Aller au contenu principal

Prix, Pac
L’appel du 9 mars : Tour d’horizon des mobilisations agricoles

  L’appel à la mobilisation de la FRSEA et des JA Auvergne-Rhône-Alpes a trouvé un écho plus large à l’échelle du grand Massif central. Des actions coup de poing étaient prévues ce mardi 9 mars dans tous les départements. Objectif : maintenir la pression sur les prix et la PAC.

Depuis fin janvier, les agriculteurs du grand bassin allaitant multiplient les signaux d’alerte pour dire combien leur situation est chaque jour un peu plus préoccupante. Mardi 9 mars, rejoignant l’appel lancé par la FRSEA et les JA d’Auvergne-Rhône-Alpes, ce sont tous les territoires du grand Massif central qui avaient prévu de se mobiliser (à l’heure où nous bouclons ce journal certaines opérations étaient toujours en cours). De la Saône-et-Loire à l’Aveyron, de la Creuse au Rhône, des délégations d’éleveurs ont pris pour cible l’Etat dénonçant, « une loi Ega pavée de bonnes intentions mais assorties de règles trop peu contraignantes pour que les agriculteurs soient enfin payés au coût de production » et alertant sur « les menaces qui planent sur la pérennité des aides couplées animales dans le cadre de la réforme de la PAC, soutiens pourtant indispensables pour permettre le maintien d’une activité de production agricole sur tout le territoire français ».

Les préfectures ciblées

Dans l’Ain, une action était calée pour mardi soir en vue du lancement d’un mouvement de communication plus large qui devrait s’inscrire dans la durée jusqu’au 24 mars. Dans l’Allier, après la visite lundi du ministre de l’Agriculture, pour laquelle les responsables syndicaux ont dû bagarrer pour obtenir une entrevue, mercredi, un convoi de tracteurs devait rejoindre la préfecture avant de s’élancer vers la DDT. En Aveyron, en soirée, plusieurs convois de tracteurs devaient gagner mardi, la préfecture de Rodez et les villes de Millau, Villefranche-de-Rouergue et Laguiole. Dans l’Ardèche, le réseau avait convié, lundi après-midi élus et sous-préfet, sur une exploitation.

Des feux allumés

Dans le Cantal, la FDSEA et les JA ont rencontré en fin de semaine dernière Olivier Dussopt, ministre délégué aux comptes publics. Ce mardi des actions en soirée étaient prévues devant la préfecture d’Aurillac et les sous-préfectures de Mauriac et Saint-Flour avec en prime l’allumage de feux à l’entrée des villes. En Corrèze, dans la nuit de vendredi à samedi, FDSEA et JA ont livré un cadeau « odorant et encombrant » aux GMS du département accédant ainsi « à un usage que nous savons fort apprécié par la grande distribution : le cadeau d’affaires ». Pour la journée du 9 mars, un rendez-vous en préfecture était au programme. En Creuse, après la visite conjointe de Jean Castex et Julien Denormandie, samedi, les agriculteurs avaient prévu de ressortir mardi en rejoignant en tracteur la sous-préfecture d’Aubusson avant de rencontrer le sous-préfet en soirée. Dans la Loire, au menu également mardi à partir de 10 heures, un convoi agricole faisant route vers la préfecture. Même scénario dans le Puy-de-Dôme où l’objectif était les sous-préfectures après avoir mercredi dernier ciblé Clermont-Ferrand. Dans la Drôme, une rencontre entre préfecture et réseau syndical était calée. En Haute-Loire c’est dès potron-minet, que FDSEA et JA voulaient « réveiller l’Etat » en manifestant devant la préfecture et les sous-préfectures de Brioude et Yssingeaux. Dans l’Isère, les responsables syndicaux avaient choisi de jeter leur dévolu sur les GMS toujours dans la journée de mardi avec stickage sur l’origine des produits et appel à consommer français. En Savoie, une visio avec des parlementaires devaient se tenir lundi, tout comme dans le Lot autour du sujet de la Pac. En Saône-et-Loire, la FDSEA et les JA appelaient son réseau à se mobiliser mardi en début d’après-midi devant la sous-préfecture d’Autun. Dans le Rhône, les syndicalistes avaient opté pour un affichage de banderoles au bord des routes, tandis qu’une réunion avec le maire de Lyon étaient programmée en fin d’après-midi. En Lozère, un rendez-vous en préfecture avait été calé mardi en soirée. Pour la Nièvre, la Côte d’Or et l’Yonne, d’éventuelles actions étaient toujours en cours de calage, tout comme en Haute-Vienne où dans le week-end, les JA avaient organisé une visite de courtoisie dans les petites surfaces commerciales du département.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le jeu "La Grange" est une représentation simplifiée d'un territoire d'élevage. Son objectif est la co-construction par les joueurs d'une grange qu'ils devront faire évoluer au fil du temps, des contraintes et des souhaits partagés.
GAMAE : des jeux sérieux pour répondre à de sérieux enjeux
L’INRAE présente GAMAE, la première plateforme française de ressources scientifiques et techniques dédiée aux « jeux sérieux »…
Co-président du concours, Jean-Claude Faure est éleveur de charolaises au sein du GAEC des Deux villages et conseiller municipal de la commune.
Ce week-end a lieu le 35ème concours charolais de St-Gervais
La 35ème édition du concours interdépartemental charolais de Saint-Gervais d’Auvergne aura lieu les 5 et 6 novembre…
Sécheresse plans de maïs
Le département du Puy-de-Dôme reconnu pour les calamités agricoles
Une partie du Puy-de-Dôme reconnue au titre des calamités agricoles avec 158 communes concernées. Les demandes d'indemnisation…
Bâtiment d'élevage
Visites de bâtiments : une étape cruciale
Les portes ouvertes bâtiments, organisées par l’EDE et la Chambre d’agriculture du Puy-de-Dôme, auront lieu les 8, 9 et 18…
Durant la période qui précède la reprise de l’exploitation, Sylvain investit l’argent qu’il gagne dans son futur cheptel de vaches Aubrac.
Une transmission hors-cadre familial réussie !
Jean-Louis Lescure, exploitant retraité depuis octobre 2021, a eu la chance de trouver un jeune repreneur pour son exploitation.…
Méthaniseur
Méthanisation : solution d’avenir en milieu agricole
Bertrand Duprat, agriculteur méthaniseur et vice-président de l’association des agriculteurs méthaniseurs de France (AAMF),…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole