Aller au contenu principal

Prim’Holstein
« L’économie de l’élevage passe par des solutions techniques »

La race Prim’Holstein du département affiche des résultats techniques en demi-teinte que seules des améliorations techniques peuvent remédier.

Comment se porte la Prim' Holstein dans le Puy-de Dôme ? Une question à laquelle les producteurs laitiers ont trouvé réponse la semaine dernière au cours de l'assemblée générale du syndicat Prim' Holstein. L'occasion était donnée ce jour là de découvrir les résultats techniques de la race et de visiter l'élevage du Gaec des Moulins.

Améliorer la fertilité par de bonnes conditions d'élevage

Avec un effectif contrôlé de 22.300 vaches, le cheptel du département est stable depuis deux ans (il avait atteint un pic exceptionnel de 25.000 en 1990). La production de lait par vache continue d'augmenter avec une moyenne en 2009 de 7 000 kg/V. « C'est un résultat encourageant, même si le département du Puy-de-Dôme reste en dessous des moyennes régionale et française » explique Daniel Montagnon, technicien-animateur du syndicat. L'hétérogénéité du département et un système d'élevage à base d'herbe qui prédomine notamment dans l'ouest du département sont les raisons essentielles à cet écart de production.
Mais ce qui inquiète le plus les producteurs c'est « l'évolution peu satisfaisante » de la fertilité. Avec une moyenne de 413 jours d'Intervalles vêlage/vêlage (IVV), la Prim'Holstein creuse le fossé avec la montbéliarde dont la moyenne IVV est de 385 jours. «Un résultat à surveiller de près » mais que Daniel Montagnon relativise en indiquant que le Puy-de-Dôme n'est pas isolé sur cette question, les mêmes résultats se révèlent partout en France dans les cheptels Prim'Holstein. « Mais ils ne sont pas inéluctables ! » précise-t-il. « On peut optimiser les résultats si on améliore les conditions d'élevage. La solution est d'avoir un bon suivi du troupeau : alimentation, détection des chaleurs, logements adaptés, éclairage, confort des vaches ... La génétique est aussi un aspect essentiel à prendre en compte. Il est ainsi conseillé de mettre l'accent sur les taureaux qui améliorent la fertilité femelle ».
L'évaluation technique de la race fait également apparaître un taux cellulaire moyen de près de 320 000 cellules avec des écarts importants selon le bâtiment en présence. Le taux le plus élevé est en bâtiment aire paillée : 375 000 cellules ; en bâtiment entravé il est de 363 000 cellules, et se situe à 289 000 cellules en bâtiment logettes. « Malgré des efforts au niveau de la sélection, ces résultats ne s'améliorent pas vite, confie le technicien. Les conditions d'élevage ne sont pas optimums pour assurer un bon taux ». Pour le président René Marc Mercier, «l'état des IVV et des cellules sont des domaines où il y a effectivement un gros travail technique à réaliser avec les producteurs. L'objectif étant de travailler sur les conditions de milieu et sur la fertilité sans dégrader la génétique. C'est par des solutions techniques que nous répondrons aux questions économiques de notre mé­tier». Sur ce point, le président souhaite que parmi ses actions, le syndicat mette l'accent sur l'élevage des génisses à travers la mise en place de formations sur l'alimentation et les questions sanitaires. « Le syndicat ne se consacre pas uniquement aux concours. Nous proposons d'autres activités pour fédérer tous les éleveurs et les accompagner dans leur métier. Et la formation fait partie de cet accompagnement ».

 

Sensibiliser les éleveurs par la formation

En 2009, les activités du syndicat ont été marquées par l'organisation du concours départemental et celui des Miss. Des panneaux de fermes, identifiant les producteurs à l'entrée des exploitations, ont aussi été réalisés avec le concours du syndicat. Un partenariat avec le GDS et l'EDE du Puy-de-Dôme a permis la mise en place de formations sur le parage des animaux et sur l'élevage des génisses. La réalisation d'un catalogue assure la promotion des élevages Prim' Holstein du département. Enfin, des visites d'exploitations laitières dont une avec robot de traite, ont été proposées aux adhérents tout au long de l'année.
Toutes ces actions seront reconduites en 2010, y compris la participation au Sommet de l'Elevage ; un évènement pour lequel René Marc Mercier souhaite une forte implication des éleveurs du Puy-de-Dôme.

Concours des Miss

Le concours des Miss Prim' Holstein et Montbéliardes du Puy-de-Dôme aura lieu le samedi 6 mars au lycée agricole Louis Pasteur à Marmilhat. Le concours est ouvert à tous les éleveurs.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
Alexandre Maffre est l'un des 20 céréaliers de Limagne a produire de la luzerne pour les producteurs de Saint-nectaire.
De la luzerne de Limagne pour les producteurs AOP de montagne
Les céréaliers de Limagne cultivent de la luzerne pour les éleveurs de montagne : le projet audacieux est porté collectivement…
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Thomas Pannetier et Stéphanie Seguin devant une rangée de tabac Brun. Variété rustique, le Brun demande peu d’eau. Il possède une haute teneur en nicotine. Son stockage et séchage sont simplifiés.
Le tabac aussi mise sur le haut de gamme
Malgré les bouleversements qui ont impacté la filière tabacole ces dernières années, les planteurs du Puy-de-Dôme et de l’Allier…
Jérôme Aubert, président de Sodiaal  section Nord  Massif central, sur son exploitation.
Sodiaal multiplie les investissements en 2019
L'assemblée générale de la section Nord Massif central de Sodiaal, statuant sur l'activité 2019, s'est tenue mercredi 9 septembre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole