Aller au contenu principal

Eau
Lancement de MétéEAU Nappes

Pour aider à une meilleure gestion de l’eau souterraine, le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) a construit un nouvel outil numérique de situation en temps réel et de prévision appelé MétéEAU Nappes.  

Tuyau d'arrosage

En France, l’eau souterraine représente près des deux tiers de l’eau potable consommée et environ un tiers de l’eau utilisée dans l’agriculture. Cette ressource importante est suivie au jour le jour par le service géologique national via son réseau piézométrique de 1600 forages répartis sur le territoire métropolitain, dont un se situe en Limagne.
En complément du bulletin mensuel de situation hydrogéologique faisant état régulièrement du niveau des nappes d’eau souterraine, le BRGM vient de mettre en place un nouvel outil d’information et de prévision de l’évolution des aquifères.

Faciliter la gestion de l'eau

Cette innovation baptisée MétéEAU Nappes a été conçue pour faciliter une meilleure gestion de l’eau souterraine sur la base d’une situation en temps réel et de prévision. La plateforme web permet notamment d’établir des prévisions sur le niveau potentiel des nappes exploitées, jusqu’à six mois dans le futur. Les données des capteurs et la nature des aquifères considérés sont couplées à différents scénarios de précipitation. La prévision est ensuite retranscrite sous forme de cartes et de courbes. L’utilisateur a ainsi la possibilité de voir l’état de la ressource en un lieu donné et en temps réel, et de réaliser des simulations sur la base de différents scénarios climatiques. " L’interface permet une meilleure anticipation des niveaux d’eau disponibles et des restrictions d’usage décidées localement lors d’épisodes de sécheresse " explique Jérôme Nicolas, hydrogéologue au BRGM et responsable du réseau national de surveillance de l’état quantitatif des eaux souterraines.
Cette nouvelle plateforme s’adresse aux services de l’Etat en charge de la restriction des usages de l’eau, aux agriculteurs et aux gestionnaires publics ou privés. Elle propose plusieurs niveaux d’accès en fonction de l’expertise des utilisateurs. " A l’heure actuelle, une quinzaine de points sont répertoriés ; la carte sera complétée avec les partenariats à venir. L’outil est évolutif et il permettra d’intégrer de nouveaux services à l’avenir ", souligne Bruno Mougin, hydrogéologue au BRGM et responsable du projet MétéEAU Nappes.

Savoir plus : https://meteeaunappes.brgm.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

En déplacement en Haute-Loire, le président de Région a pris toute la dimension de la problématique campagnols.
Aide de la Région à la lutte collective
Le Président de Région en déplacement sur une exploitation à St Front (43) est venu constater la situation sanitaire…
Eric Greliche : « Le choix qui a été fait sur la Limagne est d’avoir des exploitations familiales, viables, produisant de la valeur ajoutée et insérées dans un circuit de proximité entre production et transformation».
"L'eau, un enjeu de territoire et de multi-usages"
Producteur de semences de grandes cultures et potagères à Espirat, administrateur Limagrain en charge du groupe eau, élu au…
Michèle Boudoin, présidente de la FNO
« L’aide ovine sera essentielle pour nos éleveurs ovins demain »
Alors que les négociations dans le cadre de la future PAC sont en cours, Michèle Boudoin, présidente de la FNO(*), appelle le…
Le Puy-de-Dôme compte chaque année de nouveaux éleveurs de chèvres qui ont aujourd'hui besoin de se rassembler pour répondre à leurs besoins techniques.
Les éleveurs caprins puydômois cherchent à se structurer
Réunis la semaine dernière, les éleveurs caprins du Puy-de-Dôme entament une réflexion autour de la création d'une association…
JA AURA
Prix : Les jeunes veulent siffler la fin de la partie
Pas de renouvellement des générations sans prix rémunérateurs pour les Jeunes agriculteurs d’Auvergne Rhône-Alpes. A l’occasion…
A gauche, l'épi d'un maître brin d'orge non gelé et à droite touché par le froid.
Les réels dégâts du gel encore incertains
Les gelées du 5 au 9 avril ont occasionné d'importants dégâts dans les vignes, les vergers mais également dans les champs où blés…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole