Aller au contenu principal

Le concours départemental de labour trace son sillon

La finale départementale du concours de labour aura lieu le 20 août prochain sur la commune de Charbonnières-les-Vieilles.

Le concours de labour est une institution avec ses propres règles ; c’est aussi une grande fête mettant l’agriculture à l’honneur.

Si les premières traces des techniques s’apparentant au labour remontent à l’âge du Bronze, aucune référence ne fait état à ce jour du premier concours de labour. Pourtant la compétition rassemble chaque année à travers la France mais aussi l’Europe et le Monde, des milliers d’agriculteurs. Le 20 août prochain aura lieu à Charbonnières-les-Vieilles dans le Puy-de-Dôme, la finale départementale du concours de labour organisé par les JA. Une journée autour du travail de la terre mais pas seulement. Montgolfière, marché de producteurs et bien d’autres activités sont au programme de l’événement.

 

Date à retenir

La petite commune des Combrailles vibrera bientôt sous la douce mélodie des tracteurs et des charrues. La terre noire de ce coin du Puy-de-Dôme sera retournée avec précision et amour du travail bien fait. Les chauffeurs compétiteurs d’un jour, auront le regard fixé à l’horizon pour élaborer le plus droit des sillons. Ils devront également regarder en arrière pour veiller à ce que la terre fraîchement retournée recouvre le rang d’à côté. Les participants ont été sélectionnés à l’occasion des concours cantonaux. Une dizaine d’équipage est ainsi attendue. Chaque laboureur est accompagné de son aide de champs. Les deux pieds dans la terre et les yeux dans le sillon, il oriente son chauffeur dans la bonne direction et la bonne profondeur.

Les curieux mais aussi les connaisseurs pourront assister gratuitement à ce match de précision. Le marché de producteurs locaux satisfera les plus gourmands et le vol en montgolfière permettra de voir la terre depuis le ciel.

Outre un concours des meilleurs laboureurs, la journée du 20 août est une fête “bon-enfant” où le travail des agriculteurs et l’agriculture du territoire sont mis à l’honneur. Néanmoins, elle ne doit pas faire oublier la solennité de ce type de compétition.

 

Un labour militaire

Les concours de labour sont tout un art avec un règlement clairement défini. Ainsi, pour participer, les laboureurs doivent exercer la profession d’agriculteur, de salarié agricole soit dans une entreprise ou une organisation professionnelle ; être aide familial ou encore étudiant dans un établissement agricole. Ils sont âgés de plus de 16 ans et de moins de 35 ans. Labour en planche ou labour à plat, chacun est libre de choisir mais dans les deux cas, l’épreuve n’excède pas 2h30. La profondeur du sillon est mesurée neuf fois en trois passages pour chaque compétiteur. Ce dernier n’est informé du résultat de la mesure du jury que lors du premier passage. Le labour doit présenter des sillons bien épaulés, retournés, réguliers et visibles sur toute la longueur. L’aspect du labour doit être à relief arrondi et avec un émiettement régulier sans grande motte ni crevasse.

Ces éléments de règlement sont nationaux et donc appliqués dans tous les concours de l’hexagone. Après le concours départemental de Charbonnières-les-Vieilles, la finale régionale Auvergne-Rhône-Alpes aura lieu en Haute-Loire à Monlet le 2 septembre.

Finale régionale

Le rendez-vous estival des JA de Haute-Loire prend une dimension régionale cette année. En effet la finale Auvergne-Rhône-Alpes se tiendra le 2 septembre à Monlet.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Les utilisateurs de l’abattoir réunis le 10 novembre à l’initiative du président de la Chambre d’agriculture.
L'abattoir d'Ambert face à son avenir
Le 10 novembre, à l’initiative du président de la Chambre d’agriculture du Puy-de-Dôme, était organisée une réunion d’information…
Parmi les sujets abordés, le projet alimentaire territorial sur le bassin de St-Eloy, mais aussi l’irrigation.
Une sérénité nécessaire dans les exploitations
Chambre départementale d’Agriculture, FNSEA 63 et Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme ont rencontré jeudi 28 octobre Guilhem Brun…
Faucheuse dans un champ
L'attrait pour les légumineuses relance les essais
Cette année encore les conditions climatiques n'ont pas favorisé le développement des légumineuses à graines dont le rendement…
Le Pass'installation pour les jeunes installés
Le 9 novembre, la Fédération des Caisses locales Groupama Puy-de-Dôme organisait sa journée annuelle Pass'installation destinée…
Bâtiment d'élevage
Vingt-et-une nouvelles communes classées en Zone Vulnérable
Suite à la révision des zones vulnérables engagée en 2020, la Préfète coordinatrice du bassin Loire-Bretagne a arrêté, le 30 août…
Les administrateurs de l'APLM ont profité d'une dégustation du fromage de raclette Mont Lait  dans les salons de l'Assemblée nationale pour sensibiliser députés et sénateurs du Massif central à la création d'un label Lait de Montagne.  Ici Eric Germain, trésorier de l'APLM aux côtés d'André Chassaigne, député du Puy-de-Dôme.
Un label pour valoriser la Montagne
Alors que la notion " Montagne " est aujourd’hui galvaudée sur les marchés des distributeurs, l’Association des producteurs de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole