Aller au contenu principal

« Le syndicalisme constuit l’agriculture »

David Chauve, président de la FNSEA63 et Baptiste Arnaud, président de JA63 mèneront la liste commune FNSEA-JA à l’élection Chambre d’agriculture en janvier prochain.

Baptiste Arnaud

Baptiste Arnaud est l’actuel président de JA 63 et se présente en tête de liste aux côtés de David Chauve, président de la FNSEA 63, pour les prochaines élections de la Chambre départementale d’agriculture.


À seulement 34 ans, ce jeune agriculteur de Ménétrol, engagé dans la vie syndicale depuis plusieurs années, compte bien défendre la légitimité de la profession dans l’accompagnement au parcours à l’installation.
Installé en 2006 sur l’exploitation céréalière familiale, Baptiste Arnaud a d’abord fait son entrée dans la vie syndicale par curiosité.

S’engager pour résister


« Jeune Agriculteur, déjà par l’intitulé, t’oblige à pousser la porte et à aller voir ce qui s’y passe. C’est ce que j’ai fait. J’ai d’abord observé de loin sans m’impliquer réellement. J’ai  trouvé des réponses à mes questions, tant sur les évolutions techniques, agronomiques ou politiques départementales et européennes. Sortir de son exploitation et échanger avec des collègues, c’est indispensable dans notre profession. »
En 2009, Baptiste Arnaud rejoint le conseil d’administration du syndicat et sera projeté à la présidence en 2016. Un engagement « évident » selon le jeune homme dans lequel il avoue placer une part de reconnaissance, de combativité et d’espoir. « Le syndicalisme et la coopération ont bâti le paysage agricole d’aujourd’hui. Nos aînés ont écrit les grandes lignes mais c’est à nous désormais de les faire vivre, évoluer et de les défendre. N’oublions pas que beaucoup de propositions émanant des syndicats, départementaux ou régionaux, sont inscrites dans les textes de lois. La DJA par exemple, est sans nul doute la plus belle victoire de JA. Sans le syndicalisme, cette mesure n’aurait jamais vu le jour. »
Surtout, Baptiste Arnaud voit dans l’engagement syndical le dernier rempart des agriculteurs contre leurs nombreux détracteurs. « Les agriculteurs, nous sommes devenus une minorité à l’échelle de la France. Oui, nous ne sommes pas toujours écoutés ni entendus. Mais que faisons-nous ? Nous allons chacun nous terrer dans nos fermes, en attendant de disparaître ? Ou nous travaillons autant que possible ensemble pour défendre notre place et nos droits ? » 

Redonner de la légitimité


En janvier prochain, les agriculteurs de la France entière éliront leurs représentants dans leurs Chambres d’agriculture départementales.
Durant cette campagne un point en particulier motive Baptiste Arnaud à entrer au conseil de la Chambre d’agriculture du Puy-de-Dôme. « Les jeunes agriculteurs doivent redevenir les principaux interlocuteurs dans le parcours à l’installation. Le syndicat est à l’origine de la majorité des acquis en faveur des jeunes. Le parcours à l’installation peut encore être personnalisé davantage. Nous sommes des jeunes qui parlons, travaillons et défendons les jeunes. Notre perception du terrain et des attentes est plus juste. Le renouvellement des générations et la transmission des exploitations est un enjeu agricole trop important pour en éluder notre expertise. De plus, n’oublions pas qu’à JA 63, nous fédérons tous les jeunes quels qu’ils soient. »

Propos recueillis par Mélodie Comte

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Alexandre Maffre est l'un des 20 céréaliers de Limagne a produire de la luzerne pour les producteurs de Saint-nectaire.
De la luzerne de Limagne pour les producteurs AOP de montagne
Les céréaliers de Limagne cultivent de la luzerne pour les éleveurs de montagne : le projet audacieux est porté collectivement…
Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Jérôme Aubert, président de Sodiaal  section Nord  Massif central, sur son exploitation.
Sodiaal multiplie les investissements en 2019
L'assemblée générale de la section Nord Massif central de Sodiaal, statuant sur l'activité 2019, s'est tenue mercredi 9 septembre…
Thomas Pannetier et Stéphanie Seguin devant une rangée de tabac Brun. Variété rustique, le Brun demande peu d’eau. Il possède une haute teneur en nicotine. Son stockage et séchage sont simplifiés.
Le tabac aussi mise sur le haut de gamme
Malgré les bouleversements qui ont impacté la filière tabacole ces dernières années, les planteurs du Puy-de-Dôme et de l’Allier…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole