Aller au contenu principal

Le Sommet de l'élevage espère que la circulation des animaux sera possible

Les organisateurs espèrent que la situation concernant la possible circulation des animaux sera clarifiée par les pouvoirs publics, en début de semaine prochaine.

Le Sommet de l'élevage c'est du 7 au 9 octobre à la Grande Halle d'Auvergne.

 

« La situation est préoccupante », explique Jacques Chazalet. Pour lui, la fièvre catarrhale ovine (FCO) vient s'ajouter à une crise économique déjà sévère : " C'est dramatique pour les exploitants et particulièrement les éleveurs qui devaient déjà faire face à une crise économique et à la sécheresse... Voilà maintenant que vient se greffer une crise sanitaire avec la fièvre catarrhale ". Alors que le Sommet de l'élevage ouvrira ses portes pour trois jours à partir du mercredi 7 octobre, tous les scénarios sont actuellement envisagés.

« Aujourd'hui, nous attendons les directives des professionnels et des politiques concernant le dossier. Nous attendons de voir si des dérogations de déplacements à l'intérieur du périmètre de protection sont possibles pour les animaux sains ». Depuis deux ans, le Sommet de l'élevage a mis en place une cellule de crise sanitaire intégrant désinsectisation, contrôles...Bref toutes les conditions, pour optimiser les conditions d'accueil des animaux.

Les organisateurs espèrent que la situation concernant la possible circulation des animaux sera clarifiée par les pouvoirs publics, en début de semaine prochaine.

 

S.Chatenet

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Sébastien Ramade, nouveau président de l’interprofession Saint-nectaire
« Notre force : l’union entre les différents acteurs de la filière »
Sébastien Ramade, producteur fermier de Saint-nectaire vient d'être élu président de l'Interprofession du Saint-nectaire (ISN) et…
Patrick Bénézit : « Une PAC qui maintient des agriculteurs nombreux et qui créé de l’économie »
Patrick Bénézit, agriculteur dans le Cantal et président de la Copamac¹, milite pour une PAC économique garante de la diversité…
Betteraves
Quelles cultures après la betterave ?
Les ex-betteraviers de la Limagne étudient avec leurs partenaires techniques les productions alternatives à la betterave ayant à…
Irrigation
Plan de relance et aléas climatiques : comment obtenir une aide ?
Le plan de relance agricole du gouvernement soutient les investissements d’équipements d’irrigation. Mais avant de déposer une…
Champs de blé face au Puy-de-Dôme
Surfaces et rendements céréaliers en baisse
En moins de cinq ans, le département du Puy-de-Dôme a perdu près de 8 000 ha de cultures, résultat d'une déprise agricole forte,…
Maître d'apprentissage et son apprentis
Phytos : ce que la séparation de la vente et du conseil a changé au 1er janvier
Les dispositions de la loi Egalim sur la séparation vente/conseil en phytos sont entrées en vigueur au 1er janvier 2021. Éléments…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole