Aller au contenu principal

L’AOC Côtes d’Auvergne s’enrichit de sept nouvelles communes

Le Syndicat des viticulteurs de la zone AOC a demandé une extension de l’aire géographique sur sept nouvelles communes puydômoises.

En décembre 2017, le Syndicat des viticulteurs de la zone AOC Côtes d’Auvergne, Organisme de Défense et de Gestion de l’appellation, a demandé à l’INAO l’extension de son aire géographique à sept communes (Aulhat-Flat – pour l’ancien territoire de Flat – et Orbeil, Chadeleuf, Saint-Julien-de-Coppel, Montpeyroux, Reignat et Vassel) ainsi que la mise en place à terme d’une délimitation parcellaire sur leur territoire.

La demande de l’ODG était étayée par la proposition de principes de délimitation pour l’aire géographique (délimitation qui n’avait encore jamais fait l’objet d’un travail spécifique) ainsi qu’un argumentaire pour chaque commune, comprenant une présentation du milieu et des usages viticoles historiques et actuels. « Nous n’avons pas choisi ces communes au hasard. Elles correspondent aux critères de production des Côtes d’Auvergne avec une altitude, une exposition, un historique, un terroir… » explique Cédric Chalard, président des Vins de Pays du Puy-de-Dôme.

Bon pour accord

Après examen sur le terrain, la commission d’experts considère que les sept communes demandées répondent pleinement aux critères de délimitation de l’aire géographique de l’AOC Côtes d’Auvergne, et a donc proposé de les inclure dans l’aire géographique de l’appellation. Ses échanges avec les viticulteurs et son travail de terrain l’ont par ailleurs amenée à proposer l’inclusion de deux communes supplémentaires : Égliseneuve-près-Billom et Glaine-Montaigut. « Depuis son obtention, l’AOC a permis aux viticulteurs et vignerons de la zone de conforter et développer leur activité. On voit de plus en plus de jeunes arriver pour reprendre les domaines et les surfaces de plantation sont en augmentation. L’appellation créée également des zonages à l’intérieur même des communes permettant de protéger le foncier. »

En revanche, les experts de l’INAO proposent de retirer de la zone d’appellation les communes de Beaumont et Mirefleurs, sans aucun usage de production, sans aire parcellaire délimitée en AOC, et dont le territoire est maintenant urbanisé en quasi-totalité. « Ces communes sont désormais très urbaines. L’agglomération est trop proche. »

Après l'examen des réclamations éventuelles et l'adoption de l’aire géographique définitive, une délimitation parcellaire spécifique en AOC Côtes d’Auvergne sera établie sur les communes nouvellement incluses dans l’aire géographique de l’appellation.

Du 16 mars au 18 mai pour s’exprimer

Le comité national de l’INAO, réuni en séance le 6 février 2020, a approuvé ces propositions concernant l’aire géographique de l’AOC Côtes d’Auvergne, et décidé de sa mise en consultation publique. La liste des 59 communes formant cette aire géographique, toutes situées dans le Puy-de-Dôme, est la suivante : Aubière, Aulhat-Flat, Authezat, Beauregard-Vendon, Billom, Blanzat, Boudes, Cébazat, Chadeleuf, Chalus, Chanonat, Chas, Châteaugay, Châtel-Guyon, Chauriat, Clermont- Ferrand, Corent, Cournon-d'Auvergne, Le Crest, Égliseneuve-près-Billom, Gimeaux, Glaine-Montaigut, Laps, Lempdes, Malauzat, Les Martres-de-Veyre, Ménétrol, Mur-sur- Allier, Montpeyroux, Neschers, Orbeil, Orcet, Pérignat-lès-Sarliève, Pignols, Plauzat, Prompsat, Reignat, Riom, La Roche-Blanche, La Roche-Noire, Romagnat, Saint- Amant-Tallende, Saint-Bonnet-lès-Allier, Saint-Georges-sur-Allier, Saint-Hérent, Saint- Julien-de-Coppel, Saint-Maurice, Saint-Sandoux, Saint-Yvoine, Sauvagnat-Sainte- Marthe, La Sauvetat, Sayat, Tallende, Vassel, Vertaizon, Veyre-Monton, Vic-le-Comte, Volvic, Yssac-la-Tourette.

 

Les personnes physiques ou morales ayant un intérêt légitime dans ce dossier peuvent adresser par écrit leurs réclamations éventuelles, du 16 mars au 18 mai 2020, au site INAO de Tours (12 place Anatole France - 37000 TOURS), où le dossier complet peut également être consulté aux heures d’ouverture des bureaux.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Sébastien Ramade, nouveau président de l’interprofession Saint-nectaire
« Notre force : l’union entre les différents acteurs de la filière »
Sébastien Ramade, producteur fermier de Saint-nectaire vient d'être élu président de l'Interprofession du Saint-nectaire (ISN) et…
Patrick Bénézit : « Une PAC qui maintient des agriculteurs nombreux et qui créé de l’économie »
Patrick Bénézit, agriculteur dans le Cantal et président de la Copamac¹, milite pour une PAC économique garante de la diversité…
Betteraves
Quelles cultures après la betterave ?
Les ex-betteraviers de la Limagne étudient avec leurs partenaires techniques les productions alternatives à la betterave ayant à…
Irrigation
Plan de relance et aléas climatiques : comment obtenir une aide ?
Le plan de relance agricole du gouvernement soutient les investissements d’équipements d’irrigation. Mais avant de déposer une…
Champs de blé face au Puy-de-Dôme
Surfaces et rendements céréaliers en baisse
En moins de cinq ans, le département du Puy-de-Dôme a perdu près de 8 000 ha de cultures, résultat d'une déprise agricole forte,…
Maître d'apprentissage et son apprentis
Phytos : ce que la séparation de la vente et du conseil a changé au 1er janvier
Les dispositions de la loi Egalim sur la séparation vente/conseil en phytos sont entrées en vigueur au 1er janvier 2021. Éléments…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole