Aller au contenu principal

Dossier PMBE
Le PMBE, un outil pour moderniser son exploitation

Le plan de modernisation des bâtiments d’élevage (PMBE) « classique » intervient pour financer des projets d’investissement supérieur à 15 000 € pour des élevages bovins, ovins et caprins.

Moderniser son exploitation par l’investissement bâtiment est un levier important pour améliorer les conditions de travail et augmenter la production.

Le plan de modernisation des bâtiments d’élevage (PMBE) intervient sous la forme d’une subvention octroyée aux exploitations agricoles qui investissent sur des bâtiments en lien avec l’activité d’élevage.

Ce plan est prévu sur la période 2007- 2013. En 2010 sur le département du Puy-de Dôme, 92 exploitations ont bénéficié de ce plan pour un montant d’aide de près de 3 millions €.

Les demandes de subventions sont à déposer auprès de la DDT du siège de l’exploitation, pour des projets de modernisation n’ayant reçu aucun commencement de travaux. Les dossiers sont instruits dans le cadre 3 appels à projet par an (31 mars, 14 juillet et 15 octobre).

 

Qui peut déposer un dossier ?

- Les éleveurs de bovins, ovins, caprins, qui exercent à titre individuel ou sous forme sociétaire avec des investissements supérieurs à 15 000 €. Qui attestent d’être à jour des contributions sociales et fiscales, de respecter à la date de dépôt de la demande les normes minimales dans les domaines de l’environnement, de l’hygiène et du bien être animale (mise aux normes faites ou atteintes après réalisation du projet) et de souscrire des engagements sur cinq ans.

- Etre âgé d’au moins 18 ans et de moins de 60 ans (au moins un associé exploitant en cas d’exploitation sociétaire), et n’avoir fait l’objet d’aucun procès verbal, dans l’année civile qui précède la date de dépôt de la demande, au titre des normes minimales en matière d’environnement, d’hygiène et de bien être animale

Sont exclues des demandes toutes exploitations ayant déjà bénéficié d’un aide PMBE classique depuis moins de 5 ans (sauf intégration d’un JA dans un Gaec).

Retrouvez un dossier de 4 pages, accompagné de témoignages, dans l'Auvergne Agricole du 10 mars, pages 3 à 6

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Le Covid aura finalement eu raison du plus grand rassemblement du monde de l'élevage.
Le Sommet de l'élevage reporté en 2021
Le rendez-vous européen des professionnels de l'élevage prévu début octobre à Clermont-Ferrand ne se tiendra pas cette année.
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
Alexandre Maffre est l'un des 20 céréaliers de Limagne a produire de la luzerne pour les producteurs de Saint-nectaire.
De la luzerne de Limagne pour les producteurs AOP de montagne
Les céréaliers de Limagne cultivent de la luzerne pour les éleveurs de montagne : le projet audacieux est porté collectivement…
A Ardes-sur-Couze, Nicolas Buffay, éleveur allaitant, a saisi avec son objectif  la présence de cette colonie de vantours.
Le vautour aurait-il changé de comportement ?
Une centaine de vautours attaque mortellement des animaux vivants et en bonne santé dans le secteur du Sancy. Un comportement «…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole