mesures ont été prises pour freiner la tendance : création en 2011 d’une CDCEA (commission départementale de consommation des terres agricoles), révision du SCOT du grand Clermont etc. Mais c’est un dossier qui nécessite une attention permanente.

Au sujet des zones vulnérables, les discussions ont désormais lieu à l’échelle du bassin versant Loire Bretagne, à Orléans, sous la présidence du Préfet de la région Centre. Il est indispensable que des responsables reconnus et écoutés puissent y défendre les intérêts locaux.

Au sujet de la future PAC, Pierre Pagesse a indiqué que l’Europe serait le seul lieu au monde où la conditionnalité et les contraintes environnementales justifieraient l’accès aux aides. Cette situation bloque la compétitivité et fait perdre des parts de marchés en nous rendant déficitaires dans certains domaines.

Jacques Chazalet, tête de liste Udsea-JA, appuie sur l’intérêt de « garder la stratégie de compromis de la Fnsea, la nécessité de rester soudés face aux politiques.» Il s’accorde avec Patrick Trillon pour défendre la volonté « de produire plus et de commercialiser mieux grâce à des filières spécialisées. »

Pascal Servier, secrétaire général de l’Udsea, conclut sur l’importance de la Chambre d’agriculture, véritable outil de mise en œuvre des idées du syndicalisme. Les organisations professionnelles agricoles doivent jouer leur rôle de proximité et prendre en compte les questions locales pour les porter aux niveaux régional ou national afin de leur apporter des solutions globales.Il insiste sur l’importance du vote de chacun : « Ne pas voter c’est mettre en danger son avenir. La neutralité n’est pas une bonne position. Il faut avoir le courage de ses opinions.»

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Sébastien Ramade, nouveau président de l’interprofession Saint-nectaire
« Notre force : l’union entre les différents acteurs de la filière »
Sébastien Ramade, producteur fermier de Saint-nectaire vient d'être élu président de l'Interprofession du Saint-nectaire (ISN) et…
Betteraves
Quelles cultures après la betterave ?
Les ex-betteraviers de la Limagne étudient avec leurs partenaires techniques les productions alternatives à la betterave ayant à…
Meilleurs voeux 2021

L'Auvergne Agricole et  Excepto vous présentent ses voeux.

Maître d'apprentissage et son apprentis
Phytos : ce que la séparation de la vente et du conseil a changé au 1er janvier
Les dispositions de la loi Egalim sur la séparation vente/conseil en phytos sont entrées en vigueur au 1er janvier 2021. Éléments…
Le grand Massif central défend des fermes pas des firmes
Réunis le 8 janvier à Clermont-Ferrand, les membres de la Copamac-Sidam ont réitéré leurs propositions dans le cadre des derniers…
Personnes se promenant le long de l'Allier
Voie verte, les agriculteurs seront concertés
Le future voie verte reliant Saint-Yorre à Pont-du-Château et Authezat à Brassac-les-Mines inquiètent bon nombre d'agriculteurs.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole