Aller au contenu principal

L’effervescence perdure dans les champs de Limagne

Betterave, maïs, tournesol… les récoltes d’automne se poursuivent ou sont terminées pour certaines d’entre elles. Les conditions séchantes ont permis d’effectuer rapidement les travaux.

L’arrachage des betteraves se poursuit mais le manque d’eau commence à compliquer la tâche.

Même si les températures de ces dernières semaines tentent de nous faire croire le contraire, nous voici déjà à la mi- automne. Les champs de la Limagne se préparent pour l’hiver. Certains d’entre eux accueillent encore le ballet des récolteuses. Les arrachages des betteraves

s’étalent en effet jusqu’à fin décembre dans tout le département. A contrario, le maïs semence est d’ores et déjà récolté et conclut cette campagne sur une note positive.

 

Les objectifs dépassés

Il n’en fallait pas plus pour satisfaire Régis Rougier, président du Syndicat des producteurs de maïs semence. La récolte s’est terminée le 18 octobre dernier sur une note plutôt positive avec le retour de bons rendements pour la filière. « Nous avons dépassé 100% des objectifs de rendement» se félicite le président avant de regretter toutefois « une hétérogénéité très marquée entre les parcelles », conséquence d’une météo capricieuse et de variétés plus ou moins sensibles qui n’ont pas joué en faveur de tous les producteurs. Un fait qu’Éric Alexandre, entrepreneur de travaux agricoles a pu constater de lui-même.

Manque d’eau et de moral

Encore dans l’arrachage des betteraves, le prestataire de service peste. La météo plus que clémente des dernières semaines a assez duré. Si elle a permis de réaliser les différents chantiers sans urgence, la pluie serait dé-sormais la bienvenue. « Le sol est très sec. Il se referme autour des betteraves. L’arrachage commence à être difficile ». Seulement 50% des surfaces de betteraves sucrières ont été arrachées à ce jour. Les travaux se poursuivent donc mais dans la douleur jusqu’au retour de la pluie. Mais ce qui inquiète davantage Éric Alexandre, c’est le moral des agriculteurs. « Le moral n’est pas dans la plaine. Les récoltes n’épongeront pas les dettes. » Bien que les rendements en maïs semence et en betteraves soient encourageants, encore une fois le prix n’est pas au rendez-vous. « Le problème est récurrent et les agriculteurs semblent résignés » constate Eric Alexandre.

Ceci étant, la campagne 2018 est déjà entamée ; les travaux de labours, de déchaumage, de semis et autres vont bon train dans la Limagne. Il semble que les surfaces de maïs semence sont intégralement reconduites

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Sébastien Ramade, nouveau président de l’interprofession Saint-nectaire
« Notre force : l’union entre les différents acteurs de la filière »
Sébastien Ramade, producteur fermier de Saint-nectaire vient d'être élu président de l'Interprofession du Saint-nectaire (ISN) et…
Betteraves
Quelles cultures après la betterave ?
Les ex-betteraviers de la Limagne étudient avec leurs partenaires techniques les productions alternatives à la betterave ayant à…
Meilleurs voeux 2021

L'Auvergne Agricole et  Excepto vous présentent ses voeux.

Maître d'apprentissage et son apprentis
Phytos : ce que la séparation de la vente et du conseil a changé au 1er janvier
Les dispositions de la loi Egalim sur la séparation vente/conseil en phytos sont entrées en vigueur au 1er janvier 2021. Éléments…
Le grand Massif central défend des fermes pas des firmes
Réunis le 8 janvier à Clermont-Ferrand, les membres de la Copamac-Sidam ont réitéré leurs propositions dans le cadre des derniers…
Personnes se promenant le long de l'Allier
Voie verte, les agriculteurs seront concertés
Le future voie verte reliant Saint-Yorre à Pont-du-Château et Authezat à Brassac-les-Mines inquiètent bon nombre d'agriculteurs.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole