Aller au contenu principal

L’AOP Saint-nectaire a formé douze fromagers

L’AOP Saint-nectaire, en partenariat avec Pôle Emploi, a mis en place une formation pour répondre aux besoins en main-d’œuvre des exploitations en production fermière.

Douze stagiaires ont découvert la fabrication du Saint-nectaire, de la traite jusqu’à la transformation.

Face au besoin grandissant de salariés dans les exploitations en production fermière, l’Union des producteurs de Saint-nectaire fermier a réalisé une étude de besoin, qui a révélé la possibilité de créer 23 postes. En partenariat avec Pôle Emploi, l’AOP a donc initié une Préparation Opérationnelle à l’Emploi Collective (POEC). « La difficulté pour trouver de la main d’œuvre, c’est que ça ne se sait pas. Le travail préparatoire avec Pôle Emploi a vraiment porté ses fruits. Le travail de présélection des candidats a été bénéfique », constate Marie-Paule Chazal, directrice de l’ISN (Interprofession Saint-nectaire).

 

Partenariat exemplaire

Le CFPPA (centre de formation professionnelle et de promotion agricole) d’Aurillac à l’organisation de la formation, le FAFSEA (fonds national d’assurance formation des salariés des exploitations et entreprises agricoles) au financement, avec cofinancement du FPSPP (fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels), la POEC a bénéficié d’un partenariat exemplaire. Pôle Emploi s’est chargé de recenser les candidats et d’établir les statuts et les rémunérations des stagiaires. Après avoir recensé les besoins en emploi, l’Interprofession Saint-nectaire et l’Union des producteurs de Saint-nectaire fermier ont travaillé ensemble à l’élaboration du cahier des charges de la formation. Ils ont également participé à certains modules de formation.

Sans prérequis

Avec le concours de Pôle Emploi, une journée d’information et de sélection a été organisée le 15 janvier dernier à Besse. Sur les 42 demandeurs d’emploi invités sur le Cantal et le Puy-de-Dôme, 34 sont venus prendre des renseignements, ce qui est plus que positif. L’après-midi, 27 candidats ont passé un entretien devant 4 jurys, composés de 16 producteurs des exploitations accueillantes. Finalement, 12 stagiaires, en reconversion pour la plupart, ont été retenus pour débuter leur formation d’agent fromager le 5 février dernier. De 20 à 45 ans, hommes et femmes, à 80% hors agricole, le groupe était très hétérogène. « C’est un public curieux, qui participe bien. Ils étaient très motivés malgré un temps épouvantable ! », félicite Marie-Paule Chazal. Pour participer, l’AOP ne demandait aucun prérequis, si ce n’est « d’être minutieux, méticuleux, rigoureux et soigneux ». Le moteur essentiel de la candidature restait tout de même la motivation, et la volonté d’intégrer le milieu agricole et d’évoluer auprès d’animaux.

400 heures de formation

La formation a débuté le 5 février 2018 pour s’achever le 24 avril. Au total, 300 heures de théorie et 100 heures en exploitation d’accueil ont permis de former 12 stagiaires à la production de Saint-nectaire.

Au programme, toutes les étapes de fabrication du fromage, de la traite jusqu’à la transformation, dans le strict respect du cahier des charges et des règles d’hygiène. La participation à la traite permet de comprendre le lien entre la conduite du troupeau et la qualité du fromage. L’occasion pour les stagiaires de découvrir le monde agricole et d’apprendre gratuitement le métier de fromager.

Pour les exploitations d’accueil, rien de mieux que de façonner ses futurs employés à la fabrication du Saint-nectaire, selon ses propres méthodes. À l’issue des 100 heures de stage sur l’exploitation, le producteur et le stagiaire étaient libres de se projeter ou non sur un emploi.

Agri Emploi 63 recrute tout au long de l’année

 

Cet été le groupement d’employeurs recrute des saisonniers pour la castration des maïs, le ramassage de pommes de terre ou d’oignons et pour divers travaux de maraîchage.

Agri Emploi 63 recherche également tout au long de l’année des profils en élevage bovin, porcin et ovin et en conduite d’engins.

 

Vous êtes intéressé par ces postes ?

N’hésitez pas à transmettre CV + lettre de motivation par mail à recrutement@agriemploi63.fr ou par courrier à Agri Emploi 63 11 Allée Pierre de Fermat - 63170 Aubière.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Bruno Dufayet
Bruno Dufayet : « Les marchés sont porteurs, ne lâchez pas les prix sur vos fermes »
Eleveur à Mauriac dans le Cantal, Bruno Dufayet déploie la feuille de route de la Fédération nationale bovine qu’il préside, avec…
Marché du maigre et du gras, stop à l’enfumage !
 Jeudi 8 octobre, les producteurs de viande ont reçu Bruno Dufayet, président de la Fédération Nationale Bovine (FNB). Remise à l…
Cultiver l'herbe : la solution pour affronter le changement climatique
La 11ème édition de "l'Herbe de nos Montagnes" organisée à Laqueuille la semaine dernière a posé plusieurs…
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont-Auvergne
Les volailles fermières d’Auvergne entrent dans la mêlée
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont…
De gauche à droite : André Bernard, président de la chambre régionale d'agriculture PACA, David Chauve, Sébastien Windsor, président de l'APCA, Vincent Chirent et Christophe Hillairet.
« Les chambres d'agriculture doivent être innovantes »
En visite dans le Puy-de-Dôme, le président et le secrétaire général de l'Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture ont mis…
En Haute-Savoie, des éleveurs connectés et solidaires face au loup
  A partir de cette semaine, vos journaux agricoles d’Auvergne-Rhône-Alpes vous proposeront tous les mois, une rubrique dédiée à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole