Aller au contenu principal

FDPL
Le ton se durcit entre les entreprises et les producteurs

Les administrateurs de la Fédération départementale des producteurs de lait se sont rencontrés pour faire un point sur l’actualité laitière et la situation des producteurs du département.

Les derniers accords interprofessionnels ont acté une hausse du prix du lait de + 3,71 €/1000 L pour le premier trimestre de l’année. Nous assistons probablement à la fin des effets de la réforme de la PAC, c’est à dire la baisse du prix du lait par « effet domino» de la baisse du prix d’intervention des produits laitiers industriels. Toutefois, la hausse est minime et ne compense pas celle des charges, notamment le coût des aliments. « On a déjà beaucoup fait pour la maîtrise des charges , mais aujourd’hui nous sommes au seuil de rentabilité de nos exploitations». C’est sur ce constat amer que Pascal Servier, président de la FDPL, dénonce le comportement des entreprises laitières. « Alors que les AOC et le lait de montagne permettraient de valoriser le prix du lait payé aux producteurs, les entreprises bloquent les négociations en pratiquant la politique de la chaise vide au CRIEL AOC. C’est inacceptable et nous en tirerons toutes les conséquences ! ». Pourquoi le ton se durçit-il entre les producteurs et les transformateurs ?

 

Pour la plupart des AOC fromagères d’Auvergne, les producteurs devront signer très prochainement des déclarations d’aptitude qui officialisent leur engagement dans les nouveaux cahiers des charges de ces appellations. Les entreprises ont absolument besoin de ces signatures pour pouvoir transformer le lait collecté en fromage AOC. Du coté des producteurs, nombreux sont ceux qui refuseraient de s’engager dans un cahier des charges contraignant sans une revalorisation du prix du lait en retour. Nous ne sommes qu’au début d’une difficile partie de bras de fer entre les éleveurs et les entreprises. A chacun ses atouts! Les entreprises disposent de bien des moyens pour faire pression individuellement sur les récalcitrants qui hésiteront à signer les déclarations d’aptitude. Quant aux producteurs, tout dépendra de leur capacité à s’unir pour négocier collectivement les avantages qu’ils peuvent retirer des AOC. Finalement, espérons que l’ensemble de la filière sortira de ces négociations par le haut, puisque l’avenir des producteurs et celui des entreprises sont très étroitement liés.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Alexandre Maffre est l'un des 20 céréaliers de Limagne a produire de la luzerne pour les producteurs de Saint-nectaire.
De la luzerne de Limagne pour les producteurs AOP de montagne
Les céréaliers de Limagne cultivent de la luzerne pour les éleveurs de montagne : le projet audacieux est porté collectivement…
Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Jérôme Aubert, président de Sodiaal  section Nord  Massif central, sur son exploitation.
Sodiaal multiplie les investissements en 2019
L'assemblée générale de la section Nord Massif central de Sodiaal, statuant sur l'activité 2019, s'est tenue mercredi 9 septembre…
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Claude Font, élu à la FNO en charge du dossier loup
Claude Font : «L’objectif fixé, c’est zéro attaque»
Premières tendances de prédation en 2020, projet gouvernemental de rehaussement du plafond de prélèvement, l’actualité autour du…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole