Aller au contenu principal

Récolte
L'ensilage des maïs se fait attendre

L'ensilage des maïs se fait attendre cette année, notamment en zone de mi-montagne où les conditions météorologiques de l'année retardent l'heure de la récolte tout en ayant favorisé un rendement qui s'annonce plein de promesses.  

Par rapport à 2020, les dates de récolte du maïs ensilage accusent un retard d'une dizaine de jours.

Les cinq dernières années ne nous avaient plus habitués à cela. Nous sommes presque à la fin septembre et l'ensilage des maïs est à peine commencé. La faute aux conditions météo fraîches et pluvieuses durant toute la campagne. Les relevés de Météo France le confirment, il faut remonter à 2014 pour retrouver une saison estivale aussi peu digne de ce nom. Hormis qu'elle a engendré des rendements en céréales moins que passable et occasionné des épisodes orageux plus ou moins dévastateurs, elle aura néanmoins favorisé la croissance des maïs. Les premières estimations de rendement laissent entrevoir une année record "tant en quantité qu'en qualité". Cela vaut bien la peine de patienter encore un peu...

Des dates de récoltes dans la moyenne basse

Les ensilages se font attendre ! Du moins c'est l'impression qui est donné car l'Homme a la mémoire courte. Si l'on observe les relevés de ces 20 dernières années, " 2021 n'est pour l'instant pas la plus tardive en termes de date de récolte" souligne Stéphane Violleau, conseiller fourrage à la Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme. Alors oui, par rapport à 2020, cette année-ci accuse "une dizaine de jours de retard" mais le conseiller nuance "en réalité ce sont les cinq dernières années qui n'étaient pas dans la norme en étant très précoces".
Le Sommet de l'Élevage est le repère qui ne trompe pas ! Autrefois, il fallait attendre le grand rendez-vous passé pour ensiler. Depuis quelques années, les travaux étaient terminés, ou presque, pour cette première semaine d'octobre. Qu'en sera-t-il pour 2021 ? En plaine, les maïs semés entre fin avril et début mai devraient être récoltés, à l'exception des variétés tardives. Problème, les orages de la semaine dernière et le maintien des pluies ont stoppé les travaux. "Il est tombé plus de 80 mm dans certains secteurs. La portance des sols limite les interventions." Les chantiers ont donc pris encore un peu plus de retard mais "il n'y a pas péril en la demeure" du moins en plaine. En mi-montagne, sur les coteaux près de Courpière et à Ambert, les chantiers s'apprêtaient à débuter avant d'être également stoppés par les orages. À contrario dans les Combrailles, "les premières récoltes auront lieu après le Sommet de l'Élevage" assure le conseiller. De quoi interroger quelque peu tout un chacun car plus la date de récolte est tardive, plus les maïs sont exposés au risque de gel.

Le risque de gelées précoces n'est pas à exclure

"Si le gel est faible et touche uniquement les premières feuilles au-dessus des épis, on peut repousser la récolte si les grains ne sont pas encore à maturité. À contrario, si le gel est plus intense et touche la plante entière, il faut récolter immédiatement même si les épis de ne sont pas encore mûrs" explique Stéphane Violleau. Le conseiller fourrage redoute cette seconde hypothèse car pour un tel cas, la conservation de l’ensilage et l'ingestion par les animaux sont plus délicats. "Une récolte plus précoce n'a cependant pas d'impact sur la valeur alimentaire."
Les effets du changement climatique sont là. Cette saison aura offert son lot d'évènements aussi violents qu'improbables. Les ora-ges, accompagnés de trombes d'eau et de seaux de grêle dans certains secteurs, n'ont épargné ni champs, ni jardins. "Là où la grêle est passée, elle a eu un impact très fort sur les maïs."
L'adage qui veut que la récolte ne soit belle qu'une fois dans la remorque se confirme en 2021 !

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Défilé de politiques en vue et débat de haut niveau sur l'élevage européen
A quelques mois de l'élection présidentielle, les candidats devraient se rendre en nombre au Sommet de l'Elevage, organisé du 5…
Compact, adaptable et performant, le prototype de compresseur à entraînement hydraulique de la société MAC3 a été testé par plusieurs agriculteurs dont les retours ont participé à sa conception et son amélioration.
Le premier compresseur agricole promet performance et adaptabilité
La société MAC3, spécialisée dans la conception et la fabrication de compresseurs de chantier, vient d'élaborer un compresseur…
Des éleveurs heureux de se retrouver pour mettre en avant leur travail.
Pari réussi pour le trentième Sommet de l’élevage
En accueillant 93 000 visiteurs durant quatre jours, le Sommet de l’élevage a fait le plein. Une fréquentation exceptionnelle qui…
Entretien sur le stand de la FRSEA avec les responsables professionnels.
Au Sommet de l’élevage, le ministre assure le service après-vente de la loi Egalim 2
Présent mardi au Sommet de l’élevage, Julien Denormandie a participé à une séance de questions-réponses aux côtés de Grégory…
Aides PAC
Montants des aides PAC 2021

Les montants pour la campagne 2021, publiés en octobre 2021 par le ministère de l'Agriculture, sont les suivants :

L’Aubrac, tête d’affiche du Sommet de l’élevage
La race Aubrac retrouve avec impatience et grand plaisir le Sommet de l’Élevage et les grands espaces du Zénith d'Auvergne pour…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole