Aller au contenu principal

Commerce
L’Algérie rouvre ses frontières aux bovins français

Le ministère de l'Agriculture a annoncé la réouverture des marchés d'exports vers l'Algérie pour les génisses et bovins d'engraissement après plus d'un an de fermeture. Une bonne nouvelle pour la filière bovine française.  

Les animaux destinés à l'export vers l'Algérie représentent environ 50 000 têtes par an.

Dans un communiqué du 18 janvier, le ministère de l’Agriculture a annoncé que son homologue algérien avait autorisé, " après plus d’un an de suspension (…) la réouverture du marché des génisses et bovins d’engraissement aux exportations françaises ". La fermeture des frontières avait été décidée en décembre 2020 par les autorités algériennes suite à la crise sanitaire de la Covid-19.

Trois catégories d'animaux concernées

Le ministère algérien a précisé, à travers trois cahiers des charges, les nouvelles modalités et règles auxquelles les exportations françaises seront soumises :
· s’agissant des génisses destinées à la production laitière : les conditions fixées sont un âge compris entre 18 et 42 mois et un poids minimum de 480 kg. L’exigence de pédigrée " dûment rempli, délivré par un organisme officiel reconnu de la sélection de la race pure dans le pays d’origine " est réaffirmée ;
· les bovins d'engraissement destinés à la production de viande rouge : l’âge maximum est de 14 mois et le poids maximum est de 450 kg, après une période de transition de janvier à mars 2022 durant laquelle l’âge maximum est de 18 mois sans indication de poids ;
· s’agissant des vêles de race mixte : non gestantes et destinées à l’insémination artificielle, leur âge doit être de 12 à 18 mois, avec un poids minimal compris entre 150 kg et 200 kg.
En 2019, l'Algérie était le sixième marché à l'export des bovins français. Le pays expédiait pour 82 millions d’euros de viande et d'animaux vivants, essentiellement des broutards, sur un total de 2,4 milliards d’euros d'exportations.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Une aide à l'alimentation animale est allouée aux éleveurs pour couvrir une partie de la hausse des charges à laquelle ils sont confrontés depuis l'explosion de la guerre en Ukraine.
Plan de résilience : l'aide à l'alimentation animale
Dans le cadre du plan de résilience et pour faire face à la hausse de charges d’exploitation, le gouvernement octroie aux…
Nicolas Chatard, nouveau président JA63.
Le nouveau président de JA 63 entre innovation et persévérance
Nicolas Chatard a été élu président du syndicat Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme avec une nouvelle équipe et succède ainsi à…
Le COTI du 5 mai dernier a rassemblé, à la Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme, la profession agricole et para-agricole, des élus locaux et l'enseignement agricole.
Installation/transmission et DJA, évolutions plus ou moins favorables
Une nouvelle DJA financée, non plus par le Feader mais par les Régions, devrait voir le jour le 1er janvier 2023 avec un montant…
Après plusieurs années d'augmentation, les effectifs de la Limousine se stabilisent en 2022.
L’Aubrac et la Limousine augmentent, la Salers se stabilise et la Charolaise décroche
Les effectifs bovins allaitants dans le Puy-de-Dôme sont en baisse chaque année mais certaines races résistent mieux que d'autres…
« Le contrat : une arme de proposition massive que doivent utiliser les éleveurs »
Alors que la décapitalisation s’accélère dans un contexte de hausse de charges sans précédent, la vente des animaux aux coûts de…
La journée de démonstration de matériel à Moureuille, le 20 avril, a attiré une trentaine de visiteurs.
La Cuma des Prés se tourne vers l’avenir
La Cuma des Prés à Moureuille compte une vingtaine d'adhérents qui ont accès à du matériel performant grâce à la collectivité.  
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole