Aller au contenu principal

Eau
Lancement de MétéEAU Nappes

Pour aider à une meilleure gestion de l’eau souterraine, le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) a construit un nouvel outil numérique de situation en temps réel et de prévision appelé MétéEAU Nappes.  

Tuyau d'arrosage

En France, l’eau souterraine représente près des deux tiers de l’eau potable consommée et environ un tiers de l’eau utilisée dans l’agriculture. Cette ressource importante est suivie au jour le jour par le service géologique national via son réseau piézométrique de 1600 forages répartis sur le territoire métropolitain, dont un se situe en Limagne.
En complément du bulletin mensuel de situation hydrogéologique faisant état régulièrement du niveau des nappes d’eau souterraine, le BRGM vient de mettre en place un nouvel outil d’information et de prévision de l’évolution des aquifères.

Faciliter la gestion de l'eau

Cette innovation baptisée MétéEAU Nappes a été conçue pour faciliter une meilleure gestion de l’eau souterraine sur la base d’une situation en temps réel et de prévision. La plateforme web permet notamment d’établir des prévisions sur le niveau potentiel des nappes exploitées, jusqu’à six mois dans le futur. Les données des capteurs et la nature des aquifères considérés sont couplées à différents scénarios de précipitation. La prévision est ensuite retranscrite sous forme de cartes et de courbes. L’utilisateur a ainsi la possibilité de voir l’état de la ressource en un lieu donné et en temps réel, et de réaliser des simulations sur la base de différents scénarios climatiques. " L’interface permet une meilleure anticipation des niveaux d’eau disponibles et des restrictions d’usage décidées localement lors d’épisodes de sécheresse " explique Jérôme Nicolas, hydrogéologue au BRGM et responsable du réseau national de surveillance de l’état quantitatif des eaux souterraines.
Cette nouvelle plateforme s’adresse aux services de l’Etat en charge de la restriction des usages de l’eau, aux agriculteurs et aux gestionnaires publics ou privés. Elle propose plusieurs niveaux d’accès en fonction de l’expertise des utilisateurs. " A l’heure actuelle, une quinzaine de points sont répertoriés ; la carte sera complétée avec les partenariats à venir. L’outil est évolutif et il permettra d’intégrer de nouveaux services à l’avenir ", souligne Bruno Mougin, hydrogéologue au BRGM et responsable du projet MétéEAU Nappes.

Savoir plus : https://meteeaunappes.brgm.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

De gauche à droite : Laurine Rousset, présidente JA43, Eric Richard, président de la section laitière FDSEA43, Stéphane Joandel, président de la section laitière régionale, Vincent  Chirent, producteur de lait 63 et Sabine Tholoniat, présidente de la FNSEA63 ont procédé à une  vérification des prix du lait au supermarché E.Leclerc à Clermont-Ferrand
Les producteurs revendiquent 500 €/1000 litres de lait
Dans un contexte de flambée des prix et de sécheresse sans précédent, les responsables professionnels de la région demandent à la…
Les agriculteurs investissent dans le matériel économe en eau.
Comité départemental de l’eau : un renforcement des mesures de restriction

Le secrétaire général de la préfecture a réuni le Comité départemental de l’eau le 19 juillet afin d’échanger sur la situation…

L’Axe Allier passe en alerte renforcée
A l’issue du Comité départemental de l’eau (CDE) du 9 août, le Préfet a pris le 5ème arrêté de restriction des usages…
Jérôme Aubert, président de Sodiaal Massif central est venu à la rencontre des producteurs de lait.
Les producteurs de lait toujours dans l’incertitude
Le jeudi 4 août, les producteurs de lait puydômois ont mené une action devant les bureaux de Sodiaal à Clermont- Ferrand avant d'…
Durant les fortes chaleurs, les équipes de castration sont intervenues dans les champs le matin.
Les castrations sur la fin
La castration des maïs semence arrive bientôt à son terme après près d'un mois de travaux mais les fortes chaleurs laissent…
En marron, les communes classées en zone de montagne et qui bénéficient d'une majoration supplémentaire de 15%.
La récupération des eaux pluviales financée
L'Agence de l'Eau Loire-Bretagne double l'enveloppe financière de son appel à projets "économies d'eau dans les élevages" pour…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole