Aller au contenu principal

«Laissez nous produire pour notre avenir»

Le 5 novembre, la FNSEA et les JA appellent à une mobilisation nationale, pour montrer la détermination des agriculteurs à obtenir des avancées sur 8 revendications.

 

Comment le Puy-de-Dôme s’intègre-t-il dans cette action ?

Le 5 novembre, l’UDSEA et les JA 63 répondront à cet appel national, qui s’intègre parfaitement aux actions et aux revendications que nous portons depuis plusieurs mois déjà.

Dès le mois de septembre, nous nous sommes mobilisés contre l’extension des zones vulnérables qui nous touchent particulièrement à travers des rencontres avec le Préfet, des manifestations, le lancement d’une lettre de soutien … Rappelons que le projet prévoit de passer le nombre de communes classées de 47 à

208 en 2015 et implique des contraintes insupportables pour les exploitations !

Sur la problématique du « manger français », nous organisons depuis le début du mois la distribution de tracts, nous avons mené des contrôles sur l’origine des viandes chez des grossistes et dans la restauration, nous participerons à l’opération « Made in viande », etc...

Du côté de l’installation, nous sommes mobilisés pour défendre les intérêts de tous les projets, viables, vivables et transmissibles, quels qu’ils soient. Nous suivons de près tout ce qui se décide au niveau de la région, notamment l’attribution de la nouvelle DJA. Il ne s’agit pas de favoriser des projets de niches, mais d’aider tous les candidats. Il s’agit de pérenniser les exploitations. Les Jeunes agriculteurs sont quand même très concernés par l’installation et ils sont peu consultés. Il y a un problème quelque part !

La journée du 5 novembre s’inscrit dans la continuité de ce qui a déjà été accompli. L’ampleur nationale a pour objectif de donner plus d’audience à nos revendications, que nos ministres peinent à prendre en compte.

 

Concrètement quelles actions vont être organisées sur le département ?

Tout d'abord, un rassemblement est organisé sur l'exploitation de l'EARL Duron, Rue Croix de l'Envie à Aigueperse. La Préfecture, la DDT, la DREAL, l'ONEMA ont été invités pour répondre concrètement aux agriculteurs qui ont le plus grand mal à accepter et comprendre

l'absurdité des décisions ou contrôles aux conséquences désastreuses ; souhaitons que cette sortie sur le terrain puisse enfin faire prendre conscience à ces gens de la portée de leurs décisions !!!

Des rassemblements seront également organisés devant les sous préfectures d'Ambert, Issoire, et Thiers pour, la aussi, dénoncer l'empilement de contraintes imposées par des technocrates ayant trop souvent aucune notion de terrain.

Les agriculteurs du Puy-de-Dôme doivent marquer leur territoire en se mobilisant fortement le 5 novembre prochain, pour exprimer leur ras le bol, en disant «laisser nous produire pour notre avenir, et celui de nos filières.»

Mercredi 5 novembre : Modalités d’action

 

Thiers : Rendez-vous à 10 h 30 devant la salle Espace Métro, place Saint Exupéry, pour se rendre en sous-préfecture.

 

Ambert : Rendez-vous devant la Sous-Préfecture, à partir de 10 h 30.

 

Issoire : Rendez-vous à 9 h 30 parking du restaurant routier «Le Chapeau Rouge», pour se rendre en Sous-Préfecture.

 

Aigueperse : Rendez-vous à 10 h sur l’exploitation Earl DURON Jean-Louis et Jérôme, Rue Croix de l’Envie.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Bruno Dufayet
Bruno Dufayet : « Les marchés sont porteurs, ne lâchez pas les prix sur vos fermes »
Eleveur à Mauriac dans le Cantal, Bruno Dufayet déploie la feuille de route de la Fédération nationale bovine qu’il préside, avec…
Marché du maigre et du gras, stop à l’enfumage !
 Jeudi 8 octobre, les producteurs de viande ont reçu Bruno Dufayet, président de la Fédération Nationale Bovine (FNB). Remise à l…
Cultiver l'herbe : la solution pour affronter le changement climatique
La 11ème édition de "l'Herbe de nos Montagnes" organisée à Laqueuille la semaine dernière a posé plusieurs…
De gauche à droite : André Bernard, président de la chambre régionale d'agriculture PACA, David Chauve, Sébastien Windsor, président de l'APCA, Vincent Chirent et Christophe Hillairet.
« Les chambres d'agriculture doivent être innovantes »
En visite dans le Puy-de-Dôme, le président et le secrétaire général de l'Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture ont mis…
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont-Auvergne
Les volailles fermières d’Auvergne entrent dans la mêlée
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont…
En Haute-Savoie, des éleveurs connectés et solidaires face au loup
  A partir de cette semaine, vos journaux agricoles d’Auvergne-Rhône-Alpes vous proposeront tous les mois, une rubrique dédiée à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole