Aller au contenu principal

Réglementation
Le nouvel arrêté cadre sécheresse en détails

Le nouvel arrêté cadre sécheresse pris dans le Puy-de-Dôme redécoupe les zones hydrographiques du territoire et revoit à la hausse les seuils d'alertes.

Carte départementale des zones hydrographiques issue du nouvel arrêté cadre sécheresse qui prévoit 11 zones au lieu de 7.

Le nouvel arrêté cadre sécheresse du Puy-de-Dôme est sorti la semaine dernière. Il détermine pour l'année, les conditions de gestion de l'eau pour l'ensemble des usagers du département, en cas de sécheresse. Le nouvel arrêté puydômois fixe par territoire, différents seuils :  vigilance, alerte, alerte renforcée et critique. Ces derniers contraignent notamment la réduction de l'irrigation (-25% en alerte, -50% en alerte renforcée et arrêt total en crise) pour la préservation de la ressource. Il encadre ainsi la mise en place de tours d'eau jusqu'ici enclenchés et gérés par les agriculteurs eux-mêmes. Cet arrêté redécoupe dans le même temps, les sept zones hydrographiques du Puy-de-Dôme pour en créer 11 (voir carte).
Explications avec Jean Potier, chef de service du pôle production à la Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme.

De 7 à 11 zones hydrographiques

Ce nouvel arrêté cadre sécheresse redécoupe les zones hydrographiques du département. Selon Jean Potier cette réorganisation permet "d'établir de nouveaux points de mesures plus pertinents". Les quatre nouveaux secteurs se situent principalement sur la rive gauche de la rivière Allier. "Par exemple, nous avons maintenant un point de mesure sur la Morge alors qu'avant le seuil de ce cours d'eau était déterminé à partir d'un point de mesure sur l'Allier."
Ce redécoupage sous-entend par conséquent une surveillance accrue à la fois sur la rivière Allier mais surtout sur les cours d'eau annexes tels que le Bédat, La Sioule, l'Embène, la Morge...

Des seuils de déclenchement relevés

Celui-ci a été associé à la révision des seuils déclenchant les différents niveaux d'alertes, longtemps restés inchangés. "Les règles de mise en œuvre de ces seuils ne sont pas définies au niveau national. C'est au département de les fixer." Dans le Puy-de-Dôme, ils ont fait l'objet d'une longue concertation entre tous les acteurs du territoire (agriculteurs, industriels, pêcheurs, DDT...) mais aussi avec les départements voisins. " Ce nouvel arrêté cadre sécheresse harmonise les choses pour les bassins interdépartementaux à l'image de la Sioule. Sur ce cours d'eau, nous pouvions avoir des restrictions d'usages prises dans le département de l'Allier mais pas dans le Puy-de-Dôme... Ce n'était pas cohérent pour la gestion de la ressource."
Quoiqu'il en soit, la révision de ces seuils va inévitablement provoquer des restrictions d'usages plus fréquentes. Jusqu'à maintenant, seul le niveau de crise existait puisqu'il correspond à l'ancienne appellation de "débit réservé". Désormais, les niveaux de vigilance, d'alerte et d'alerte renforcée le complètent et réglementent les usages de l'eau.

Infos plus


Le nouvel arrêté cadre sécheresse est sorti la semaine dernière. Il sera prochainement disponible sur le site de la Préfecture du Puy-de-Dôme.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Les utilisateurs de l’abattoir réunis le 10 novembre à l’initiative du président de la Chambre d’agriculture.
L'abattoir d'Ambert face à son avenir
Le 10 novembre, à l’initiative du président de la Chambre d’agriculture du Puy-de-Dôme, était organisée une réunion d’information…
Parmi les sujets abordés, le projet alimentaire territorial sur le bassin de St-Eloy, mais aussi l’irrigation.
Une sérénité nécessaire dans les exploitations
Chambre départementale d’Agriculture, FNSEA 63 et Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme ont rencontré jeudi 28 octobre Guilhem Brun…
Faucheuse dans un champ
L'attrait pour les légumineuses relance les essais
Cette année encore les conditions climatiques n'ont pas favorisé le développement des légumineuses à graines dont le rendement…
Le Pass'installation pour les jeunes installés
Le 9 novembre, la Fédération des Caisses locales Groupama Puy-de-Dôme organisait sa journée annuelle Pass'installation destinée…
Bâtiment d'élevage
Vingt-et-une nouvelles communes classées en Zone Vulnérable
Suite à la révision des zones vulnérables engagée en 2020, la Préfète coordinatrice du bassin Loire-Bretagne a arrêté, le 30 août…
Les administrateurs de l'APLM ont profité d'une dégustation du fromage de raclette Mont Lait  dans les salons de l'Assemblée nationale pour sensibiliser députés et sénateurs du Massif central à la création d'un label Lait de Montagne.  Ici Eric Germain, trésorier de l'APLM aux côtés d'André Chassaigne, député du Puy-de-Dôme.
Un label pour valoriser la Montagne
Alors que la notion " Montagne " est aujourd’hui galvaudée sur les marchés des distributeurs, l’Association des producteurs de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole