Aller au contenu principal

L’Auvergne recrute et le fait savoir !

Une seule plateforme web et 20 000 offres d’emploi en ligne, c’est ce que propose la marque Auvergne développée par la région AURA, qui se donne pour objectif de faciliter l’accès à l’emploi en Auvergne en rapprochant entreprises et candidats.

Les partenaires et adhérents de l’opération « L’Auvergne recrute » étaient rassemblés le 16 janvier dernier dans les locaux de la cave Desprat Saint Verny aux côtés du président de région, Laurent Wauquiez et du président de la marque Auvergne, Nicolas Nuger.

Dans le cadre de son action en faveur de l’emploi, la région Auvergne-Rhône-Alpes propose une plateforme web gratuite « Nos talents, nos emplois »(*) visant à rapprocher l’offre et la demande sur son territoire. Chaque entreprise peut ainsi déposer ses offres d’emploi et chaque candidat peut les consulter et candidater.

Une plateforme booster d’emplois

Cette démarche, initiée dans le cadre de la marque Auvergne, est aujourd’hui déclinée sur les quatre départements auvergnats sous l’appellation « L’Auvergne recrute ». Pour Nicolas Nuger, président de la marque Auvergne, « l’Auvergne, de par ses atouts et se valeurs fortes, est une marque reconnue qui compte dans la région. Elle nous permet aujourd’hui de renforcer notre attractivité pour faciliter les recrutements de nos chefs d’entreprise et donner envie aux familles de faire le choix de l’Auvergne pour s’installer. »

Mais qui dit attractivité dit actions ! Quatre défis sont à relever en faveur de cette attractivité « plébiscitée par les entreprises auvergnates » souligne le président Nuger : améliorer l’image économique de l’auvergne en faisant connaître les opportunités d’emploi sur le territoire ; soutenir le développement des filières d’excellence des entreprises locales ; attirer de nouvelles populations face aux enjeux démographiques du territoire auvergnat et conforter la visibilité de l’Auvergne dans la grande région.

La marque Auvergne fédère aujourd’hui plus de 200 entreprises locales et compte parmi ses partenaires les collectivités, métropoles et conseils départementaux. « C’est sans précédent ! » se félicite le président Laurent Wauquiez qui ajoute par ailleurs que Auvergne Rhône Alpes est « la première région de France où les gens veulent s’installer. Notre objectif est donc de les faire venir chez nous et leur montrer qu’ici il y a une qualité de vie, une belle région, des emplois et un bel horizon ».

Le site « Nos talents, nos emplois » compte près de 70 000 offres en ligne dont 20 000 ciblées en Auvergne, et comptabilise en 2019 plus de 42 000 utilisateurs par mois.

 

Des postes à pourvoir dans une Auvergne attractive

À l’occasion de la présentation de l’opération « L’Auvergne recrute » le 16 janvier à la cave Desprat Saint Verny à Veyre Monton, l’accent a été mis sur les entreprises auvergnates adhérentes à la démarche qui aujourd’hui recrutent. Parmi celles-ci, Limagrain collecte ses besoins en termes de recrutement- saisonniers ou non- et les publie sur la plateforme. « C’est une initiative complémentaire pour capter un maximum de personnes et de compétences sur des métiers en tension au sein de la coopérative » explique Philippe Blateyron, membre du bureau Limagrain.Également parties prenantes dans la démarche, l’entreprise Bac Acier affiche un besoin de recrutement entre 50 et 80 personnes, Aubert et Duval recherche une cinquantaine de salariés, Greentech qui a recruté en 2019 plus de 30 personnes, se développe cette année à l’international et recherche des compétences en Auvergne. Partenaire de la marque auvergne et de l’opération « l’Auver-gne recrute », Engie affiche également sa volonté de recruter une cinquantaine de personnes en Auvergne sur des métiers en tension. « Nous avons des postes à pourvoir mais peu de gens disponibles sur le territoire auvergnat » reconnaît Nathalie Dini, déléguée territoriale AuRA au sein d’Engie. « Nous avons besoin de faire venir des talents dans nos entreprises et pour cela, nous devons présenter un territoire attractif pour les futurs salariés et leurs familles. »

Infos plus

https://nostalentsnosemplois.auvergnerhonealpes.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le premier projet individuel de réserve d'eau dans le Puy-de-Dôme est sorti de terre en Limagne, mis en place par Mathieu Daim.
Une retenue d'eau qui fait désormais référence
Le premier projet individuel de réserve d'eau dans le Puy-de-Dôme est sorti de terre en Limagne. Il s'agit d'un ouvrage d'une…
Tableau de fermage du 1er octobre 2020 au 30 septembre 2021
Indice des fermages du 1er octobre 2020 au 30 septembre 2021

L’indice des fermages pour le département du Puy-de-Dôme est constaté pour 2020 à la valeur de 105,33. Cet indice est…

Bâtiment d'élevage
Le projet bâtiment étape par étape
 Un projet bâtiment demande deux ans de reflexion, démarches administratives et construction avant que les premiers animaux n'en…
Visite d’exploitation l’après-midi du 6 mars à l'occasion de l'assemblée générale.
2020 : Carton plein pour le Syndicat Aubrac
Si 2020 fut pour les syndicats de races allaitantes une année blanche en termes d’actions promotionnelles, techniques ou festives…
Forêt qui dépérit de Celle-sur-Durolle, au cœur des Bois Noirs
Les forêts de nos contrées se meurent
Les arbres dépérissent partout en France sous les effets du changement climatique et certaines essences historiques des massifs…
Ravage de campagnols terrestres dans les prairies
La bromadiolone bannie dès le 20 décembre 2020
Par voie de communiqué, la Draaf Auvergne Rhône-Alpes confirme deux évolutions réglementaires majeures dans la lutte contre le…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole