Aller au contenu principal

LIVRADOIS-FOREZ /DORE BOIS NOIRS
Le cerf s’approche de l’est du Puy-de-Dôme

Suite à un projet de réintroduction de cerfs dans la Loire, agriculteurs et forestiers ont manifesté leur inquiétude.

Un évènement a conduit une centaine d’agriculteurs et forestiers à manifester devant la sous-préfecture d’Ambert, mercredi 30 décembre. La Fédération de Chasse de la Loire a un projet de réintroduction d’une centaine de cervidés sur son département dans des zones limitrophes du Livradois-Forez et de Dore Bois Noirs. Les professionnels agricoles et du bois sont très inquiets par rapport à un projet de cette envergure. Une fois n’est pas coutume, les forestiers se sont joints aux agriculteurs pour sensibiliser les pouvoirs publics au danger que représente un tel gibier sur le secteur. Consommation des cultures, risques sanitaires, effarouchement des troupeaux, saillies de génisses sont autant de problèmes liés à la présence du cerf.

Les dégâts économiques sont aussi conséquents pour les propriétaires forestiers qui voient partir leurs plantations en bois de trituration.

Deux délégations, composées de représentants agricoles et forestiers, ont été reçues par les sous-préfets d’Ambert et de Thiers afin de les sensibiliser sur l’ampleur des dégâts de ce gibier. Des éleveurs de l’ouest du département étaient présents. Les deux sous-préfets se sont montrés à l’écoute et feront remonter les revendications aux préfets du Puy-de-Dôme et de la Loire. Dans le même temps, une manifestation devant la sous-préfecture d’Ambert a eu lieu afin de faire connaître les inquiétudes de la profession quant au projet de la Fédération de Chasse de la Loire et sur l’efficacité des battues administratives. Le cerf étant reconnu comme espèce indésirable sur l’Est du département (tel que le prévoit le schéma cynégétique départemental), les délégations ont insisté sur le fait qu’il doit être éliminé s’il s’aventure sur ce territoire. «Tout cerf vu doit être abattu !» ont clamé les manifestants.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Sébastien Ramade, nouveau président de l’interprofession Saint-nectaire
« Notre force : l’union entre les différents acteurs de la filière »
Sébastien Ramade, producteur fermier de Saint-nectaire vient d'être élu président de l'Interprofession du Saint-nectaire (ISN) et…
Betteraves
Quelles cultures après la betterave ?
Les ex-betteraviers de la Limagne étudient avec leurs partenaires techniques les productions alternatives à la betterave ayant à…
Patrick Bénézit : « Une PAC qui maintient des agriculteurs nombreux et qui créé de l’économie »
Patrick Bénézit, agriculteur dans le Cantal et président de la Copamac¹, milite pour une PAC économique garante de la diversité…
Irrigation
Plan de relance et aléas climatiques : comment obtenir une aide ?
Le plan de relance agricole du gouvernement soutient les investissements d’équipements d’irrigation. Mais avant de déposer une…
Maître d'apprentissage et son apprentis
Phytos : ce que la séparation de la vente et du conseil a changé au 1er janvier
Les dispositions de la loi Egalim sur la séparation vente/conseil en phytos sont entrées en vigueur au 1er janvier 2021. Éléments…
Champs de blé face au Puy-de-Dôme
Surfaces et rendements céréaliers en baisse
En moins de cinq ans, le département du Puy-de-Dôme a perdu près de 8 000 ha de cultures, résultat d'une déprise agricole forte,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole