Aller au contenu principal

Tabac
Larsen entre les planteurs de tabac et leur coopérative

Les planteurs de tabac du Puy-de-Dôme règlent leurs comptes avec la coopérative Perigord Tabac à qui ils reprochent une série de dysfonctionnements et un manque de concertation locale.

Jacques Beaudouin et Jean-Louis Duron lors de l’assemblée générale du syndicat des planteurs Auvergne Bourbonnais

Ambiance tendue la semaine dernière à l'assemblée générale du syndicat des planteurs de tabac Auvergne Bourbonnais(1). Les adhérents ont saisi l'occasion de la présence du président de Perigord Tabac, Jacques Beaudouin et de son directeur, Didier Ther, pour demander « des comptes » quant à la gestion de certains dossiers internes à coopérative. Le premier d'entre eux tient au suivi de la politique d'aide mise en place en 2008 par Perigord Tabac, visant à encourager le développement de la production. Malgré un contexte 2008 peu propice, le syndicat s'est engagé dans cette démarche l'année dernière : huit nouveaux planteurs se sont installés et d'autres ont conforté leur atelier tabaculture. Mais les producteurs regrettent amèrement le manque d'efficacité du service administratif de la coopérative dans le versement des paiements liés à ce dossier ; « ce dysfonctionnement a entraîné des difficultés de trésorerie pour les adhérents concernés » indique Jean Louis Duron.
Autre sujet, autre tracas : le président du syndicat a mis en évidence les problèmes de qualité des graines de la variété Burley 501, liés à la livraison de lots de semis « défaillants » en 2008. Des difficultés de germination sont apparues, « les plantations ont été catastrophiques ! » reconnaît Jean Louis Duron. Aggravée par une succession d'éléments défavorables : excès d'eau, faible ensoleillement, difficultés de séchage... la production a été en partie refusée « alors que la coopérative disait avoir des conditions d'achat pour du tabac humide ». Les adhérents parlent d'« injustice » : 23 % seulement des livraisons de Thuret ont été classées en catégorie A (qualité), contre 60 % sur d'autres zones. « Toutes les zones de livraisons ne sont pas logées à la même enseigne ! On se sent lésés ! » constate Jean Louis Duron.
Enfin, autre point de discorde entre les planteurs et la coop : l'annonce d'une restructuration au sein de Perigord Tabac. Après deux années de déficit, le conseil d'administration de la coopérative a donné mandat à son directeur d'élaborer un plan de restructuration. Celui-ci concerne l'ensemble du réseau technique. Les producteurs du Puy de Dôme s'inquiètent du devenir de leurs techniciens ; ils regrettent « le manque de concertation avec les administrateurs sur cette question». « Qui sera là demain pour nous conseiller sur la production?» lance une productrice de tabac. Réponse du président Jacques Beaudouin : « nous avons pris la décision de maintenir sur le Puy de Dôme l'équivalent d'un temps plein de technicien» L'engagement est pris ! Jean Louis Duron rappelle simplement que « les producteurs cotisent à leur coopérative et qu'ils sont en droit d'attendre en retour des services ».

(1)-Puy-de-Dôme, Allier, Haute-Loire

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Le Covid aura finalement eu raison du plus grand rassemblement du monde de l'élevage.
Le Sommet de l'élevage reporté en 2021
Le rendez-vous européen des professionnels de l'élevage prévu début octobre à Clermont-Ferrand ne se tiendra pas cette année.
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
Alexandre Maffre est l'un des 20 céréaliers de Limagne a produire de la luzerne pour les producteurs de Saint-nectaire.
De la luzerne de Limagne pour les producteurs AOP de montagne
Les céréaliers de Limagne cultivent de la luzerne pour les éleveurs de montagne : le projet audacieux est porté collectivement…
Jérôme Aubert, président de Sodiaal  section Nord  Massif central, sur son exploitation.
Sodiaal multiplie les investissements en 2019
L'assemblée générale de la section Nord Massif central de Sodiaal, statuant sur l'activité 2019, s'est tenue mercredi 9 septembre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole