Aller au contenu principal

LOUP
Le Puy-de-Dôme passe en cercle 3

Toutes les communes sont éligibles au financement des chiens de protection.

Loup

Dans le cadre du suivi départemental du loup 2018-2023, le préfet du Puy-de-Dôme a réuni en décembre dernier, le comité départemental loup dans le cadre du plan d’action national. Composé de représentants des services de l’État, du Conseil départemental, d’élus, des professions agricole et forestière, des parcs naturels régionaux, des associations de protection de la nature, des représentants des chasseurs et des lieutenants de louveterie, ce comité assure le suivi de la présence du loup (relevés d’indices, expertise des témoignages, création éventuelle d’un réseau d’observateurs) ainsi que le partage d’une information objective entre l’ensemble des acteurs concernés.

Pas de loup installé

À ce stade, le loup n’est pas installé dans le département mais une présence sporadique du prédateur est toutefois observée.
Depuis 2020 et compte tenu des relevés d'indices de présence de l'espèce établis par les services de l'Office français de la biodiversité (OFB) de 2018 à 2022 dans le Puy-de-Dôme ainsi que les départements limitrophes, l'État subventionne l’acquisition préventive et l’entretien de chiens de protection des troupeaux ovins et caprins pour les exploitations situées sur certaines communes du Puy-de-Dôme.
Pour l’année 2023, l'ensemble du département est classé en cercle 3 correspondant à « une zone possible d’expansion, visant à anticiper l’arrivée éventuelle de l’espèce par le soutien à des mesures de protection des troupeaux ».
De ce fait, l'intégralité des communes du Puy-de-Dôme sont éligibles aux mesures de soutiens prévues par le Plan Loup. Les éleveurs peuvent ainsi bénéficier d'un financement à hauteur de 80 % pour l’achat et l’entretien de chien de protection, et à 100 % pour l’accompagnement technique nécessaire à la mise en place de ces
chiens.                                               

Pour en savoir plus :
Direction départementale des territoires : 04 73 43 14 53.
Office français de la biodiversité : 04 73 16 25 86.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Sécheresse 2022, TéléCalam ouverte jusqu'au 2 février
La déclaration des surfaces sinistrées est ouverte et concerne 179 communes puydômoises.  
16 communes du Puy-de-Dôme entrent en zone de surveillance et en zone réglementée suite à un foyer d'Influenza dans la commune limitrophe de Flayat (23).
La grippe aviaire aux portes du Puy-de-Dôme
Un foyer a été confirmé en début de semaine sur la commune limitrophe de Flayat en Creuse, une zone de surveillance et une zone…
La nouvelle aide bovine UGB pour 2023 : quels changements et à quelle date faire la déclaration ?
Parmi les changements importants de la prochaine PAC, l’aide bovine devient une aide à l’UGB bovin de plus de 16 mois. La FRSEA…
Loup
Le Puy-de-Dôme passe en cercle 3
Toutes les communes sont éligibles au financement des chiens de protection.
Dans l'Allier, l'OUGC décide de la répartition des volumes d'eau.
Gestion de l’irrigation par Organisme unique, quelles conséquences ?
Mercredi 18 janvier, le Syndicat des irrigants individuels (SII) a convié ses adhérents et plus largement les irrigants…
Les assurances et leurs fonctionnements demeurent identiques, notamment en grandes cult
Nouvelle assurance multirisques climatiques : regarder au cas par cas
Dans le nouveau cadre en 2023 pour l’assurance multirisques climatiques, grandes cultures, prairies, arboriculture et viticulture…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole